OCEANS OF NIGHT

(ETATS UNIS)

THE SHADOWHEART MIRROR

(2009)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Chant aigu
""
VAL (29.09.2009)  
2/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Dans le "petit" monde de la musique progressive, il existe quelques artistes complets, aptes à endosser diverses casquettes au gré de leurs envies. Certains, bien connus (et pour cause), se démarquent par leur talent hors normes. Parmi eux, des sommités comme Ihsahn ou encore Arjen Lucassen. D'autres, moins connus (et pour cause), peinent à maintenir la tête hors de l'eau et ne connaissent qu'une renommée rarement à la hauteur de leurs capacités. Parmi eux, Clay Withrow, Jeff Lane ou encore l'homme qui nous intéresse aujourd'hui : Scott Mosher.

Photographe, designer, multi-instrumentiste, voilà un créateur aux ambitions pour le moins diverses. Hélas, hélas, trois fois hélas, son talent n'est pas vraiment à la hauteur. Après plusieurs albums solo signés de son nom, il a choisi pour 2009 de s'associer au chanteur Scott Oliva (peu connu... et pour cause) afin d'élargir un tantinet le spectre de ses compositions. Malheureusement, on constate rapidement à l'écoute de cet album que l'association, sans se révéler catastrophique, n'apporte pas grand chose au style de Mosher. Son rock prog ambient teinté ça et là d'influences variées (de Rush à Dokken en passant par Fates Warning ou Asia), déjà plutôt formel et pas vraiment palpitant, ne bénéficie en rien de l'apport d'un chanteur.

Manifestement produit à la va-vite, avec les moyens du bord, The Shadowheart Mirror est une suite de morceaux faciles, aux enchaînements déjà entendus mille fois, auxquels le pauvre Scott Oliva essaie tant bien que mal d'apporter un peu de vie – en vain. Les capacités musicales de Scott Mosher sont de toute évidence élevées, mais le résultat est rapidement rébarbatif, et l'envie d'appuyer sur le bouton Stop pour se mettre un vrai disque n'attend pas la fin de l'album (pourtant court) pour se manifester.

Il serait injuste de blâmer l'artiste pour cet élan malheureux, ses précédents travaux solo ayant été plus convaincants, mais ce doux souvenir ne doit pas excuser la médiocrité d'une telle sortie. En 2009, l'auditeur est parfaitement en droit d'attendre davantage d'un album, qu'il s'agisse des compositions ou de la production. Mélange bâtard de rock atmosphérique et de métal prog "à l'italienne", le contenu de ce premier opus d'Oceans of Night ne restera probablement pas gravé dans les mémoires... On souhaite à Mosher de retrouver ses esprits au plus vite après les critiques probablement peu glorieuses que cet album risque de rafler, et de prendre soin, pour sa prochaine création, de peaufiner davantage son travail.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
QUEENSRŸCHE (GEOFF TATE)

LISTE DES PISTES:
01. A Way From You - 04:08
02. Living In The Past - 08:26
03. New Machine - 04:29
04. What's Left Of Me - 06:35
05. A Violent Reflection - 06:35
06. The Last Goodbye - 04:56
07. Two Worlds Apart - 05:37
08. War Inside Myself - 06:38

FORMATION:
Scott Mosher: Guitares / Basse / Claviers
Scott Oliva: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
OCEANS OF NIGHT: Midnight Rising
 

"Découvrez le nouveau clip de Near Death Experience !"
AUTRES CHRONIQUES
CAIN: The Master Clockwork (2009)
HARD ROCK MELODIQUE -
ISIS: Wavering Radiant (2009)
HARDCORE -
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OCEANS OF NIGHT
OCEANS-OF-NIGHT_Midnight-Rising
Midnight Rising (2014)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / METAL PROGRESSIF
OCEANS-OF-NIGHT_Domain
Domain (2011)
2/5
2/5
AUTOPRODUCTION / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024