GROUPE/AUTEUR:

SOILWORK

(SUÈDE)

TITRE:
SWORN TO A GREAT DIVIDE (2007)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
DEATH METAL

""
STRUCK - 01.09.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Dire que "Sworn To A Great Divide" était attendu est un euphémisme. D’autant plus attendu que deux ans après le très (trop ?) controversé "Stabbing The Drama", Peter Wichers décide de quitter le navire Soilwork. Las d’essuyer les reproches de certains fans de la première heure pour qui « c’était mieux avant ! », le guitariste fondateur décide de ne plus se consacrer qu’à la production. C’est donc sous des auspices les plus sombres que s’annonce ce septième opus des Suédois.

Mais à grand renfort de déclarations dans les médias et histoire de rassurer sa base de fans, le combo garantit un retour aux sources (du moins celle de l’époque "Natural Born Chaos") et la nouvelle collaboration avec Devin Townsend (pour la partie chant uniquement) abonde dans ce sens. Le résultat de ces assertions tapageuses est vérifié sur… deux titres, mais quels titres ! "As The Sleeper Awakes" mais surtout le thrashy assassin "The Pittsburgh Syndrome" figurent au panthéon des meilleurs morceaux que le groupe a composé depuis ses origines ! Pour le reste, les Suédois nous balancent des compos catchy et entêtantes dont ils ont le secret, entre mélodeath et metalcore, comme en témoignent la fulgurante introduction éponyme ou bien encore "Breeding Thorns".

Au rayon effectif, Daniel Antonsson (Dimension Zero), auquel a été dévolu le rôle de remplacer Peter Witchers, assure la transition avec talent et son duo avec tonton Ola Frenning soutient la comparaison avec le précédent sans rougir. Dirk explose les fûts de façon bionique comme à son habitude. Les nappes de clavier de Sven Karlson sont plus que jamais omniprésentes… Mais c’est surtout Björn qui éclabousse cet opus de toute sa classe. La prestation de ce dernier, dans la lignée de ses précédentes, est en perpétuelle amélioration. Une nouvelle fois aidé par Devin Townsend, le résultat est bluffant comme en témoigne la palette d’émotions transmises sur "20 More Miles", titre final qui n’est pas des plus emballant, mais qui mérite que l’on s’attarde dessus pour la prestation vocale. Il en ressort qu’en ces périodes de troubles d’effectifs, le chanteur devient le pilier, le maillon fort de Soilwork. Qu’il est loin le temps du Björn uniquement braillard des débuts !

Avec "Sworn To A Great Divide", le combo a clairement souhaité ne pas se défaire de sa base de fans constituée au gré des six premiers albums. Mais à trop vouloir satisfaire les désidératas de ces derniers, Soilwork fait désormais du surplace, tiraillé entre la volonté d’évoluer et le besoin de revenir aux fondamentaux qui ont fait son succès. Le résultat est un album que l’on peut qualifier de transitoire… Mais quelle transition ! Car sorti de la discographie de Soilwork, figure emblématique du mélodeath, cet album serait encensé à sa juste valeur ! Qui aime bien, châtie (trop ?) bien !

Plus d'information sur http://www.soilwork.org/



GROUPES PROCHES:
A HERO A FAKE, THE VERY END, LOST OPERA, NORTHER, INMATE, THE RESISTANCE, UNTIL DAWN, KARNAK SETI, DESTINITY, SAPIENCY

LISTE DES PISTES:
01. Sworn To A Great Divide
02. Exile
03. Breeding Thorns
04. Your Beloved Scapegoat
05. The Pittsburgh Syndrome
06. I, Vermin
07. Light Discovering Darkness
08. As The Sleeper Awakes
09. Silent Bullet
10. Sick Heart River
11. 20 More Miles


FORMATION:
Björn "Speed" Strid: Chant
Daniel Antonsson: Guitares
Dirk Verbeuren: Batterie
Ola Flink: Basse
Ola Frenning: Guitares
Sven Karlsson: Claviers


TAGS:
Choeurs, Chant hurlé, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SOILWORK
DERNIERE ACTUALITE
SOILWORK : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur SOILWORK
DERNIER ARTICLE
SOILWORK - LE TRABENDO - 14 DECEMBRE 2015
Pour le dernier live que Music Waves couvrait en 2015, il fallait que ça envoie du lourd histoire de terminer l'année en beauté ... Et si un petit Soilwork, en tournée pour la sortie récente de leur Ride Majestic, faisait l'affaire ? Tous les articles sur SOILWORK
DERNIERE INTERVIEW
"On a voulu aussi montrer que l'écriture de Soilwork ne se résumait pas juste à Peter."

NOTES
- /5 (0 avis) 3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PANTERA: The Great Southern Trendkill (1996)
HEAVY METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GRIEVING AGE: In Aloof Lantern, Thy Bequeathed A Wailer Quietus (2009)
DOOM
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SOILWORK
SOILWORK_Verkligheten
Verkligheten (2019)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Ride-Majestic
The Ride Majestic (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Living-Infinite
The Living Infinite (2013)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Panic-Broadcast
The Panic Broadcast (2010)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_Stabbing-The-Drama
Stabbing The Drama (2005)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020