GROUPE/AUTEUR:

W.A.S.P.

(ETATS UNIS)

TITRE:
BABYLON (2009)
LABEL:
DEMOLITION
GENRE:
HEAVY METAL

""
NIURK - 04.11.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
« Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage / Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage / Polissez-le sans cesse et le repolissez / Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. ». Qui aurait pu croire que l’on puisse introduire une chronique d’un album de métal par quelques vers de poésie française ? Remercions donc W.A.S.P. et Boileau de nous avoir permis ce savoureux mélange et tentons désormais d’en comprendre les raisons ! Est-il encore besoin de présenter la bande de Blackie Lawless ? Quatorzième album studio pour célébrer une vingt-cinquième année de carrière, une belle réputation quoique quelque peu confidentielle dans nos frontières, un style suintant le plaisir et le talent : tous ceux qui ignoraient jusqu’à ces lignes l’existence de ce groupe n’ont plus qu’à tenter de refaire leur retard !

Mais revenons-en à notre comparaison : un quart de siècle de carrière vous amène nécessairement à prendre quelques habitudes, des bonnes comme des mauvaises, et à passer d’un stade de création pure à celui d’un peaufinage minutieux de votre art. Ayant officié dans le titre Heavy court et imparable, le concept-album riche et majestueux, avant de connaître un creux de vague et un retour aux sources avec leur précédent opus, l’excellent "Dominator", W.A.S.P. en est donc bien aujourd’hui à l’heure où l’on avance en sachant déjà où l’on va mettre les pieds. Et pour cause : ce "Babylon" met ses pieds pile sur les traces de son aîné.

Place à nouveau à un Heavy rageur et ravageur, direct et précis. Blackie tire une nouvelle salve de neuf titres taillés pour remplir votre espace auditif, en repousser les limites et vous faire brandir le poing en hurlant des refrains totalement démesurés. Nous sommes en présence d’excellentes compositions, car complètement maîtrisées, qui ne pêchent légèrement que par l’impression de déjà-entendu qu’elles laissent à chaque écoute. Pour l’exemple, je vous invite à comparer l’ouverture de "Dominator, l’énorme "Mercy", et celle de "Babylon", le très bon "Crazy" : mêmes riffs implacables, même couplets déclamés avec cette lubricité hargneuse propre à la voix rauque de Blackie et surtout, mêmes refrains à vous provoquer une triple extension de la mâchoire !

A partir de là, tout est déjà dit, déjà écrit, et comme une excellente série de clichés, l’album déroule des morceaux qui font mouche à chaque fois malgré les similitudes passées. Accords caractéristiques et déferlantes de batterie jouissives pour un "Live To Die Another Day" plus hard-rock, un "Babylon’s Burning" hymnique à souhait, et une reprise de "Burn" de Deep Purple engraissée juste ce qu’il faut pour se voir empreinte de cette fameuse W.A.S.P. Touch. Comme convenu, Blackie n’omet pas de nous gratifier de deux power ballades écorchées vives, les splendides "Into The Fire" et "Godless Run", aux soli et refrains bourrés d’émotion. "Thunder Red" et "Seas Of Fire" viennent compléter la liste avec une belle efficacité, tandis qu’une nouvelle reprise plus rock’n’roll du classique "Promised Land" de Chuck Berry conclut le présent ouvrage avec panache.

Le poème de Boileau dont j’ai cité quelques vers se nomme « Il est certains esprits », et puisqu’il introduit cette chronique, il semble de bon ton qu’il lui offre aussi son dernier mot. Il y aura donc assurément certains esprits pour déplorer le pilotage automatique auquel se livre M. Lawless et sa bande, mais comment raisonnablement jeter l’opprobre à un talent si grand ? Lorsque Blackie s’égosille comme à vingt ans, que Mike Dupke se déchaîne sur ses fûts avec tant d’ardeur ou que le compère Doug Blair descend son manche comme si sa vie en dépendait, toutes les critiques s’effacent pour laisser place à un plaisir infini. Un plaisir qui ne s’estompe pas au fil des écoutes, bien au contraire, tant il est agréable d’entendre ces hommes polir et polir encore, vingt fois sur le métier leur ouvrage... Un bien bel ouvrage.

Plus d'information sur http://www.waspnation.com/waspnation.htm



GROUPES PROCHES:
LORDI, JUDAS PRIEST, OZZY OSBOURNE, RATT, KISS, BLACK SABBATH, DIO, LE MEUR, ICON, MOTLEY CRUE

LISTE DES PISTES:
01. Crazy - 05:09
02. Live To Die Another Day - 04:40
03. Babylon's Burning - 05:00
04. Burn - 04:50
05. Into The Fire - 05:53
06. Thunder Red - 04:20
07. Seas Of Fire - 04:33
08. Godless Run - 05:42
09. Promised Land - 03:14


FORMATION:
Blackie Lawless: Chant / Guitares / Claviers
Doug Blair: Guitares
Mike Duda: Basse
Mike Dupke: Batterie


TAGS:
Chant éraillé, Raw
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC W.A.S.P.
DERNIERE ACTUALITE
W.A.S.P. : Nouvelle lyric video
Toutes les actualités sur W.A.S.P.
DERNIER ARTICLE
W.A.S.P + BEAST IN BLACK - L'ELYSEE MONTMARTRE - 29 OCTOBRE 2017
W.A.S.P is back ! Tous les articles sur W.A.S.P.
NOTES
3.5/5 (2 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PORKBELLY FUTURES: Porkbelly Futures (2008)
BLUES
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MOURNING WIDOWS: Furnished Souls For Rent (2000)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT W.A.S.P.
W-A-S-P-_Golgotha
Golgotha (2015)
5/5
4/5
NAPALM RECORDS / HEAVY METAL
W-A-S-P-_Dominator
Dominator (2007)
4/5
3.5/5
DEMOLITION / HEAVY METAL
W-A-S-P-_The-Neon-God-Part-I--The-Rise
The Neon God : Part I - The Rise (2004)
2/5
3.5/5
SANCTUARY / HEAVY METAL
W-A-S-P-_The-Neon-God-Part-II--The-Demise
The Neon God : Part II - The Demise (2004)
3/5
3/5
SANCTUARY / HEAVY METAL
W-A-S-P-_Dying-For-The-World
Dying For The World (2002)
4/5
3.7/5
SANCTUARY / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020