MAXXWELL

(SUISSE)

DOGZ ON DOPE

(2009)
LABEL:

FASTBALL

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant éraillé
""
NESTOR (11.01.2010)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
MAXXWELL est un groupe Suisse formé très récemment, et qui propose avec son premier album, « Dogz On Dope », un cocktail assez réussi de guitares bien grasses, de rythmiques bien lourdes et d’hymnes aussi simples qu’efficaces.

Vous l’avez compris, le quintet originaire de Lucerne n’a pas pour objectif d’intellectualiser son propos ou bien de donner dans l’expérimentation musicale. Si l’on en croit la profession de foi qu’ils assènent, de manière assez caricaturale et fort peu sobre sur leur site Internet, les MAXXWELL proposent une alliance de « Riffs Heavy, de rythmes entrainant et d’une voix caractéristique et vivante ». Et il est vrai que sur ces points, les bougres ne mentent pas.

Dès l’entame de « Locked Up » ils nous plongent la tête la première dans le chaudron en fusion. Sans réinventer la roue, ils parviennent, grâce à leur passion et à leur fougue à conquérir l’attention de l’auditeur, qui se surprendra à taper du pied et à marmonner (scander serait un peu exagéré) le refrain de « Dogs On Dope » ou de « Locked Up ». L’album est suffisamment varié pour déjouer le risque de monotonie qui pourrait poindre le bout de son nez dans ce genre musical ultra pratiqué et très codifié.

Ainsi nous changeons un peu d’univers avec le mid tempo, « Acid Train » où la voix de Nobi Suppiger fait étrangement penser à celle d’Andi Deris (HELLOWEEN), et où la mélodie prend le pas sur la rythmique ou bien inversement le temps d’un « Boogey Man » encore plus gorgé de guitares que ces consœurs.

Le disque n’est toutefois pas exempt de petits défauts, notamment dans le domaine des compositions qui auraient gagné à être un peu plus travaillées. Mais l’entrain et la fougue communicative dont sait faire preuve le groupe permet de passer outre ces légères imperfections.

Alors soit, les Lucernois de MAXXWELL, ne révolutionnent pas la musique et ne proposent pas le nectar ultime, bon jusqu’à la dernière note. Mais ils apportent leur pierre à l’édifice du Hard Rock traditionnel, en proposant un album frais, réjouissant et diablement pêchu. Est-ce que c’est vraiment la peine d’en rajouter ?
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
D.A.D, AC/DC, KROKUS, GOTTHARD

LISTE DES PISTES:
01. Locked Up - 03:43
02. Dust N' Smoke - 04:04
03. Big Shot - 03:47
04. Bad To The Bone - 03:38
05. Acid Train - 05:04
06. Tomorrow - 03:31
07. Dogz On Dope - 03:46
08. Boogey Man - 04:34
09. Hooked - 03:43
10. Monkey - 03:59
11. Down And Out - 04:00

FORMATION:
Cyril Montavon: Guitares
Hef Häfliger: Guitares
Nobi Suppiger: Chant
Oli Häller: Batterie
Tom Kirchhofer: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MAXXWELL de retour en septembre avec "Metalized"
 

"Découvrez le nouveau clip de Michaelle Dioni"
AUTRES CHRONIQUES
SHAMALL: Is This Human Behavior ? (2009)
ROCK PROGRESSIF -
KING OF AGOGIK: The Rhythmic Drawing Room (2009)
ROCK PROGRESSIF -
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MAXXWELL
MAXXWELL_Tabula-rasa
Tabula Rasa (2014)
4/5
-/5
FASTBALL / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024