GROUPE/AUTEUR:

EPICA

(HOLLANDE)

TITRE:
DESIGN YOUR UNIVERSE (2009)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
METAL GOTHIQUE

""
CHILDERIC THOR - 28.09.2009 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Quelques mois à peine après avoir livré un live orchestral (quelle originalité !) dispensable, "The Classical Conspiracy", Epica peuple de nouveau les bacs avec sa quatrième offrande. Malgré un capital sympathie jamais remis en question et un charme que les Hollandais doivent (forcément) beaucoup à leur sculpturale chanteuse, la flamboyante Simone Simons, on a un peu l'impression que depuis "The Divine Conspiracy", le groupe peine à se renouveler et à transcender une signature qui l'a néanmoins imposée parmi les ténors du métal symphonique et gothique à chant féminin (pléonasme). Pourtant, le recrutement en 2007 de l'ex-batteur de God Dethroned, Ariën Van Weesenbeek, a su lui conférer une dureté, une patte plus brutale qui lui faisait défaut.

Alors "Design Your Universe" n'est-il qu'un album de plus pour Epica ? Oui et non en fait. Non, car ce dernier commence de la plus belle des manières avec une poignée de compositions de haute volée. Après une intro grandiloquente aux accents symphoniques, déboule le furieux "Resign To Surrender" où dialoguent avec beaucoup de réussite la voie d'outre-tombe de Mark Jensen et celle plus angélique de la rouquine. Avec ses choeurs majestueux et son rempart rythmique implacable, tout est dit en un peu plus de six minutes conjuguant profondeur orchestrale, métal gothique et puissance. "Unleashed", durant lequel la jeune femme, bouleversante, libère toute l'émotion dont elle est capable, et "Martyr Of The Free World", se révèlent être du même tonneau.

Jamais sans doute depuis l'inaugural "The Phantom Agony", le groupe n'avait atteint un tel degré de perfection, une telle maîtrise de son style. Succédant à une ballade, "Our Destiny", "Kingdom Of Heaven" s'impose enfin, du haut de ses treize minutes, comme le morceau de bravoure de l'ensemble. Il témoigne en outre de l'influence de la musique de film qui alimente l'inspiration des Hollandais et surtout du guitariste Mark Jensen. Grandiose, épique et riche en arabesques, il permet à Epica de donner la pleine mesure de son talent et se présente de fait comme une forme d'aboutissement pour ses auteurs. Jusque là donc, rien à dire, "Design Your Universe" n'est grevé d'aucun faux pas. On se dit alors que le miracle va encore durer...

Las, la suite s'avère ne pas être totalement à la hauteur de cette première partie qui se serait presque suffit à elle-même. Ainsi, les morceaux qui suivent semblent moins marquants ("Burn To A Cinder", la roucoulade "Tides Of Time"...) et le long final constitué de la pièce éponyme n'apporte pas grand chose que l'on ne sache déjà. Même le duo unissant, sur "White Waters", Simone au chanteur de Sonata Arctica, Toni Kakko, déçoit quelque peu par sa mièvrerie. Seuls "Deconstruct" et "Semblance Of Liberty", deux chansons au relief lourd et aux multiples aplats symphoniques, sauvent cette seconde moitié du ronron sinon de la banalité.

Dommage que le groupe ne se soit pas souvenu que la durée idéale d'un disque reste celle des deux faces d'un vinyle. Il aurait ainsi été bien inspiré de se délester de quelques pistes. 73 minutes, c'est un peu trop long. Bien entendu, ses admirateurs contrediront certainement cette affirmation. Il n'en demeure pas moins que "Design Your Universe", aurait, avec quelques coups de ciseaux bien placés, irradié une intensité, un sentiment d'achevé qui, en l'état, lui manquent. Reste que l'on tient là probablement le meilleur album depuis son galop d'essai, d'une entité qui continue à surnager bien au-dessus de la mêlée du métal à voix féminine.

