ARTISTE:

STEVE VAI

(ETATS UNIS)
TITRE:

FIRE GARDEN

(1996)
LABEL:

EPIC

GENRE:

GUITAR HERO

TAGS:
Guitar-Hero, Instrumental, Symphonique, Technique
""
NUNO777 (04.09.2009)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Les expériences ésotériques liées à la composition de Passion & Warfare hantent encore Steve Vai en 1996. Malgré deux albums intermédiaires (Sex & Religion et Alien Love Secrets) Steve n’a d’autres solutions que de mettre en musique et en mots ces rêves marquants, et c’est dans le magistral Fire Garden (qui devait s’appeler Fire Coma) que prennent vie ces images. Grâce à la technologie moderne Steve va faire tenir sur un seul disque ce qui devait être un double album de 74 minutes. Il gardera quand même la structure initiale en divisant l’album en deux phases, la première plutôt instrumentale et la seconde laissant place à une majorité de chansons.

Bon nombre de musiciens viennent apporter leur maîtrise sur cet album. Les « anciens » comme Deen Castronovo ou Stu Hamm sont là mais d’autres batteurs de grand talent font leur apparition comme Robin DiMaggio ou Mike Mangini (Extreme). Steve fait aussi appel à une flopée de choristes.

La détonation de « There’s A Fire in The House » et les sirènes qui suivent signalent le départ des hostilités et exigent l’attention entière des auditeurs pour les dix-huit titres à venir. C’est un mur de son qui s’abat sur nos oreilles avec une densité et une épaisseur palpables. On sait déjà que le disque présent sera difficile à ingurgiter et pour aider à la digestion, il sera émaillé de courts interludes vocaux de quelques secondes laissant l‘imagination de Vai s’exprimer et ayant la vertu de faire descendre la pression. « The Crying Machine » est un morceau très léger joué à deux guitares (Steve voulait la présence de Carlos Santana en tant que deuxième guitare mais ça ne pourra pas se faire). On reconnait du Jimi Hendrix dans ce petit bijou où le groove de Greg Bissonette fait mouche. La ballade « Dyin’ Day » est fabuleuse et son mélange guitare acoustique et électrique est un modèle de composition vaienne.

La fameuse septième composition, « Hand On Heart » est une belle ballade dans la grande tradition de celles-ci. La clôture de la première phase se fait par deux morceaux formant une pièce de près de treize minutes : « Bangkok » est un court instrumental acoustique plein d’énergie avec de belles harmonies orientales, qui ouvre sur le morceau le plus progressif de la carrière de Vai, « Fire Garden Suite » qui se développe en quatre temps. Entre gros métal progressif et passages plus atmosphériques, cette composition est forte de la présence de Mike Mangini.

La seconde phase, dédiée principalement aux chansons, débute vraiment avec « Little Alligator ». Première originalité, Steve Vai se laisse gagner par le démon du chant et on doit avouer qu’il s’en sort très bien. Parmi les compositions très dynamiques, on trouve « Aching Hunger » et ses percussions programmées mais fulgurantes, un « Genocide » sous forme d’énorme gospel moderne et « Damn You » qui est un bon gros rock plus classique. Les ballades sont un des nombreux atouts de ce Fire Garden. Steve Vai rend hommage à ses frères et son père dans le poignant « Brother ». Mais la plus belle chanson composée à ce jour par l’Italien est à mon gout « All About Eve » qui nous propose une mélodie éthérée dans un écrin acoustique. Le chant de Steve est assuré et vecteur d’une émotion intense. L’album se termine alors sur un instrumental d’une beauté émouvante et d’une quiétude enchanterresse. Il n’y a guère que la grosse basse qui puisse vous garder au sol car le son et le toucher déployés par Vai vous transporteraient à des altitudes vertigineuses.

Le développement exhaustif de chaque titre aurait été plus que délicat avec l’album le plus dense de la carrière de Vai. Il démontre un talent de composition sans cesse renouvelé avec de bien belles orchestrations et un talent confirmé d‘auteur. Artiste très prolixe qui saura multiplier les concepts et les projets divers avec notamment la réunion du G3 sous l’égide de Joe Satriani, Steve Vai est avant tout un musicien qui fait partager son art dans des concerts toujours très grandioses.

