TESTAMENT

(ETATS UNIS)

THE LEGACY

(1987)
LABEL:

ATLANTIC RECORDS

GENRE:

THRASH

TAGS:
Chant grave, Chant screamo, Growl
""The Legacy" de Testament vaut désormais plus par l’ambiance qu’il dégage et par sa valeur de témoignage de l’époque dorée du Thrash que pour sa capacité à traverser les années en restant toujours d’actualité."
NESTOR (20.10.2009)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s) (1) Biographie + (3) storie(s)
Si le Thrash avait besoin d’une définition, 'The Legacy' pourrait faire office de mètre étalon à ranger à coté des premiers Slayer. Que ce soit la voix si particulière de Chuck Billy, tout en agressivité et en rugosité, les parties techniques de guitares d’Alex Skolnick, ou bien le festival de double pédale de Clemente, tout fait figure de référence du genre. Laissons de côté la sempiternelle polémique concernant la non appartenance des californiens aux Big four du Thrash (Metallica, Salyer, Anthrax et Megadeth) pour présenter la musique de Testament.  

Dès le premier titre, 'Over The Wall' tout est dit: le tempo est très rapide, porté par une rythmique syncopée et mixée très en avant. La batterie et les guitares rythmiques forment réellement le cœur et l’ossature du morceau. Le chant contribue grandement à la mise en place d’une ambiance de violence, et pourtant, en se référant aux schémas actuels, nous avons là affaire à un chant clair et non dépourvu de mélodie.

Les changements de rythmes et les arrangements musicaux sont très nombreux. Ils débouchent souvent sur de superbes soli d’Alex Skolnick qui se trouve être un ancien élève de Joe Satriani. Il serait d'ailleurs plus juste de parler de partie guitare lead car les soli sont soutenus de manière très présente et réussie par la batterie. Cette recette, moins basique que le genre pourrait le laisser penser, est reproduite partout sur cet album. Ainsi, que ce soit avec 'The Haunting', 'Burnt Offerings' ou bien 'Do Or Die', le mode opératoire est le même : une successions de changements de rythmes et d’ambiances, des riffs tranchants et une qualité d’interprétation de très haut niveau. Avec 'Raging Waters' et 'C.O.T.L.O.D' le groupe pousse même le curseur de la violence encore plus loin en adoptant toutefois une structure de morceaux un peu plus linéaire.

Peu, ou pas, de temps morts sur cette galette. Même le plus mélodique 'Alone In The Dark' flirte avec la sauvagerie et demeure un morceau puissant et intense. Testament réussi là à faire coexister de très belle manière la brutalité et la rugosité du Thrash avec un sens de la mélodie et une maîtrise instrumentale assez remarquable.

Evidemment, comparé aux productions actuelles, cet opus a un son qui manque un peu de puissance et la grosse voix de Chuck Billy n'apparait plus aussi démoniaque qu'elle pouvait le sembler à cette époque. Pour ce qui est de la batterie, l’évolution est encore plus impitoyable, le moindre batteur de black metal semblant désormais posséder deux ou trois paires de jambes supplémentaires. Même Alex Skolnick, qui faisait pourtant figure de petit surdoué de la 6 cordes délivre là une prestation qui, si elle est toujours très honorable et plaisante, n'a plus rien d'exceptionnel.

De fait, "The Legacy" vaut désormais plus par l’ambiance qu’il dégage et par sa valeur de témoignage de l’époque dorée de ce style musical que pour sa capacité à traverser les années en restant toujours d’actualité. En effet, l’application par le groupe de la même recette tout au long de cet album peut avoir pour conséquence de rendre celui-ci un peu indigeste. Si l’on sort du quatuor de chansons phares, le single 'Over The Wall', les déchaînés 'C.O.T.L.O.D. (Curse Of The Legions Of Death)', 'Burnt Offerings' et 'First Strick Still Deadly' le reste peu sembler un peu brouillon et redondant. Il n’en reste pas moins que cela fait vraiment du bien de se replonger dans ces déflagrations de thrash bien jouissif.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Over The Wall - 04:07
02. The Haunting - 04:17
03. Burnt Offerings - 05:07
04. Raging Waters - 04:32
05. C.o.t.l.o.d. (curse Of The Legions Of Death) - 03:43
06. First Strike Is Deadly - 03:43
07. Do Or Die - 04:39
08. Alone In The Dark - 04:05

FORMATION:
Alex Skolnick: Guitares
Chuck Billy: Chant
Eric Peterson: Guitares
Greg Christian: Basse
Louis Clemente: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
FESTIVAL 666 : Running order
DERNIER ARTICLE
Testament + No Return - Aéronef (Lille) - 14 Juin 2015
Dans le cadre très chaleureux de l'Aéronef, Testament et No Return vont mettre le feu en proposant deux très bons concerts faisant honneur au thrash métal.
DERNIERE INTERVIEW
TESTAMENT (22 AOUT 2016)
Chuck Billy revient sur le stress et la douleur qui ont entouré la composition et l'enregistrement de "Brotherhood of the Snake", dernier opus de Testament. Une expérience qu'il veut à tout prix éviter ? Pas si sûr...
 
AUTRES CHRONIQUES
SLIVOVITZ: Hubris (2009)
JAZZ -
BONAFIDE: Something's Dripping (2009)
HARD ROCK -
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TESTAMENT
TESTAMENT_Titans-Of-Creation
Titans Of Creation (2020)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_Brotherhood-Of-The-Snake
Brotherhood Of The Snake (2016)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_Dark-Roots-Of-Earth
Dark Roots Of Earth (2012)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_The-Formation-Of-Damnation
The Formation Of Damnation (2008)
4/5
3.3/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_The-Gathering
The Gathering (1999)
4/5
3.7/5
AUTRE LABEL / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024