GROUPE/AUTEUR:

NILE

(ETATS UNIS)

TITRE:
THOSE WHOM THE GODS DETEST (2009)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
DEATH METAL

""
VAL - 16.10.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Deux ans après Ithyphallic, qui marquait hélas une certaine redondance ayant laissé bien des fans sur le carreau, Nile revient en force avec ce sixième album studio ! Entouré comme ses prédécesseurs d'une aura de mystère, qu'en est-il une fois le casque sur les oreilles ?

Il est de ces groupes qui, non contents de s'approprier les codes d'un genre, les transcendent en y incorporant une sensibilité propre. Nile en fait partie, et ce depuis le mythique In Their Darkened Shrines, sorti en 2002, qui avait fait d'eux une formation légendaire. Leur concept : établir un pont entre une égyptologie fantasmée façon H.P. Lovecraft et un brutal death ébouriffant. Malheureusement, les deux albums suivants peinaient à retrouver l'alchimie singulière qui caractérisait leur metal sauvage. Une alchimie enfin retrouvée...

L'amateur nostalgique retrouve en effet dès les premières secondes les traits caractéristiques de la musique de Nile : riffs indécents, batterie épileptique et growls féroces, le tout empreint d'une ambiance arabisante qui s'exprime par la présence d'instruments traditionnels (voire de parties acoustiques), ainsi que par ces textes typiques, chers à Sanders. Ce mélange improbable, qui semblait avoir atteint ses limites sur Ithyphallic, retrouve ici une seconde jeunesse : c'est une formation unie et volontaire qui abreuve ici vos oreilles d'une déferlante absolument phénoménale. N'ayant pourtant plus rien à prouver sur le plan technique, les trois olibrius se livrent à une débauche de rythmes impensables, frénétiques, véritables spasmes de violence électrique. Rarement un batteur aura atteint la précision démoniaque de Kollias, et l'on se demande souvent comment les cordes des guitares résistent à un tel assaut. Brutale, cette musique l'est, et le mot est faible ; mais pas seulement. Nile aspire aussi à un certain aspect progressif, n'hésitant pas à étirer les compositions sur plus de 8 minutes, laissant de l'espace aux riffs et aux évolutions rythmiques.

Egyptophile averti, Sanders n'emploie d'ailleurs pas son amour pour le pays du Nil à de simples fins décoratives. Puissantes, les atmosphères lourdes et mystiques développées sur chacune des dix pistes vous laissent errer au milieu des sables ("Yezd Desert Ghul...") pour mieux vous entraîner dans de sombres caveaux ("Utterances Of The Crawling Dead"). Les passages "égyptiens", parfaitement intégrés, rappellent évidemment les travaux de Sanders en solo, qui on le rappelle étaient orientés musique traditionnelle. Toutefois, ils sont imprégnés de la noirceur de Nile, et introduisent à merveille les ébats déchaînés qui leur succèdent ("The Eye Of Ra"). Les chœurs, hallucinés, achèvent de parfaire l'énorme travail effectué sur la direction artistique ("4th Arra Of Dagon").

Effarant sur le plan technique, Nile ne révolutionne pas le genre, et encore moins son style, avec ce disque, mais on ne peut que constater avec bonheur que l'équilibre délicat de leur violence retrouve enfin toute sa qualité. Précis, immersif, diaboliquement addictif, Those Whom The Gods Detest risque fort de faire parler de lui dans les sphères extrêmes au cours des prochaines semaines... Une superbe surprise de la part d'un groupe que l'on n'espérait plus à ce niveau.

Plus d'information sur https://www.nile-official.com



GROUPES PROCHES:
ARKAN, LOST SOUL, MELECHESH, AETERNAM, VERATRUM, DARKRISE, SYRINX_, IMPUREZA

LISTE DES PISTES:
01. Kafir! - 06:50
02. Hittite Dung Incantation - 03:48
03. Utterances Of The Crawling Dead - 05:09
04. Those Whom The Gods Detest - 08:06
05. 4th Arra Of Dagon - 08:40
06. Permitting The Noble Deadtto Descend To The Underworld - 03:32
07. Yezd Desert Ghul Ritual In The Abandoned Towers Of Silence - 02:33
08. Kem Khefa Kheshef - 06:18
09. The Eye Of Ra - 05:00
10. Iskander D'hul Karnon - 06:40


FORMATION:
Dallas Toler-Wade: Chant / Guitares / Basse
George Kollias: Batterie
Karl Sanders: Chant / Guitares


TAGS:
Chant grunt/growl, Chant guttural, Oppressant, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC NILE
DERNIERE ACTUALITE
NILE: les détails sur 'Vile Nilotic Rites'
Toutes les actualités sur NILE
DERNIER ARTICLE
Nile + Hate Eternal + Guests - Mons -Lotto Mons Expo - 27 Septembre 2019
En ce vendredi de septembre direction Mons pour une soirée placée sous le signe du death metal avec deux légendes du genre au programme. Tous les articles sur NILE
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE TEA CLUB: General Winter's Secret Museum (2008)
ROCK ATMOSPHERIQUE The Tea Club a du potentiel mais que celui-ci n’est malheureusement pas exploité de la meilleure des façons.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KISS: Sonic Boom (2009)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NILE
NILE_Vile-Nilotic-Rites
Vile Nilotic Rites (2019)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
NILE_What-Should-Not-Be-Unearthed
What Should Not Be Unearthed (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
NILE_At-The-Gate-Of-Sethu
At The Gate Of Sethu (2012)
3/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020