ARTISTE:

WARMEN

(FINLANDE)
TITRE:

JAPANESE HOSPITALITY

(2009)
LABEL:

SPINEFARM RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Technique
""
PLATYPUS (02.11.2009)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Warmen, fondé par le claviériste de Children Of Bodom, Janne Warman, et son frère Antti Warman à la guitare, propose depuis ses débuts un métal mélodique, initialement à dominante instrumentale, mais aujourd’hui rehaussé de nombreuses interventions vocales assurées par quelques grands noms de la scène finlandaise, à savoir Timo Kotipelto (Stratovarius), Pasi Rantanen (ex-Thunderstone), Alexis Laiho (Children of Bodom) et Jonna Kosonen (ex-Nylon Beat). N’étant pas excessivement connaisseur de ce genre musical, il m’a néanmoins été facile de dégager sans trop forcer la couleur majoritairement heavy et power métal qui recouvre ce nouvel album de la formation, Japanese Hospitality.

Après avoir dit cela, cette chronique peinera certainement à prolonger bien longtemps le plaisir. Car si sur le papier l’attente peut être grande, à l’écoute la tension retombe rapidement. Trois pôles d’attention se détachent : la dynamique rythmique, le chant et les soli.

Pour le premier, rien de bien marquant : tempo rapide mais batteur peu inventif, riffs carrés et efficaces, agressifs mais au final bien sages, et tournez manèges, chevaux bleus et licornes roses se bouffent sans cesse l’arrière-train quand la rotation du plateau s’accélère. Le jeu de basse sur High Heels On Cobble Stone, parfois en décalage par rapport aux riffs de guitare, impose néanmoins un léger groove dont il serait malvenu de se plaindre.

Pour le second, la variété des timbres, la présence d’une voix féminine et la sauvagerie d’Alexis Laiho (tiens, hasard ou non, c’est High Heels On Cobble Stone qui bénéficie de son intervention !) permettent de renouveler l’intérêt lorsque musicalement le propos se fait trop lénifiant. Le métal mélodique est généralement le royaume des voix suraiguës, mais Warmen a la bonne idée de ne pas trop en abuser, et ce n’est pas plus mal. Quant à la reprise de Black Cat de Janet Jackson, qui introduit Jonna Kosonen dans un registre vocal inhabituel, elle attire l’attention et prouve qu’il est possible de réussir ce grand écart entre pop eighties et métal mélodique.

Finissons par les soli, nombreux à émailler l’album. Claviers et guitares se partagent le boulot, et s’exécutent sans jamais faillir. La technique est parfaite, et même si l’on est loin de la recherche rythmique ou harmonique des solistes de métal prog par exemple, l’exercice est réussi. Mais voilà, tout cela sonne trop appliqué, lisse et sans grande passion. Janne Warman tire néanmoins son épingle du jeu, sur Eye Of The Storm, My Fallen Angel et plus encore l’instrumental Switcharoo, où les deux solistes prennent le temps d’approfondir le travail de questions/réponses et se permettent même de belles envolées croisées du meilleur effet.

Quant aux compositions prises en bloc, il est difficile de s’émouvoir : Eye Of The Storm propose un refrain très mélodique, évoquant un Avantasia coupé de sa base orchestrale. Goodbye, chanté par Jonna Kosonen dans un registre plus rock que métal et porté par quelques riffs bien sentis, se détache du lot. Pour le reste, en dehors des morceaux déjà évoqués, rien ne marquera les esprits, surtout pas Don't Bring Her Here et son ambiance pop de bout en bout détestable, ou la ballade Unconditional Confession, pause rire jaune qui n’intervient heureusement qu’en fin d’album.

Au final, Japanese Hospitality se réfugie trop souvent dans la facilité pour être qualifié de bon disque. Peu connaisseur en métal mélodique, ai-je dit au début de cette chronique ; néanmoins assez pour me rendre compte que rien de nouveau n’a été écrit par Warmen. Plus la recette est connue, et plus elle a été goûtée ; à moins d’être d’emblée indépassable, elle ne fera que perdre sa saveur. Et c’est un peu le problème de cet album, agréable mais vite oublié.


Plus d'information sur http://www.warmen.org/





LISTE DES PISTES:
01. Japanese Hospitality - 04:22
02. Eye Of The Storm (Timo Kotipelto) - 03:26
03. Goodbye (Jonna Kosonen) - 03:39
04. My Fallen Angel (Pasi Rantanen) - 04:27
05. Don't Bring Her Here (Jonna Kosonen) - 03:01
06. High Heels On Cobblestone (Alexi Laiho) - 03:47
07. Switcharoo - 04:09
08. Black Cat (Jonna Kosonen) - 04:23
09. Unconditional Confession (Marko Vaara) - 03:58
10. Separate Ways (Jasi Rantanen) - 05:26

FORMATION:
Antti Warman : Guitares
Janne Warman : Claviers
Jyri Helko : Basse
Mirka Rantanen: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SEYMINHOL: Ov Asylum (2009)
HEAVY METAL - Du thrash lourd et sombre qui peine un peu a sortir des senties battus
BLACK SABBATH: Mob Rules (1981)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022