Avec Passion & Warfare et Fire Garden, Vai nous offre deux albums d’une qualité rare et qui semblent ne pas vieillir. J’ai personnellement écouté bien plus Passion & Warfare que Fire Garden mais en tentant d’être objectif, ce dernier se classe devant son illustre prédécesseur. C’est le côté affectif qui fait la difference dans la notation. Steve Vai nous offre avec Fire Garden son deuxième chef d’œuvre, surpassant en de nombreux point l’énorme Passion & Warfare. S’il y a deux albums à posséder, ce sont bien ces deux-là.


Plus d'information sur http://www.vai.com





LISTE DES PISTES:
01. There's A Fire In The House-05:26
02. The Crying Machine-04:51
03. Dyin' Day-04:29
04. Whookam-00:37
05. Blowfish-04:03
06. The Mysterious Murder Of...-01:01
07. Hand On Heart-05:27
08. Bangkok-02:47
09. Fire Garden Suite-09:56
10. Deepness-00:48
11. Little Alligators-06:12
12. All About Eve-04:28
13. Aching Hunger-04:45
14. Brother-05:04
15. Damn You-04:31
16. When I Was A Little Boy-01:20
17. Genocide-04:10
18. Warm Regards-04:06

FORMATION:
11: Batterie
12: Batterie
15): Batterie
17): Chant
17): Chant
17): Chant
17): Chant
5: Batterie
7: Batterie
9): Batterie
C.c. White (12: Chant
Chris Frazier (1): Batterie
Deen Castronovo (3: Batterie
Devin Townsend (4): Chant
Fabrizio Gossi (14): Basse
Greg Bissonette (2): Batterie
Jim Altman (17): Chant
John Avila: Basse
John Sombrotto (17): Chant
Kimberly Evans (12: Chant
Mark Mccrite (17): Chant
Mike Mangini (8: Batterie
Miroslava Mendoza Escriba (12: Chant
Robin Dimaggio (14): Batterie
Steve Vai: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Stu Hamm (3): Basse
Tracee Lewis (12: Chant
Will Riley (14): Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
GENERATION AXE : Nouveau morceau live
DERNIER ARTICLE
ALEX BRACHET + DEVIL'S SLINGSHOT : DIMANCHE 21 OCTOBRE 2007, SALLE JAS'ROD AUX PENNES MIRABEAU
Amateurs de la déboule et de la technique démonstrative, le trio DONATI + SHEEHAN + MACALPINE visite l'Europe pour vous distribuer des milliards de notes et promouvoir leur dernier album : 'Clinophobia'.
DERNIERE INTERVIEW
STEVE VAI (12 MAI 2014)
Journée pas comme les autres au Hard Rock Café de Paris avec Steve Vai pour la remise d'une des ses mythiques guitares Ibanez. Un évènement exceptionnel que vous fait partager Music Waves !
 
AUTRES CHRONIQUES
SOILWORK: Stabbing The Drama (2005)
DEATH METAL -
DIFFÉRENTS ARTISTES: Voices Of Rock – MMIX - High & Mighty (2009)
A.O.R. -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STEVE VAI
STEVE-VAI_The-Story-Of-Light
The Story Of Light (2012)
3/5
-/5
SONY BMG / GUITAR HERO
STEVE-VAI_Where-The-Wild-Things-Are
Where The Wild Things Are (2009)
5/5
-/5
FAVORED NATIONS / GUITAR HERO
STEVE-VAI_Sound-Theories--vol-1--2
Sound Theories - vol 1 & 2 (2007)
4/5
4/5
EPIC / GUITAR HERO
STEVE-VAI_Real-Illusions-Reflections
Real Illusions : Reflections (2005)
4/5
-/5
EPIC / GUITAR HERO
STEVE-VAI_The-Ultra-Zone
The Ultra Zone (1999)
3/5
-/5
EPIC / GUITAR HERO
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021