ARTISTE:

SCORPIONS

(ALLEMAGNE)
TITRE:

CRAZY WORLD

(1990)
LABEL:

MERCURY

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
80's, FM
""Crazy World" fait partie de ces rares albums dont les titres sont à la fois variés, accessibles et tous aussi réussis les uns que les autres."
LOLOCELTIC (15.07.2009)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après le relatif échec de « Savage Amusement », Scorpions décide de revenir à des valeurs musicales lui ayant réussi dans le passé. Par contre, exit Dieter Dierks, producteur historique du quintet teuton, et bonjour Keith Olsen (Fleetwood Mac, Pat Benatar, Whitesnake, Ozzy Osbourne…). Le technicien américain met donc un terme aux expérimentations FM du précédent album qui avaient tant porté à débat. Quant aux compositions, elles reprennent la formule qui a si bien réussi depuis l’arrivée de Matthias Jabs en lieu et place d’Uli Jon Roth.

En effet, tous les éléments qui ont fait le succès d’un « Love At First Sting » sont bien présents, sans pour autant tomber dans la redite. Les titres sont variés, sans désarçonner l’amateur du venimeux combo, et la production de Keith Olsen ouvre grand les portes du marché US auquel des titres tels que « Tease Me Please Me » ou « Don’t Believe Her » semblent destinés. Les ballades à succès sont de retour après le bide de « Believe In Love » sur « Savage Amusement ». Et il faut dire que les Scorpions ont particulièrement réussi leur coup avec un « Wind Of Change » traitant de la chute du mur de Berlin, et doté d’un refrain et d’une mélodie sifflotée inoubliables. Voici un de ces rares titres dotés d’une véritable âme. Quant à « Send Me An Angel », son atmosphère aérienne convient parfaitement à une fin d’album nous faisant atterrir délicatement.

Mais le combo originaire d’Hanovre n’est pas encore tombé dans la guimauve, ce qui lui permet de nous offrir 9 autres titres alternant mélodies faciles mais hyper efficaces (« Tease Me Please Me »), et tempo plus lourds « Restless Nights », accélérations irrésistibles (« Kick After Six ») et puissance enivrante (« Crazy World »). L’interprétation est sans faille et permet à Klaus Meine et à la paire Jabs / Schenker d’être à nouveau mis en valeur. Mais la production d’Olsen a également le mérite de ne pas négliger une section rythmique de premier ordre où le jeu de Rarebell est particulièrement dynamique, alors que celui de Buchholz est à la fois rond, lourd et varié.

Scorpions réussit donc un retour en force sur le devant de la scène du Hard Mélodique et l’épisode « Savage Amusement » semble ne plus être qu’un regrettable accident de parcours. « Crazy World » fait partie de ces rares albums dont les titres sont à la fois variés, accessibles et tous aussi réussis les uns que les autres. Il reste d’ailleurs toujours leur meilleure vente à ce jour, même si l’histoire n’a malheureusement tendance à n’en retenir que les ballades qui, malgré leur qualité incontestable, ne méritent pas pour autant d’éclipser les autres titres d’une aussi grande qualité qui les accompagnent. Un must que chaque amateur du style se doit de posséder.


Plus d'information sur http://www.the-scorpions.com/





LISTE DES PISTES:
01. Tease Me Please Me - 4:46
02. Don't Believe Her - 4:55
03. To Be With You In Heaven - 4:51
04. Wind Of Change - 5:13
05. Restless Nights - 5:48
06. Lust Or Love - 4:22
07. Kicks After Six - 3:50
08. Hit Between The Eyes - 4:34
09. Money And Fame - 5:07
10. Crazy World - 5:08
11. Send Me An Angel - 4:33

