ARTISTE:

MOB RULES

(ALLEMAGNE)
TITRE:

RADICAL PEACE

(2009)
LABEL:

AFM RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
FM
"Du Power Métal Mélodique à tendance Progressive de bon aloi"
LYNOTT (10.12.2009)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Mob Rules, un groupe Allemand de Power Métal Mélodique à tendance Progressive, un combo parmi d’autres tant ils sont nombreux dans le genre... Quinze ans d’existence et voici que sort ce « Radical Peace », quinze années de seconde division, et cet ascenseur qui monte sans vous, quinze années à attendre la consécration... Alors qu’espérer avec un sixième opus ? Que tenter ? Innover ? Ressortir son fond de commerce ? Et espérer ? S’inquiéter ? Ce sacré ascenseur, une vraie hantise…

C’est décidé, pour commencer, on change un musicien, le batteur, au hasard... Il était caché derrière ces fûts le pauvre bougre, on le voyait bien peu… Bienvenue à Nicholas Fritz. On le voit toujours aussi peu, mais on l’entend, peu envahissant le garçon mais présent, en retenue, en efficacité. L’ascenseur ferme ses portes à l’étage du dessous, un claquement, angoissant...

Et puis c’est acquis, on change de Label. AFM donc... Le Power Mélodique de qualité, ça les connait. Voilà, le tremplin est prêt, il n’y a plus qu’à patienter. Le vrombissement venant de l’étage inférieur annonce la montée de la plate-forme tant attendue. Frissons…

Flashback
Ecoute de « Radical Peace » au studio, tout le monde est là.
Errantes pensées d’un perfectionniste.

« Children of the Flames »
On attaque pas d’entrée, on lance le riff après l’intro de préparation, pas trop vite, mais peut être un peu trop tôt, la surprise ne fonctionne pas. Alors on se rattrape sur le refrain, il est calibré celui-là. On soigne le break, on opte alors pour la grandiloquence à sa sortie. On en sert un second avec un beau solo lancinant à la clef. Classique, efficace mais classique.

« Trial by Fire »
On démarre à la Maiden, bien exécuté, mais déjà vu. On accélère, la voix est trafiquée au départ, pas forcément réussi cette option, mais ça ne dure pas. Le refrain n’est pas à la hauteur de l’entame, alors on la refait. Ce fil rouge, c’est là la satisfaction du morceau.

« Warchild »
On attaque doucement, la basse claque, le batteur temporise, le refrain arrive vite et il est réussi, c’est lancinant, ça transperce, c’est porteur, ce mid-tempo fonctionne d’autant mieux que le long solo final est magnifique. Classique, efficace mais classique.

« Astral Hand »
On démarre un peu façon folklore celtique appuyé, l’attention est captée. Puis on revient à ce qu’on sait faire, mélodie et puissance, un break calme, et l’impact du refrain à la suite. On termine comme on a commencé. Classique, efficace, mais classique.

« Waiting for the Sun »
On ne perd pas de temps, on envoie un riff qui arrache tout d’emblée. La cavalcade est lancée. Ce titre est plus basique et il ne trouve pas sa mélodie.

« The Glance of Fame »
Belle attaque, merci la batterie, riff recherché à la suite, on pense à Pyramize. Mélodie au diapason, elle est vraiment marquante celle-ci. Le break met le feu, la guitare est une fois de plus lumineuse et la batterie dosée à la perfection. Classique efficace mais classique.

Retour à la réalité.
L’ascenseur passe, il va s’arrêter, la main s’approche de la poignée et arrête sa course, la cage monte… Encore raté, le manque de témérité des titres assurément…

Flasback.
Retour au studio pour le dernier morceau.
Les 18 minutes de « The Oswald File »
Et là tout y est. Un véritable petit « Opération Mindcrime » en condensé. Une magnifique concept-song Power-Métalo-Progressive avec son lot de bruitages, d’ambiances reposantes et tonitruantes, de soli de piano, de mélodies superbes, de breaks, de mid-tempo, de chœurs symphoniques, de guitares sèches, de riffs à la Queensryche et de soli itou.

Retour au présent.
L’ascenseur là-haut semble avoir arrêté sa montée à vide, il amorce même une descente, il est là, il s’arrête à l’étage, les portes s’ouvrent dans une aura aveuglante. Non, ce ne sont que de simples lumières… Alors ce sont les larmes sans doute… Les six musiciens s’engouffrent dans la cabine qui s’élève dans un bruissement métallique.


Plus d'information sur http://www.mobrules.de





LISTE DES PISTES:
01. Children Of The Flames - 7:30
02. Trial By Fire - 5:23
03. Warchild - 5:56
04. Astral Hand - 5:50
05. The Oswald File - 18:10
06. Waiting For The Sun - 4:37
07. The Glance Of Fame - 5:19

FORMATION:
Klaus Dirks: Chant
Markus Brinkmann: Basse
Matthias Mineur: Guitares
Nicholas Fritz : Batterie
Sascha Onnen: Claviers
Sven Lüdke: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MOB RULES: 1er extrait de "Tales From Beyond"
 
AUTRES CHRONIQUES
SIDDHARTHA: Trip To Innerself (2009)
ROCK PROGRESSIF -
STEVE LUKATHER: Santamental (2003)
ROCK - Hard Rock, Pop Rock, Jazz Rock ou Blues se mélangent habillement dans ce "SantaMental", album indispensable pour tout fan du guitariste de Toto.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOB RULES
MOB-RULES_Cannibal-Nation
Cannibal Nation (2012)
3/5
-/5
AFM RECORDS / METAL MELODIQUE
MOB-RULES_Ethnolution-A-d-
Ethnolution A.d. (2006)
2/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / METAL MELODIQUE
MOB-RULES_Hollowed-Be-Thy-Name
Hollowed Be Thy Name (2002)
3/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL MELODIQUE
MOB-RULES_Temple-Of-Two-Suns
Temple Of Two Suns (2000)
3/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022