ARTISTE:

REDEMPTION

(ETATS UNIS)
TITRE:

SNOWFALL ON JUDGMENT DAY

(2009)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
""
CHILDERIC THOR (30.09.2009)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Nonobstant les qualités réelles de Fates Warning qui trône toujours avec Dream Theater sur l'autel du metal progressif, on a tout de même l'impression que depuis une petite dizaine d'années c'est bien en dehors du giron maternelle que ses membres s'épanouissent le plus. Si Jim Matheos peut compter sur son OSI pour assouvir sa soif d'expérimentation et de la liberté, le chanteur Ray Alder, quant à lui, ne cesse d'impressionner au sein de Redemption dont il n'est pourtant pas le cerveau, ce rôle incombant en fait au guitariste Nick van Dyk.

"Snowfall On The Judgment Day" est la quatrième pierre à cet édifice et confirme le virage plus heavy que son prédécesseur, The Origins Of Ruins" arborait. Ce recueil de dix titres déroule une trame dense et massive. Le monstrueux "Peel", en ouverture, l'illustre bien et synthétise la signature des Américains : maillage serré, mélodies superbes, guitares incisives, claviers virtuoses sans pour autant dégouliner sur le reste des instruments, refrains qui s'accrochent à la mémoire et surtout lignes de chant émotionnelles qui vous donnent des frissons. Orgie technique, ce morceau du feu de dieu terrasse tout sur son passage en un peu plus de six minutes par sa puissance de frappe.

Ce qui suit atteint un même degré d'excellence, oscillant entre progressions furieuses ("Leviatan Rising" irriguées par des parties de six-cordes ébouriffantes, "Unformed" et son intro à la basse assez Iron Maiden dans l'esprit, "Fistful Of Sand" ancré dans un substrat rythmique implacable), respirations plus sombres ("Walls" ou "What Will You Say") et traversées épiques, à l'image du titanesque "Black And White World" écrit à l'encre noire du désespoir. On tient d'ailleurs là un des traits de caractère les plus nets de Redemption, cette faculté à fusionner déflagrations techniques et concentré de mélancolie dont le pinceau est notamment le chant habité et profond de Ray Alder lequel, est pour beaucoup dans le charme de cette formation. Ses performances émaillant "Keep Breathing" et plus encore le terminal "Life In One Day", longue pulsation atmosphérique, atteignent une pureté en tout point admirable.

Drapé dans une production limpide, "Snowfall On Judgment Day" dévoile donc un metal progressif qui a du coeur. D'une longueur relativement courtes par rapport au genre, une seule d'entre-elles dépassant ainsi la barre des dix minutes, ces dix pistes ne se perdent jamais en circonvolutions inutiles et suivent une colonne vertébrale précise qui ne sacrifient jamais l'efficacité sur l'autel de la complexité à tout prix.

Les inconditionnels de Dream Theater seront bien entendu intéressés par le morceau "Another Day Dies" puisqu'il est porté par la voie si caractéristique de leur James LaBrie préféré. Ce n'est pourtant pas le meilleur du lot. Sans doute parce que la tessiture empreinte de fébrilité du chanteur de Fates Warning sied mieux à la plastique dessinée par Van Dyk.

Digeste et mélodique, "Snowfall On Judgment Day" devrait assoir encore davantage Redemption parmi les plus sérieux prétendants au peloton de tête du prog. Il s'agit peut-être même de son oeuvre la plus aboutie, la plus équilibrée également. On savait depuis ses débuts, qu'il fallait compter sur ce groupe ; on en a aujourd'hui la plus évidentes des confirmations.


Plus d'information sur http://www.redemptionweb.com/https://www.facebook.com/redemptionband



GROUPES PROCHES:
FATHER GOLEM, HALCYON WAY, KING MISFIT, CREATION'S END, THOUGHT CHAMBER, SEVEN7, SECTION A, FATES WARNING, HEADSPACE, SYMPHONY X

LISTE DES PISTES:
01. Peel - 06:31
02. Walls - 06:57
03. Leviathan Rising - 06:42
04. Black And White World - 08:03
05. Unformed - 06:30
06. Keep Breathing - 07:37
07. Another Day Dies - 05:15
08. What Will You Say - 05:20
09. Fistful On Sand - 06:35
10. Snowfall On Judgment Day - 11:00

FORMATION:
Bernie Versailles: Guitares
Chris Quirarte: Batterie
Greg Hosharian: Claviers
Nicolas Van Dyk: Guitares / Claviers
Ray Alder: Chant
Sean Andrews: Basse
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
NUNO777
22/10/2009
  0 0  
4/5
Ce groupe ne me déçoit pas et j'en ai encore la preuve avec cet album qui reste très mélodique et très typé métal progressif. Dans le style de prédilection pratiqué et initié en grande partie par Dream Theater, Redemption fait office de leader. C'est bien le meilleur disque de l'année dans sa catégorie.
Note 8.5/10.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
4.2/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
REDEMPTION : Nouveau morceau
 
AUTRES CHRONIQUES
WILLS49: Appetite (2009)
ROCK -
LUCKY BASTARDZ: Hated For Who We Are (2009)
HARD ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT REDEMPTION
REDEMPTION_Long-Night-s-Journey-Into-Day
Long Night's Journey Into Day (2018)
4/5
4/5
METAL BLADE RECORDS / METAL PROGRESSIF
REDEMPTION_The-Art-Of-Loss
The Art Of Loss (2016)
3/5
-/5
METAL BLADE RECORDS / METAL PROGRESSIF
REDEMPTION_This-Mortal-Coil
This Mortal Coil (2011)
4/5
2/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
REDEMPTION_The-Origins-Of-Ruin
The Origins Of Ruin (2007)
4/5
3.5/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
REDEMPTION_The-Fullness-Of-Time
The Fullness Of Time (2005)
5/5
3.5/5
REPLICA / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020