GROUPE/AUTEUR:

DISARMONIA MUNDI

(ITALIE)

TITRE:
FRAGMENTS OF D-GENERATION (2004)
LABEL:
SCARLET RECORDS
GENRE:
DEATH METAL

""
STRUCK - 21.08.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Trois années se sont écoulées depuis la sortie du fameux "Nebularium", et alors que le meilleur pouvait être envisagé, surtout depuis lui signature chez Scarlet, le line-up originel est renouvelé de moitié . Benny Bianco Chinto et Simone Palermiti, respectivement chanteur et deuxième guitariste, ont quitté le navire, remplacés par Claudio Ravinale mais surtout par Björn « Speed » Strid (Soilwork).

Dans ces conditions, si l’intro atmosphérique aux claviers éthérés de "Common State Of Inner Violence" peut rappeler celle de "Into D.M." qui ouvre "Nebularium", et donc laisser présager d’un album dans la lignée du premier opus des italiens, on se rend compte très rapidement que le death mélodique aux accents progressifs/atmosphériques de "Nebularium" a laissé place à une mélodeath explosif aux sonorités modernes popularisé par In Flames et… Soilwork. Volonté de surfer sur le style extrême en vogue et de bénéficier de l’arrivée en son sein du chanteur du dernier groupe cité ? Toujours est-il que les dix titres et 46 minutes qui composent ce "Fragments Of D-Generation" sont dans la droite lignée des compos proposées par Soilwork.

S'il est évident que le chant de Björn est pour beaucoup dans le parallèle entre les deux combos, il n’en reste pas moins que la démarche musicale de Disarmonia Mundi est dorénavant calquée sur le modèle soilworkien décliné sur "Natural Born Chaos"; à savoir un death hyper mélodique, notamment au travers de refrains à la limite du pop, et des sonorités modernes via des claviers omniprésents. Tous les titres, sans exception, de ce "Fragments Of D-Generation" en attestent et sont de véritables tueries: de la monumentale ouverture composée de "Common State Of Inner Violence" et "Morgue Of Centuries", l’électro sur-boosté de"Oceangrave", en passant par le mid-tempo de "Red Clouds" ,et sans compter "Quicksand Symmetry" et "Swallow The Flames" aux riffs aussi ravageurs que les breaks hallucinants.

Si les fans de Soilwork se féliciteront donc du changement de cap enregistré par Disarmonia Mundi, un an à peine après la sortie de "Figure Number Five", il n’est pas certain que le combo italien y gagne vraiment au change sur la longueur. En effet, si en terme de ventes, le virage est certainement payant (et encore ?), en terme d’image à long terme, il est clair que non au point que le nom du combo sera dorénavant indissociable de celui de Soilwork, alors que l’affiliation n’avait rien d’évident après la sortie de "Nebularium". Mais sorti de cette évolution notable, le véritable constat est qu’aucun temps mort n’est à déplorer sur ce "Fragments Of D-Generation" au point d’en faire, en cette année 2004, un des albums mélodeath référence avec le monumental album éponyme de Dark Age.

Plus d'information sur http://www.disarmoniamundi.com/



GROUPES PROCHES:
SIX-POINT LEAD, SOILWORK, 5 STAR GRAVE, RISE TO FALL

LISTE DES PISTES:
01. Common State Of Inner Violence
02. Morgue Of Centuries
03. Red Clouds
04. Quicksand Symmetry
05. Swallow The Flames
06. Oceangrave
07. A Mirror Behind
08. Come Forth My Dreadful One
09. Shattered Lives And Broken Dreams
10. Colors Of A New Era


FORMATION:
Mirco Andreis: Basse
Björn "Speed" Strid: Chant
Claudio Ravinale: Chant
Ettore Rigotti: Guitares / Basse / Claviers / Batterie


TAGS:
Choeurs, Chant hurlé, Electro, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DISARMONIA MUNDI
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE CULT: Born Into This (2007)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GAMMA RAY: Majestic (2005)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DISARMONIA MUNDI
DISARMONIA-MUNDI_Nebularium--The-Restless-Mem
Nebularium + The Restless Memoirs (2009)
4/5
-/5
CORONER / DEATH METAL
DISARMONIA-MUNDI_The-Isolation-Game
The Isolation Game (2009)
4/5
-/5
CORONER / DEATH METAL
DISARMONIA-MUNDI_Mind-Tricks
Mind Tricks (2006)
4/5
-/5
SCARLET RECORDS / DEATH METAL
DISARMONIA-MUNDI_Nebularium
Nebularium (2001)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020