FORMATION:
Francis Buchholz: Basse
Herman Rarebell: Batterie
Klaus Meine: Chant
Matthias Jabs: Guitares
Rudolf Schenker: Guitares
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
SHAKA
20/05/2018
  0 0  
5/5
Mon premier souvenir concernant SCORPIONS remonte à 1988 il me semble. J'étais alors au collège, en 4è, l'année scolaire avait commencé depuis un peu plus de deux mois et avec la classe, nous étions partis en Allemagne. Avec seulement deux mois d'allemand dans les pattes, c'était chaud de se faire comprendre, heureusement que dans ma famille d'accueil, ils parlaient super bien le français. Nous étions donc à Hanovre et ma correspondante me demande un jour si je connais un groupe du coin du nom de SCORPIONS. Elle a dû me prendre pour un gros débile, parce que ça ne me disait rien. A l'époque, j'étais plutôt fan des "chanteuses en a" : MADONNA, SANDRA, SABRINA, SAMANTHA (FOX)... et le seul truc de hard que j'avais en 45 tours, c'était "The Final Countdown" d'EUROPE (mais je savais même pas que c'était du hard, j'écoutais ça en alternance avec "Plus Près Des Etoiles" de GOLD ou "Je Marche Seul" de JEAN JACQUES GOLDMAN).
Deux ans plus tard, j'étais devenu un fidèle auditeur de "Vibrations", la radio branchée de l'époque (et la seule de toute façon que je pouvais capter dans mon patelin, c'était ça ou Radio Gien). L'animateur de l'époque annonce le nouveau titre de SCORPIONS, "célèbre groupe allemand de hard rock qui revient avec une nouvelle ballade" et là, ça fait tilt : le groupe d'Hanovre ! Le morceau en question diffusé à la radio n'était autre que "Wind Of Change". A cette époque là, je ne sais pas pourquoi, j'avais envie de me mettre au hard rock, je connaissais une fille qui en écoutait, bien lookée, et ça m'attirait... Par chance, l'album se trouvait au supermarché du coin et je me suis donc acheté "Crazy World" en K7. Aussitôt rentré chez moi, j'ai mis la K7 dans le lecteur, avec les écouteurs et le volume à fond. A l'époque, les trucs les plus rock que j'écoutais, c'était "Religion" de NIAGARA (Ahlala ! "J'ai Vu" !), mais aussi les morceaux "Black Cat" de JANET JACKSON, "Beat It" & "Dirty Diana" de MICHAEL JACKSON. Dès qu'a débuté "Tease Me Please Me", le riff ultra heavy de guitare m'a scotché. Il faut dire que même maintenant, plus de vingt ans après, ça le fait toujours autant. D'entrée, je suis sous le charme de ce mélange de puissance, mais aussi de mélodies ; frappé par la performance vocale de Klaus Meine, capable de hurler comme un damné (même maintenant, j'ai encore des frissons à la fin du titre "Crazy World"), mais également de calmer le jeu lors des ballades ("Wind Of Change", mais aussi "Send Me An Nagel" à la fin). Il faut dire que cet album est vraiment excellent, même avec le recul. on a du bien rentre-dedans ("Kicks After Six", "Hit Between The Eyes", "Crazy World"), des morceaux plus heavy jouissifs ("Tease Me Please Me", "Restless Nights", "Money And Fame"), d'autres plus "hard à gros refrain" ("Don't Believe Her", "Lust Or Love") et les deux ballades bien sûr, très réussies. Seul le morceau "To Be With You In Heaven", un peu le cul entre deux chaises, ne m'a jamais franchement emballé. Mais, si on résume, 11 titres, 10 morceaux imparables, qui dit mieux ?
Par la suite, j'ai bien évidement voulu découvrir un peu plus ce groupe et l'album suivant que je me suis acheté (toujours en K7), c'était "Taken By Force" (1977). J'ai eu plus de mal à accroché, faut dire que c'était plus hard rock 70's assez loin loin du heavy metal "à gros son" de "Crazy World". Par contre, deuxième gros choc ensuite en découvrant la fougue de "Blackout" (1982).
SCORPIONS reste donc quoiqu'il arrive le premier groupe qui m'a fait tomber dans le metal. En effet, lorsque j'écoutais "Crazy World", j'avais l'impression d'être tombé sur la musique faire pour moi et près de 30 ans après je suis toujours à fond dedans. On peut dire que la pochette était prémonitoire : cet album m'a ouvert la porte de tout un monde musical : le metal, le hard comme on disait à l'époque... appelez ça comme vous voulez... le rock le vrai (pas celui de U2 ou JOHNNY HALLYDAY quoi !).

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.6/5 (5 avis)
STAFF:
4.1/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SCORPIONS : L'intégrale en 367 piqûres
DERNIER ARTICLE
SCORPIONS - HOTEL ACCOR ARENA - 26 JUIN 2018
L’adieu qui n’est qu’un au revoir !
DERNIERE INTERVIEW
SCORPIONS (09 FEVRIER 2015)
Pour fêter leurs 50 ans de carrière, le groupe Scorpions était en conférence de presse dans les locaux de Sony Music.
 
AUTRES CHRONIQUES
HONCHO: Corporate Rock (2002)
STONER -
MIKE OLDFIELD: The Killing Fields (1984)
AUTRES -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SCORPIONS
SCORPIONS_Return-To-Forever
Return To Forever (2015)
2/5
4.3/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
SCORPIONS_Comeblack
Comeblack (2011)
2/5
2/5
SONY BMG / HARD ROCK MELODIQUE
SCORPIONS_Sting-In-The-Tail
Sting In The Tail (2010)
4/5
3.6/5
SONY BMG / HARD ROCK MELODIQUE
SCORPIONS_Humanity--Hour-1
Humanity - Hour 1 (2007)
4/5
3.4/5
SONY BMG / HARD ROCK
SCORPIONS_Unbreakable
Unbreakable (2004)
3/5
3.8/5
BMG / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021