GROUPE/AUTEUR:

SONATA ARCTICA

(FINLANDE)

TITRE:
THE DAYS OF GRAYS (2009)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
METAL MELODIQUE

""
METALNATURE - 05.11.2009 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
La sortie de "Unia", en 2007, aura divisé les amateurs de la première heure de Sonata Arctica. Là où certains saluaient l’audace d’un groupe allant explorer des contrées plus progressives et agrémentant son métal de surprenantes coupures de rythme, d’autres ne percevaient plus que des bribes de mélodies dans des morceaux trop décousus. Là où les premiers appréciaient le travail des choeurs et des claviers, les seconds regrettaient amèrement l’effacement des guitares et la disparition des envolées de speed mélodique. Et pourtant l’album fut un succès, rapidement certifié disque d’or et pas loin d’atteindre le statut de platine en Finlande (30 000 albums vendus). Le groupe fit ensuite face aux problèmes causés par son guitariste fondateur, Jani Liimatainen (maintenant dans Cain’s Offering), et prit finalement la décision de l’évincer. Non pas pour divergences musicales, même si le jeu de guitare et les soli étaient très en retrait sur "Unia", mais officiellement pour des raisons de disponibilité, Jani étant apparemment en brouille avec les autorités pour des questions de service militaire. Il fut rapidement remplacé par Elias Viljanen, inconnu du grand public mais proche du groupe. Les voici donc armés pour répondre à la question que tout le monde se pose concernant cette nouvelle production: "Unia", stop ou encore?

Après "Everything Fades To Gray", une intro instrumentale au piano doublée d’arrangements symphoniques sur un thème mélodique qui semble déjà entendu, le premier titre chanté, "Deathaura", offre une petite surprise qui répond partiellement à la question. En effet, les premières lignes vocales ne sont pas celles de Tony Kakko, mais sont tenues par Johanna Kurkela, une chanteuse finlandaise au timbre rappelant Sally Oldfield. Immédiatement l’ombre de Nightwish plane, mais elle sera heureusement rapidement dissipée. Par contre, la structure du titre, faite de nombreux breaks, de changements de rythmes, est clairement dans la lignée de "Unia". Il s’y ajoute des inspirations intéressantes faisant le grand écart entre un passage rythmique presque black-métal et des choeurs féeriques à la Walt Disney. Mais contrairement à "Unia", c’est accrocheur en diable.

Si "The Last Amazing Grays" possède une structure plus linéaire, elle comporte un pont mélodique très réussi. Les amateurs de mélodie sucre candy seront aux anges, et la guitare rythmique s’impose à défaut de pouvoir y glisser un solo. "Flag In The Ground" est un bon titre de speed mélodique pas trop prévisible et aux chœurs très travaillés. Il y a même un semblant de solo de guitare en fin de titre, ouf ! "Zeroes" est un autre titre qui mérite que l'on s'y attarde avec une construction de nouveau inattendue avec ses multiples facettes et dans lequel Kakko s’en donne à coeur joie dans des variations vocales parfois très agressives (comme dans "The Dead Skin"), y ajoutant une option théâtrale qui se retrouve également dans les chœurs. Le meilleur se retrouve dans "Juliet", parfaite synthèse des influences anciennes (speed mélodique) et nouvelles (fractures de rythme, arrangements symphoniques, théâtralisation). Les autres titres, dont deux ballades, sont sympathiques, mais pas impérissables.

Musicalement, même si l’ensemble paraît plus accessible que l’opus précédent, c’est donc loin d’être le retour de la vengeance des guitares et les soli sont même rarissimes. Par contre les claviers sont encore omniprésents. Plutôt que de retour aux sources, on peut même parler d’évolution, avec l’intégration de ces chœurs féminins, la présence d'arrangements de plus en plus symphoniques, et cette théâtralisation de plusieurs titres, morcelés comme de petites scénettes. Ceux qui ont aimé "Unia" devraient y retrouver partiellement l’approche progressive, mais resteront peut-être sur leur faim. Ceux qui espéraient retrouver le Sonata des débuts y retrouveront avec plaisir quelques parfums des albums précédents, mais feront leur deuil d'un virage à 180°. Par contre, ceux qui attendaient un bon album de metal mélodique sortant de la masse du genre, seront comblés !

Plus d'information sur http://www.sonataarctica.com



GROUPES PROCHES:
STRATOVARIUS, EDGUY, VISION DIVINE, BOOK OF REFLECTIONS, THUNDERSTONE, THE FIFTH SEASON, KAMELOT, ELVENKING, GHOST MACHINERY

LISTE DES PISTES:
01. Everything Fades To Gray (instrumental) - 3:07
02. Deathaura - 7:59
03. The Last Amazing Grays - 5:40
04. Flag In The Ground - 4:09
05. Breathing - 3:55
06. Zeroes - 4:24
07. The Dead Skin - 6:15
08. Juliet - 5:59
09. No Dream Can Heal A Broken Heart - 4:33
10. As If The World Wasn't Ending - 3:49
11. The Truth Is Out There 5:04
12. Everything Fades To Gray (full Version) - 4:47


FORMATION:
Elias Viljanen: Guitares
Henrik Klingenberg: Claviers
Marko Paasikoski: Basse
Tommy Portimo: Batterie
Tony Kakko: Chant


TAGS:
Choeurs, Chant féminin, Epique, Symphonique, Théatral
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 05/11/2009 -
0 0
2/5
En nous délivrant un album décousu, prétentieux et mélodiquement rarement satisfaisant, Sonata enfonce le clou déjà bien encré, après Unia, dans la planche savonneuse sur laquelle le groupe s'est aventuré.

Pour ma part, c'est terminé, je passe à autre chose.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SONATA ARCTICA
DERNIERE ACTUALITE
SONATA ARCTICA: Les détails sur "Talviyö"
Toutes les actualités sur SONATA ARCTICA
DERNIER ARTICLE
SONATA ARCTICA - BATTLE BEAST - LILLE - LE SPLENDID - 13 NOVEMBRE 2012
Le retour des finlandais dans la capitale du Nord... Tous les articles sur SONATA ARCTICA
DERNIERE INTERVIEW
A l'occasion de la sortie de "The Ninth Hour", nous avons rencontré le leader de Sonata Arctica, Tony Kakko pour une entrevue riche...

NOTES
4.2/5 (4 avis) 3.5/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MOURNING WIDOWS: Furnished Souls For Rent (2000)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE PLIGHT: Winds Of Osiris (2009)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SONATA ARCTICA
SONATA-ARCTICA_Talviyö
Talviyö (2019)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
SONATA-ARCTICA_The-Ninth-Hour
The Ninth Hour (2016)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
SONATA-ARCTICA_Pariah’s-Child
Pariah’s Child (2014)
3/5
4.3/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
SONATA-ARCTICA_Stones-Grow-Her-Name
Stones Grow Her Name (2012)
3/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
SONATA-ARCTICA_Unia
Unia (2007)
5/5
3.4/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020