ARTISTE:

URIAH HEEP

(ROYAUME UNI)
TITRE:

CELEBRATION

(2009)
LABEL:

EAR MUSIC

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant aigu, Epique, FM, Old School
""
MARC M (10.12.2009)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En 2001, Uriah Heep, après avoir sorti un album aussi bon que méconnu, "Sonic origami" (dont les ventes ont été, paraît-il, assez catastrophiques), décide de réenregistrer avec la formation d'alors, toute une série de morceaux célèbres datant pour la plupart de l'âge d'or du groupe, celui où David Byron est au chant et Ken Hensley à l'apogée de son inspiration. Le tout est un double CD au titre trompeur de "Remasters", puisque les versions sont nouvelles. Huit ans plus tard, "Celebration" reprend la même idée… avec en tout 8 titres en commun ! On se demande quel en est l'intérêt ?

Oui, vous avez bien lu, on n'a jamais vu cela : on en est donc à la troisième version studio d'un bon nombre de ces morceaux, 7 d'entre eux étant de la période 1970 – 1973, et un dernier issu des meilleurs de "Sonic origami", "Between two worlds", qui reste un favori en concert, et plutôt rattaché au style épique et très mélodique qui fit la gloire du groupe du temps de ses premiers albums.

Alors, heureusement, il y a deux morceaux nouveaux : "Only human" qui ouvre le CD sur un tempo moyen mais très accrocheur et le plus long "Corridors of madness" un rien plus sophistiqué. Avec leurs refrains entêtants et ces fameux riffs d'orgue Hammond saturé, tous deux auraient pu aisément figurer sur "Wake the sleeper". Mais deux nouveaux titres, cela fait assez maigre pour cette compilation car il est probable que Uriah Heep a composé bon nombre de morceaux nouveaux pendant ce hiatus de dix ans depuis "Sonic origami" et pas seulement les 10 morceaux présents sur "Wake the sleeper".

Evidemment, on peut ajouter quelques nuances, par rapport à 2001 : Russell Gilbrook a remplacé Lee Kerslake à la batterie (et aux chœurs, puisque tout le monde chante ces temps-ci dans UH) et le son ressemble fortement à celui de "Wake the sleeper". En fait Phil Lanzon joue à peu près toutes les parties de claviers à l'orgue Hammond, sans plus jamais utiliser de synthé ou d'autres claviers et l'ensemble possède une teinte assez live, ce qui n'empêche pas la production d'être léchée, et les chœurs particulièrement réussis. De ce fait, "July morning" est dénué des parties de moog jouées à l'origine par Manfred Mann sur "Look at yourself", et raccourci de près de 3 minutes, ce qui en fait encore un des morceaux les plus longs du groupe, avec ses 8 minutes bien tassées !

En fait, lorsque l'on compare la liste des morceaux à celle jouée en concert à Paris au mois de septembre dernier, on retrouve de grandes similitudes. Le Heep est un groupe de scène extrêmement bien rôdé et dès lors, il leur est facile de réenregistrer de nouvelles versions de leurs vieux morceaux, joués des centaines de fois en concert ces dernières années. Un fait intéressant : Bernie Shaw, déjà très en voix lors de ce concert à Paris, chante de mieux en mieux et c'est assez rare chez les chanteurs pour le signaler ! Il me semble que sa voix est plus claire et plus puissante et aujourd'hui il fait honneur aux versions définitives de ces morceaux où figurait l'excellent David Byron.

Petite surprise, dont on aurait pu se passer : la reprise de deux titres de l'album "Innocent victim". Le premier, "Free me", était un des pires titres du Heep, assez soul et fort commercial, et cette nouvelle version plus carrée et plus rock relève un peu le morceau. L'autre était le morceau le plus rapide et le plus agressif de cet album, avec curieusement le mot "free" également présent dans son titre, à savoir "Free & easy", un morceau bref mais plus réussi.

En gros, le Heep nous offre ici une version studio d'une bonne partie de son récent répertoire live ! Allez savoir si ce n'est pas un moyen de récupérer des droits sur de vieux morceaux qui ne leur en fournissent plus, du fait d'un tour de passe-passe du label Sanctuary/Castle Communications. Rappelons que ce label a réédité tous leurs disques sauf un ("Equator", initialement sorti chez Sony Music) dans de somptueuses versions remastérisées et rallongées de nombreux morceaux supplémentaires ?

En tout cas, Bernie Shaw et le reste du groupe s'en sortent de manière plus qu'honorable et ces nouvelles versions présentent un intérêt certain pour ceux qui apprécient particulièrement le chanteur du Heep depuis plus de 20 ans désormais (!) et qui ne possèdent pas la compilation "Remasters". Dommage par contre, de ne pas avoir ajouté les quelques improvisations de Mick Box en live sur "Gypsy", présenté ici dans une version bizarrement raccourcie par rapport à l'original ! Idem pour "Look at yourself", sur ces deux morceaux, le groupe a vraiment loupé le coche…

"Celebration" existe aussi en édition spéciale avec un DVD comportant 7 morceaux joués récemment en live (pourquoi pas tout un concert, on se le demande ?!) mais il s'agit de titres déjà disponibles dans d'autres versions live récentes sur certains DVD du groupe… Néanmoins, ce petit bonus présente un attrait non négligeable pour quelques euros de plus. Il y a également une "collector edition" avec en plus un vinyl 45 tours présentant deux morceaux supplémentaires !


Plus d'information sur http://www.uriah-heep.com/





LISTE DES PISTES:
01. Only Human (3:19)
02. Bird Of Prey (3:58)
03. Sunrise (4:20)
04. Stealin' (4:39)
05. Corridors Of Madness (5:20)
06. Between Two Worlds (6:08)
07. The Wizard (3:13)
08. Free Me (3:26)
09. Free And Easy (2:33)
10. Gypsy (4:33)
11. Look At Yourself (3:44)
12. July Morning (8:46)
13. Easy Living (2:54)
14. Lady In Black (5:31)

FORMATION:
Bernie Shaw: Chant
Mick Box: Guitares / choeurs
Phil Lanzon: Claviers / choeurs
Russell Gilbrook: Batterie / choeurs
Trevor Bolder: Basse / choeurs
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
10/12/2009
  0 0  
2/5
Cet album n'a que très peu d'intérêt. Les nouvelles versions n'apportent absolument rien aux originales, elles leur sont même inférieures. De plus, les deux nouveaux morceaux ne sont même pas au diapason des dernières nouvelles compos en date du combo sur l'excellent "Wake the Sleeper".

Vraiment une très grosse déception. Vivement le prochain nouvel album.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Ken Hensley (ex Uriah Heep)
DERNIER ARTICLE
URIAH HEEP + ELIAS DRIS - LA CIGALE - 22 JANVIER 2019
Les Légendes ne meurent jamais !
 
AUTRES CHRONIQUES
STEVE LUKATHER: Santamental (2003)
ROCK -
SINUS: To Arise From Unknown (2009)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT URIAH HEEP
URIAH-HEEP_Living-The-Dream
Living The Dream (2018)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
URIAH-HEEP_TOTALLY-DRIVEN
Totally Driven (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
URIAH-HEEP_Outsider
Outsider (2014)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
URIAH-HEEP_Into-The-Wild
Into The Wild (2011)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
URIAH-HEEP_Wake-The-Sleeper
Wake The Sleeper (2008)
4/5
3.8/5
SANCTUARY / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021