GROUPE/AUTEUR:

HELLOWEEN

(ALLEMAGNE)

TITRE:
THE DARK RIDE (2000)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
HEAVY METAL

""
NOISE - 28.07.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
En trois albums, Helloween est parvenu à revenir au premier plan de la scène heavy métal mélodique, le dernier en date, "Better Than Raw", lui permettant même de retrouver un large public en assurant la première partie de la tournée d’Iron Maiden. Après tout ceci, le groupe s’accorde logiquement une pause, cette dernière étant juste coupée pour la sortie de "Metal Jukebox", un disque de reprises très inégal. Le groupe ne se remet au travail que courant 2000, et enregistre encore une fois son disque dans le studio personnel d’Andi Deris à Tenerife. Mais alors qu'il était logique de s’attendre musicalement à une suite logique de "Better Than Raw", il n’en est rien. Le groupe, sous l’impulsion de Roland Grapow et de Uli Kusch, choisit de changer en partie sa formule musicale pour éviter de tomber dans la routine. À l’image du titre, "The Dark Ride", et de sa sombre pochette, Helloween innove en changeant de son. Les guitares sont accordées plus bas, la production est en partie confiée à Roy Z (Bruce Dickinson, Halford) qui donne au disque un son très lourd et gras. L’aspect fun est loin dans ce très sombre ensemble.

Malgré tout, la patte Helloween est bien présente dans les compositions et, à l’exception d’un ou deux titres, c'est encore une fois un ensemble assez imparable. Par ailleurs, la très faible implication du guitariste Michael Weikath dans l’écriture ne trompe pas sur l’intérêt de l’homme dans ce changement musical. "The Dark Ride" est sans doute le disque le plus difficile d’accès du groupe, mais il mérite amplement que l’auditeur s’y attarde tant il comporte de très bonnes choses et apporte une réelle profondeur à la musique du groupe.

Rien qu’avec l’intro du disque, le virage pris par le groupe se révèle et nous plonge dans un univers assez glauque d’une part, et aussi nettement moins speed métal. Tout le début de l’album confirme d’ailleurs cette impression. 'Mr Torture', titre aux allures de hit en puissance comme le groupe sait en pondre, possède déjà une rythmique assez écrasante et un chant très varié, dans un registre assez grave sur les couplets. Puis nous trouvons deux titres très différents et peu faciles de prime abord, à savoir 'Escalation 666' et 'Mirror Mirror'. La première est très lourde et d’une noirceur rare, et même le chant d’Andi Deris est plus sombre qu’à l’habitude. La seconde confirme ensuite cette tendance avec un refrain et un rythme général très heavy, loin du speed mélodique habituel.

Cette ambiance assez pesante, mais d’une très grande intensité, n’est interrompue que par 'All Over The Nations', écrit par Weikath et nettement plus classique, qui se situe dans une veine heavy mélodique avec un chant très haut pour un résultat simple et efficace. La deuxième partie du disque suit un peu le même schéma, avec peut être moins de noirceur. 'Salvation', deuxième titre de Weikath, reste très classique mais réussi dans une veine heavy speed avec une belle mélodie de guitare. Puis le ton s’assombrit de nouveau. D’abord avec le grand titre du disque, 'The Departed', œuvre en solo d’Uli Kusch. Ce titre est une pure merveille, à la fois épique et heavy, montant doucement en puissance et doté d’un refrain très fort, le tout dans une ambiance douce amère prenante.

Ensuite dans le très bon final, se trouve un bon 'I Life For Your Pain' pour sa ligne de basse très en avant, son refrain, et son ton général, assez mi-tempo et encore une fois très prenant. Le morceau titre est encore une fois l’œuvre de Roland Grapow qui prend réellement une place forte dans le groupe avec cet album. Il propose en effet un nouveau et excellent titre, très long, à tiroirs, et à ambiances, très varié musicalement et sur lequel une fois de plus Andi Deris est à son meilleur niveau, en particulier sur le refrain où il monte en puissance avec aisance.

The Dark Ride est donc un disque profond et intelligent, qui se savoure réellement avec les écoutes et constitue une belle prise de risque pour Helloween. Il est en effet assez clair que ce disque va diviser pas mal les fans du groupe tant il est différent, mais une telle volonté d’évoluer ne peux qu’être dignement salué.

Plus d'information sur http://www.helloween.org/



GROUPES PROCHES:
INSTANZIA, AXXIS, KAISAS, VICTORIUS, DRIVER, DRAGONFORCE, WOLFPAKK, TWINS CREW, BLOODBOUND, TRICK OR TREAT

LISTE DES PISTES:
01. Beyond The Portal (00:45)
02. Mr. Torture (03:27)
03. All Over The Nations (04:54)
04. Escalation 666 (04:24)
05. Mirror Mirror (03:43)
06. If I Could Fly (04:09)
07. Salvation (05:42)
08. The Departed (Sun Is Going Down) (04:36)
09. I Live For Your Pain (03:59)
10. We Dawn The Night (04:06)
11. Immortal (Stars) (04:04)
12. The Dark Ride (08:48)


FORMATION:
Andi Deris: Chant
Markus Grosskopf: Basse
Michael Weikath: Guitares
Roland Grapow: Guitares
Uli Kusch: Batterie


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC HELLOWEEN
DERNIERE ACTUALITE
HELLOWEEN reporte sa tournée européenne au printemps 2021
Toutes les actualités sur HELLOWEEN
DERNIER ARTICLE
Alcatraz Festival 2018 - Courtrai- Jour 3 - 12 Aout 2018
La troisième et dernière journée de l'Alcatraz et l'apothéose du festival avec en vedette un bon jus de citrouilles. Tous les articles sur HELLOWEEN
DERNIERE INTERVIEW
Même si les Allemands d'Helloween sont des fumeurs invétérés, "My God Given Right", le 15e album de la discographie, témoigne de la bonne santé du groupe !

NOTES
3/5 (3 avis) 3.8/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
D.A.D: Helpyourselfish (1995)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NIRVANA: Nevermind (1991)
GRUNGE
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HELLOWEEN
HELLOWEEN_My-God-given-Right
My God-given Right (2015)
4/5
2.7/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
HELLOWEEN_Straight-Out-Of-Hell
Straight Out Of Hell (2013)
4/5
3.3/5
REPLICA / METAL MELODIQUE
HELLOWEEN_Unarmed--Best-Of-25th-Anniversary
Unarmed - Best Of 25th Anniversary (2010)
1/5
2.5/5
SPV STEAMHAMMER / AUTRES
HELLOWEEN_7-Sinners
7 Sinners (2010)
4/5
4/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
HELLOWEEN_The-Legacy-World-Tour-0506
The Legacy World Tour 2005/2006 (2007)
5/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020