GROUPE/AUTEUR:

BRUCE DICKINSON

(ROYAUME UNI)

TITRE:
TYRANNY OF SOULS (2005)
LABEL:
SANCTUARY
GENRE:
HEAVY METAL

""
ZOSO - 27.11.2009 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
La raison de la durée excessive qui sépare "Tyranny of Souls" de son prédécesseur, le très réussi "Chemical Wedding", n’est un secret pour personne. Après avoir bien boudé chacun dans leur coin, Steve Harris et Bruce Dickinson se retrouvent et décident la réintégration du chanteur mythique au sein d’Iron Maiden, en lieu et place de l’intérimaire Blaze Bayley, remercié sans cérémonie.

Du coup le programme est chargé pour le père Bruce, la vierge de fer n’étant pas encore disposée à se reposer complètement sur ses acquis. C’est donc sur la route que sera composé cet album, résultat des échanges entre le fidèle Roy Z et Bruce. Apparemment guère ému par deux albums et plusieurs tournées avec Maiden, Dickinson continue dans la lignée des deux précédents albums. L’ambiance est donc toujours sombre voire désespérée, mais moins unidimensionnel que dans "Chemical Wedding". En outre, le coté hard rock du début des années 80 et présent dans les premiers opus, a définitivement disparu. Dickinson a trouvé un son, et un artisan de ce son en la personne de Roy Z. Notons d’ailleurs au passage l’absence d’Adrian Smith qui confirme un peu que les aventures en solo de Dickinson lui servent aussi à s’échapper de l’envahissante famille Maiden.

Les compostions font l’effort d’être variées, et la patte du maitre est identifiable. Belles mélodies ('Navigate the Seas of The Sun' - ballade sublime évoquant son expérience en tant que pilote d'avion), ambiances qui s’insinuent au fur et à mesure du morceau ('Kill Devil Hill'), puissance libératrice (le grandiose 'Tyranny of Souls')... Tout cela est très correct.

Si les morceaux ne révolutionnent rien, il est bien dur de trouver des défauts sur les dix titres. Tout se tient, les soli habiles de Roy Z (qui est en charge de toutes les parties de guitares) sont beaucoup plus véloces qu’à l’accoutumée ('Abduction', vertigineux) mais parviennent à garder un certain phrasé. Et Dickinson chante extrêmement bien. Les efforts qu’il a pu fournir tout au long de sa carrière se ressentent et le détachent littéralement de la masse, vieux et jeunes. Lui, toujours d’attaque, semble meilleur à chaque fois, avec toujours plus de justesse, de densité. Sans vous mentir, ce simple constat est un véritable bonheur qui vaut à lui tout seul l’achat de la galette.

Même s’il est loin d’être l’œuvre du siècle, l’album propose un moment de fraicheur métallique qui surprendra les plus sceptiques. Ce mec a du talent, tout simplement. Tout ce qu’il fait est éclaboussé de classe et de qualité. La marque des grands, indubitablement.

Plus d'information sur http://www.screamforme.com/



GROUPES PROCHES:
IRON MAIDEN, DRIVER, DEF LEPPARD, AC/DC, ETERNAL FLIGHT

LISTE DES PISTES:
01. Mars Within (intro) - 01:29
02. Abduction - 03:50
03. Soul Intruders - 03:52
04. Kill Devil Hill - 05:07
05. Navigate The Seas Of The Sun - 05:51
06. River Of No Return - 05:13
07. Power Of The Sun - 03:29
08. Devil On A Hog - 04:01
09. Believil - 04:50
10. A Tyranny Of Souls - 05:47


FORMATION:
Bruce Dickinson: Chant
David Moreno: Batterie
Juan Perez: basse sur les pistes 2 et 3
Maestro Mistheria: Claviers
Ray Burke: Basse
Roy Z: Guitares


TAGS:
Chant aigu, Epique, Mélancolique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
NESTOR - 29/11/2009 -
0 0
4/5
Un disque très honnête en termes de résultat.
Peut être moins marquant que "The Accident Of Birth", mais ce "Tyranny Of Soul" contient une petite perle épique : "Navigate The Seas Of The Sun".
Un titre qui, à lui seul, rend cet album utile.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BRUCE DICKINSON
DERNIERE ACTUALITE
BRUCE DICKINSON : Les albums solo du chanteur d'IRON MAIDEN bientôt disponibles en vinyle
Toutes les actualités sur BRUCE DICKINSON
NOTES
3/5 (1 avis) 3.7/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SAVIOURS: Accelerated Living (2009)
THRASH
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RAMMSTEIN: Rosenrot (2005)
METAL INDUSTRIEL La routine : avec cet album Rammstein semble peiner à se renouveler
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BRUCE DICKINSON
BRUCE-DICKINSON_The-Chemical-Wedding
The Chemical Wedding (1998)
4/5
5/5
SANCTUARY / HEAVY METAL
BRUCE-DICKINSON_Accident-Of-Birth
Accident Of Birth (1997)
4/5
5/5
SANCTUARY / HEAVY METAL
BRUCE-DICKINSON_Skunkworks
Skunkworks (1996)
4/5
3/5
EMI / METAL ALTERNATIF
BRUCE-DICKINSON_Balls-To-Picasso
Balls To Picasso (1994)
4/5
2/5
EMI / HEAVY METAL
BRUCE-DICKINSON_Tattooed-Millionaire
Tattooed Millionaire (1990)
3/5
3/5
EMI / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020