GROUPE/AUTEUR:

AUDIOSLAVE

(ETATS UNIS)

TITRE:
AUDIOSLAVE (2002)
LABEL:
EPIC
GENRE:
ROCK

"Un album sans doute perfectible, mais qui laissera une trace indéfectible..."
HYPERUNKNOWN - 18.05.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Alors que Chris Cornell fait son petit bonhomme de chemin en solitaire, après le split de Soundgarden en 1997, et donnera naissance à "Euphoria Morning", son premier objet en solo qui n’aura pas le même succès commercial que ses précédents méfaits en groupe, il est proposé par le gourou Rick Rubin (producteur de pointures telles que Slayer, Red Hot Chili Peppers, Johnny Cash…) pour tenir le micro au sein des musiciens de Rage Against The Machine, devenus orphelins depuis fin 2000 d’un Zach de la Rocha fatigué des conflits internes récurrents. Tout va très vite et lorsque la nouvelle entité rentre finalement en studio début 2001, dix-neuf jours auront suffit pour écrire vingt et un titres. Seuls quatorze composeront cet album sobrement intitulé "Audioslave".

Etonnement, Chris Cornell ne sera responsable que des textes, pendant que le reste des membres, pourtant beaucoup plus politisés, les mettront en musique. Surprenant quand on connaît le talent de songwritter de Cornell, mais surtout les prises de positions politiques du trio de Los Angeles. Ceci dit, les thèmes abordant désormais, spiritualité et questions philosophiques, n’empêcheront pas de revoir débouler sur cet éponyme des rythmes familiers de l’ère Rage Against The Machine.

A ce titre, "Cochise" n’aura sans doute pas pris de court l’armée de fans curieux d’entendre le résultat de cette alliance inédite. Guitare groovy - pour l’anecdote, l’effet d’introduction a été crée par accident par Morello alors qu’il passait le stylo lui servant à noter sa partition sur les cordes de sa guitare - riff au punch imparable, chant racé de Cornell, s’il ne propose pas une nouvelle lecture du rock, il peut cependant rassurer par sa cohérence, bien qu’au final, à sa sortie "Audioslave" fut loin de faire l’unanimité dans le cœur des médias.

A côté de ces brûlots Metal, agrémentés par endroit de soli et d’effets de guitares par un Morello toujours inventif, se greffent quelques power-ballades, simples mais précieuses, parfois aux frontières du folk ("Like A Stone", "I Am The Highway"), voire lumineuses parmi la pénombre ("The Last Remaining Light") A la croisée entre aspérité et douceur, "Shadow Of The Sun" commence par des arpèges nostalgiques et la mélopée tranquille de Cornell, subit lentement une agressivité ascendante pour finir sa course dans un flot de riffs lourds et d’âpres vociférations. Quelques îlots de calme relatif dans cette mer électrique, parmi lesquels "Gateway Car", viennent apporter de leur côté une note blues encore apaisante.

La réunion de deux anciennes sommités du métal des années 90 a donc trouvé une légitimité toute particulière, et la crainte des aficionados de ne retrouver qu’une formation hybride additionnant sommairement les critères de chacun, n’a plus vraiment lieu d’être. Pour preuve, le public a répondu favorablement puisque plus de cinq millions de copies se sont vendues à travers le monde. Un album sans doute perfectible, mais qui laissera une trace indéfectible pour une armée enthousiaste dont je fais partie.

Plus d'information sur http://www.audioslave.com/



GROUPES PROCHES:
PINNICK GALES PRIDGEN, DIRTSWITCH, RAGE AGAINST THE MACHINE

LISTE DES PISTES:
01. Cochise - 03:42
02. Show Me How To Live - 04:38
03. Gasoline - 04:40
04. What You Are - 04:10
05. Like A Stone - 04:54
06. Set It Off - 04:23
07. Shadow On The Sun - 05:43
08. I Am The Highway - 05:35
09. Exploder - 03:27
10. Hypnotize - 03:28
11. Bring Em Back Alive - 05:30
12. Light My Way - 05:03
13. Getaway Car - 05:00
14. The Last Remaining Light - 05:17


FORMATION:
Brad Wilk: Batterie
Chris Cornell: Chant / Guitare Acoustique
Tim Commerford: Basse / Back Vocaux
Tom Morello: Guitares


TAGS:
Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC AUDIOSLAVE
NOTES
3/5 (2 avis) 3.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SOUNDGARDEN: King Animal (2012)
GRUNGE Si le groupe a joué la sûreté avec ce nouvel opus, il a le mérite de ne pas s'être brulé les ailes. Du rock au sens généreux du terme.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MOSTLY AUTUMN: Sight Of Day (2017)
ROCK PROGRESSIF Jamais depuis "The Last Bright Light" Mostly Autumn n'avait sorti un album aussi dense et aussi réussi. Une de leurs plus grandes réussites, incontestablement.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AUDIOSLAVE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020