ARTISTE:

WHILE HEAVEN WEPT

(ETATS UNIS)
TITRE:

VAST OCEANS LACHRYMOSE

(2009)
LABEL:

CRUZ DEL SUR MUSIC

GENRE:

DOOM

TAGS:
Epique
""
CHILDERIC THOR (21.10.2009)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il ne faut parfois pas plus d'un morceau pour effacer plusieurs années de silence. C'est le cas pour While Heaven Wept, groupe ayant disparu des écrans radar depuis "Of Empires Forlorn" en 2003, avec "The Furthest Shore", ouverture de sa nouvelle offrande et la troisième seulement en plus de vingt ans de carrière.

Un seul titre, oui mais quel titre ! En près de 16 minutes, il propulse le groupe américain vers des sommets dont, jusqu'à présent, ils s'étaient seulement rapprochés sans jamais pouvoir les toucher. Un quart d'heure de pur bonheur qui synthétise tout ce qui fait que l'on aime (ou pas) ce vétéran de la chapelle doom US : des lignes vocales chaudes et émotionnelles, celles de Tom Philipps (également guitariste chez le non moins excellent Solstice), des mélodies finement ciselées, cette touche lyrique pour ne pas dire carrément romantique et une dimension épique plus proche du heavy metal que des marches funèbres auxquelles le genre est souvent associé - à tort. Avec en plus ces arabesques multiples qui permettent aux Américains de tendre un pont étonnant entre doom et rock progressif. En un mot : superbe.

Toutefois, "The Furthest Shore" se veut tellement grandiose qu'il en étoufferait presque les cinq plages suivantes, ces dernières ne tutoyant pas une telle éclatante réussite. Plus ramassé, "To Wander The Void" arpente les terres du heavy doom avec choeurs et voix haut perchées mais est émaillé de riffs à la fois plombés et est sécrétatoire d'un fluide de tristesse. Au plus anecdotique "Living Sepulchre" s'enchaîne en un très beau fondu acoustique l'imposant "Vessel", toujours porté par le chant lumineux de Philipps, incontestablement la clé de voute de l'édifice. Etonnamment, l'écoute prend fin sur deux pistes instrumentales peintes par le pinceau délicat de claviers doucereux. "Vast Oceans Lachrymose" et "Epilogue", toutes deux reliées entre elles par le bruit du ressac, sont une conclusion apaisante et propice à la contemplation d'un disque à l'architecture curieuse.

Si l'on peut regretter une prise de son qui manque de puissance et un caractère parfois un peu trop gentillet, pour ne pas dire mielleux, il n'en demeure pas moins que "Vast Oceans Lachrymose" reste un très bon album de doom classique tel qu'il était conçu à l'origine, avant que sa collusion avec le death metal ne l'enténèbre davantage.

Espérons que cette fois While Heaven Wept, dont la vie a toujours été en pointillés depuis ses débuts, soit de retour durablement et qu'il ne faudra donc pas attendre six années supplémentaires pour savourer un prochain chapitre.


Plus d'information sur http://www.whileheavenwept.com



GROUPES PROCHES:
CANDLEMASS, SOLITUDE AETURNUS, SOLSTICE, HOUR OF 13

LISTE DES PISTES:
01. The Furthest Shore - 15:50
02. To Wander The Void - 06:27
03. Living Sepulchre - 04:00
04. Vessel - 07:47
05. Vast Oceans Lachrymose - 05:01
06. Epilogue - 03:12

FORMATION:
Jim Hunter: Basse
Michelle Schrotz: Claviers
Rain Irving: Chant
Scott Loose: Guitares
Tom Phillips: Chant / Guitares / Claviers
Trevor Schrotz: Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
DOOM
19/12/2009
60
  0 0  
4/5
Avec son précédent album Of Empires Forlorn (2003), ce groupe américain mené par le guitariste Tom PHILLIPS avait créé une oeuvre magistrale et incontournable en matière de doom épique, mélancolique et mélodique. Vast Oceans Lachrymose reprend peu ou prou les mêmes ingrédients tout en marquant une nette évolution stylistique, le paradoxe n’étant qu’apparent. Il est en effet difficile de continuer aujourd’hui à classifier WHILE HEAVEN WEPT comme un groupe de doom metal, fût-il épique et ultra-mélodique. Tom PHILLIPS a en effet insufflé de la puissance et de la vitesse dans ses compositions, les rapprochant ainsi d’un univers heavy metal plus générique. Pour autant, il n’a pas oublié les lignes de chant très construites, très mélodiques, absolument merveilleuses ; on notera que PHILLIPS a renoncé à occuper le poste de chanteur principal, au profit de Rain IRVING. Pas plus qu’il n’a tourné le dos à l’imbrication de parties ou d’éléments contrastés par rapport à la tonalité métallique d’ensemble : des passages acoustiques de toute beauté et des arrangements de claviers pertinents mettent en exergue une ambition progressive de bon aloi. A aucun moment, l’agencement de ces différents éléments n’apparaît problématique, tout semblant couler de source. Les rythmiques rugueuses et rapides parfois proches du power metal côtoient harmonieusement des harmonies vocales angéliques.

J'invite les auditeurs à ne pas morceler l’écoute de Vast Oceans Lachrymose mais à considérer cet album comme un tout indissociable ; l’impression d’effectuer un incomparable voyage auditif et sensoriel s’en trouve décuplée. Aucune composition, qu’elle soit chantée ou instrumentale, courte ou longue, ne s’avère faible, ce qui compense la légère déception provoquée par le recul du registre strictement doom.
Acquisition impérative !
Alain Lavanne.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
DEF LEPPARD: High'n'dry (1981)
HARD ROCK -
FOMENTO: Either Caesars Or Nothing (2009)
THRASH -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WHILE HEAVEN WEPT
WHILE-HEAVEN-WEPT_Fear-of-Infinity
Fear of Infinity (2011)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020