Plus d'information sur http://www.epica.nl



GROUPES PROCHES:
EDENBRIDGE, TARJA, AFTER FOREVER, REVAMP, VISION DIVINE, LACUNA COIL, VISIONS OF ATLANTIS, SIRENIA, MAGICA, CORONATUS

LISTE DES PISTES:
01. Samadhi (prelude) - 01:27
02. Resign To Surrender (a New Age Dawns Part Iv) -06:19
03. Unleashed - 05:48
04. Martyr Of The Free World - 05:03
05. Our Destiny - 06:00
06. Kingdom Of Heaven (a New Age Dawns Part V) - 13:35
07. The Price Of Freedom (interlude) - 01:15
08. Burn To A Cinder - 05:41
09. Tides Of Time - 05:34
10. Deconstruct - 04:14
11. Semblance Of Liberty - 05:42
12. White Waters - 04:44
13. Design To Universe - 09:29


FORMATION:
Ariën Van Weesenbeek: Batterie
Coen Jansen: Claviers
Isaac Delahaye: Guitares
Mark Jansen: Guitares
Simone Simons: Chant
Yves Huts: Basse


TAGS:
Choeurs, Chant féminin, Chant grunt/growl, Symphonique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CORTO1809 - 05/02/2010 -
0 0
1/5
Je suis partiellement fan des groupes faisant du métal symphonique. A petites doses, je trouve ça agréable à écouter. D'un autre côté, tout se ressemble un peu et manque souvent d'originalité : de bons gros riffs, des chœurs en veux-tu, en voilà, l'alternance des voix de la belle et de la bête…
EPICA n'échappe malheureusement pas à la règle. Alors, que dire de ce CD ?
Si vous aimez le bruit, les voix death, les déferlements de guitares et de batterie, et que vous n'êtes pas trop regardants sur la qualité des compositions, DESIGN THE UNIVERSE devrait vous combler. Sinon, vous pouvez faire comme moi, l'écouter les jours où vous n'êtes pas en quête de finesse, le mettre en fond sonore quand vous avez la tête ailleurs.
C'est dommage car il y a indéniablement de bonnes idées et la voix de Simone Simons est magnifique. Mais trop de titres font la part belle aux éructations de Mark Jansen et, si j'arrive à supporter ce type de chant (?) à dose homéopathique (pas plus de 15 secondes par CD), même la très belle voix de Simone Simons n'arrive pas à compenser l'impression désagréable laissée par ces grognements répétés. On a très vite une overdose de gros sons et de beuglements.
EPICA gagnerait beaucoup à mettre plus de légèreté dans sa musique et à bâillonner une fois pour tous ses grogneurs.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC EPICA
DERNIERE ACTUALITE
La tournée européenne d'EPICA et APOCALYPTICA reportée en mars/avril 2021
Toutes les actualités sur EPICA
DERNIER ARTICLE
Epica - Eluveitie - Scar Symmetry - Aéronef Lille - 09 Novembre 2015
En ce lundi de début novembre, l'Aéronef de Lille propose une affiche très sympathique en accueillant la crème du metal symphonique, folk et progressif pour une soirée qui s'annonce excellente. Tous les articles sur EPICA
DERNIERE INTERVIEW
A l'occasion de la sortie de "The Holographic Principle", Music Waves a de nouveau eu la chance de rencontrer les hollandais d'Epica...

NOTES
3.5/5 (4 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GOTTHARD: Need To Believe (2009)
HARD ROCK MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NEO PROPHET: Monsters (2009)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EPICA
EPICA_The-Solace-System
The Solace System (2017)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
EPICA_The-Holographic-Principle
The Holographic Principle (2016)
4/5
4.5/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
EPICA_The-Quantum-Enigma
The Quantum Enigma (2014)
3/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
EPICA_Requiem-For-The-Indifferent
Requiem For The Indifferent (2012)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
EPICA_The-Divine-Conspiracy
The Divine Conspiracy (2007)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020