GROUPE/AUTEUR:

OVERKILL

(ETATS UNIS)

TITRE:
IRONBOUND (2010)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
THRASH

""
REDDUST - 04.12.2009 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Overkill est un groupe qui ne cessera jamais de m’étonner. En effet, voici le genre de combo avec lequel il faut s'attendre à tout, tant il est capable du bon comme du moins bon. Imaginons que vous ne connaissiez pas du tout Overkill, que vous vous décidiez enfin à combler cette lacune et que vous jetiez votre dévolu sur un des disques du groupe au hasard. Votre démarche s’apparenterait à jouer à la loterie tant la production d’Overkill est qualitativement en dent de scie.

Naturellement, il arrive souvent que le changement de musiciens au sein d’une formation apporte de notables modifications à la musique d’un groupe. Mais quand le line-up ne change pas d’un iota ? Comment peut-on passer d’un disque plat comme "Immortalis", leur précédent effort discographique, et nous balancer ensuite en pleines ouïes un disque de la trempe d’"Ironbound" ? Passe encore si le groupe en était qu’à ses premiers coups d’essai, mais dans le cas d’Overkill, un album comme "Immortalis" peut s’appréhender après coup comme un grand foutage de gueule.

S’il n’y avait pas la voix de Bobby Ellsworth, on pourrait presque se demander s’il s’agit bien du même groupe. Avec "Ironbound", Overkill vient de retrouver une inspiration complètement inattendue, pour ne pas dire inespérée. D'entrée, l’intonation de l’album est donnée. Overkill revient à un thrash des familles. Un thrash très typé années 80, jalonné de riffs bien sentis mais pas innovants, un thrash traditionnel traversé de vrais soli de guitare inspirés mais pas renversants, un thrash "overkillien" avec ses parcimonieux breaks et variations rythmiques dont les quelques passages adoucis et mélodiques comme sur "Ironbound" ou l'intro du racé "The Head And Heart".

C'est le début de l'album qui vaut avant tout le détour. Avec un titre comme "The Green And Black", on ne peut s’empêcher de dresser un parallèle, moins dans le fond que dans la forme, avec "Clenching The Fists Of Dissent" de Machine Head. Ensuite on se prend en pleine tronche les titres ultra efficaces que sont "Ironbound" et "Bring Me The Night", appelés à devenir des classiques supplémentaires au répertoire du groupe. Le premier offre un passage mélodique qui n'est pas sans rappeler un moment UFO période Schenker. Quant au second, titre coup de poing avec des soli d'enfer, il n'est pas sans évoquer dans sa rythmique le Motörhead des années 80 ou dans un même ordre d'idées des groupes comme Tank ou Battleaxe.

Sans doute moins marquant, le reste de l'album s'étire néanmoins en un très bon thrash, franchement plus énergique que sur certaines productions passées, avec des moments plus ("In Vain" ou "The SRC") ou moins accrocheurs ("The Goal Is Your Soul" ou "Endless War"). Overkill nous balance ici un album à rallonge, avec des titres oscillant autour des 6 minutes en moyenne. Et c'est ici que réside la toute petite faiblesse d'"Ironbound". Si la plupart des titres, surtout les premiers, ne sont pas handicapés, loin s'en faut, par leur longueur, d'autres perdent un chouilla en efficacité à cause justement de leur étirement pas vraiment nécessaire.

Mais bon, on ne va pas chipoter, car l'essentiel est quand même là. Avec "Ironbound", Overkill prouve qu'il est capable de raviver la flamme d'un thrash classique bien inspiré. Certes, cela n'est certainement pas leur tout meilleur album, mais vu que le groupe américain a fait largement moins bien par le passé, on ne va quand même pas gâcher notre plaisir de l'écouter à un de ses meilleurs niveaux. "Ironbound" scelle une sorte de retour aux sources et cela fait réellement plaisir. Et c'est bien là le plus important, d'autant plus, qu'on ne s'attendait plus vraiment à se prendre une telle bouffée revigorante de thrash de la part d'Overkill.

Plus d'information sur http://www.wreckingcrew.com



GROUPES PROCHES:
KILL RITUAL, ANNIHILATOR, MACHINE HEAD, SCORNFORGER, WARBEAST, TESTAMENT, METALLICA, ONSLAUGHT, , DEATH ANGEL

LISTE DES PISTES:
01. The Green And Black - 8:12
02. Ironbound - 6:33
03. Bring Me The Night - 4:15
04. The Goal Is Your Soul - 6:40
05. Give A Little - 4:41
06. Endless War - 5:41
07. The Head And The Heart - 5:11
08. In Vain - 5:12
09. Killing For A Living - 6:14
10. The Src - 5:07


FORMATION:
Bobby "Blitz" Ellsworth: Chant
Carlos "D.D." Verni: Basse
Dave Linsk: Guitares
Derek "Skull" Tailer: Guitares
Ron Lipnicki: Batterie


TAGS:
Chant grave, 80's
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
VAL - 04/12/2009 -
0 0
4/5
Rien à rajouter à la chronique de mon camarade, ce cru 2009 des vétérans de Old Bridge est tout bonnement excellent ! Le thrash a décidément le vent en poupe (à nouveau) depuis quelques années, et malgré l'irrégularité manifeste de leur carrière, les bourrins d'Overkill semblent eux aussi profiter, enfin, de ce regain de vitalité.
Énergie monstre, production moderne et tonitruante, et même un peu d'inspiration (c'est de thrash qu'on parle, je vous le rappelle) : que demander de plus ?

Une très bonne surprise !

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OVERKILL
DERNIERE ACTUALITE
OVERKILL au CCO de Lyon en septembre
Toutes les actualités sur OVERKILL
NOTES
5/5 (1 avis) 4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DEAD BY SUNRISE: Out Of Ashes (2009)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ELOY: Visionary (2009)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OVERKILL
OVERKILL_THE-WINGS-OF-WAR
The Wings Of War (2019)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
OVERKILL_The-Grinding-Wheel
The Grinding Wheel (2017)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
OVERKILL_White-Devil-Armory
White Devil Armory (2014)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
OVERKILL_The-Electric-Age
The Electric Age (2012)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
OVERKILL_Horrorscope
Horrorscope (1991)
3/5
5/5
ATLANTIC RECORDS / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020