.
.
GROUPE/AUTEUR:

EDGUY

(ALLEMAGNE)

TITRE:
THE SAVAGE POETRY (1995)
LABEL:
AFM RECORDS
GENRE:
METAL MELODIQUE

""
NOISE - 19.01.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Avec "The Savage Poetry", les Allemands d’Edguy proposent, non pas leur 4ème album studio, mais bien ce qui aurait du être à la base leur tout premier album. En effet ce disque a été écrit et enregistré par le groupe en 1995 alors que ses membres avaient à peine plus de 16 ans mais il n’avait pas été distribué, faute de contrat discographique, et n’était sorti que sous forme de démo. Ce n’est donc qu’en 2000 que Edguy va ressortir cet album devenu pratiquement introuvable. Le groupe profite en fait de son succès grandissant depuis "Vain Glory Opera", et également de la grande vague de succès que rencontre le genre en cette fin des années 90. Mais Edguy ne va pas se contenter de simplement ressortir ce "Savage Poetry". En effet, le disque a été complètement réenregistré par le line-up actuel, et les morceaux qui le composent ont bénéficié de nouveaux arrangements dans la lignée de la musique proposée sur "Theater Of Salvation". De plus, le groupe propose en bonus avec cette nouvelle version, la version d’époque, histoire de pouvoir se rendre compte des progrès gigantesques effectués en à peine 5 ans.

Car ce disque est une jolie réussite, très agréable à redécouvrir avec pas mal de tubes en puissance et notamment un début de disque imparable. Il y a le très bon "Hallowed" qui ouvre l’album de fort belle manière avec un ton bien heavy, en particulier avec les guitares, et un refrain imparable, à la fois mélodique et épique. Puis vient, dans une veine proche d’Helloween, "Misguiding Your Life", avec un rythme soutenu, des soli complètement dans l’esprit du speed métal mélodique des années 80, et un chant très haut allant même jusqu'à quelques cris très aigus. Le titre est assez classique dans le genre, mais il profite bien du dépoussiérage. Enfin, "Key To My Fate" achève cet excellent début. Le ton est plus heavy que speed, et encore une fois, le titre bénéficie d’un refrain énorme et d’un riff de guitare que ne renierait pas un Iron Maiden.

Après un "Sands Of Time" un peu trop guimauve, mais bien dans l’esprit des ballades à la Tobias Sammet qui lui permettent de briller au chant, nous trouvons plusieurs bons titres, certains fonctionnant mieux que les autres. Avec "Sacred Hell", nous tenons un morceau qui a tout d’un hymne pour la scène, avec rythme ultra rapide et refrain efficace et doublé par des chœurs assez guerriers. Edguy propose même déjà un titre assez long, "Eyes Of The Tyrant", sympathique même si encore un peu hésitant. Les différentes parties s’emboîtent étrangement, comme si plusieurs morceaux avaient été collés les uns aux autres. Cependant, la partie rapide du début est très réussie, à la fois épique et mélodique, tout comme la partie centrale épique, alors que la fin est un peu répétitive. Enfin, entre un "Frozen Candle" un peu banal malgré un joli passage acoustique, et un "Power And Majesty" dans la même veine de titres heavy speed, sans grosse accroche, nous trouvons la jolie power ballade "Roses To No One". Le ton est assez lent et acoustique, mais très bien ficelé et superbement bien chanté. De plus, le refrain un peu plus rapide avec chœurs, apporte un plus réel au titre.

Nous conclurons en nous penchant rapidement sur la version originale de 1995 qui reste sympathique à écouter pour le fan et ceux curieux de voir les débuts du groupe. Le son y est assez bon, même meilleur que sur un "Kingdom Of Madness", en particulier pour la batterie, mais le chant est encore très vert où nous sentons que Sammet se cherche encore un peu. Malgré tout, les bons titres restent de qualité avec peut être une influence Helloween, Gamma Ray un poil plus présente, et moins de chœurs et d’arrangements musicaux. Le tout sonne plus brut de décoffrage, mais des titres comme "Halloweed", "Key To Your Fate" ou encore "Sacred Hell" restent diablement efficaces.

La réédition de "The Savage Poetry" est donc une excellente idée et un beau cadeau que fait Edguy à ses fans. De plus, la qualité du matériel présenté devrait permettre à ce disque de plaire au-delà du cercle des fans du groupe, et même peut être élargir celui-ci. En tout cas le groupe réussit pour le moment un début de carrière sans faute et montant rapidement en puissance.

Plus d'information sur http://www.edguy.net



GROUPES PROCHES:
HAMMERFALL, DAWN OF SILENCE, INSTANZIA, SAINT DEAMON, HEAVENLY, FALKIRK, MANIGANCE, VAIDDREAMS, EDENSANDS, HELLOWEEN

LISTE DES PISTES:
01. Hallowed (06:14)
02. Misguiding Your Life (04:04)
03. Key To My Fate (04:34)
04. Sands Of Time (04:39)
05. Sacred Hell (05:37)
06. Eyes of the Tyrant (10:00)
07. Frozen Candle (07:15)
08. Roses To No One (05:42)
09. Power And Majesty (04:53)


FORMATION:
Dirk Sauer: Guitares
Felix Bohnke: Batterie
Jens Ludwig: Guitares
Tobias Exxel: Basse
Tobias Sammet: Chant


TAGS:
Chant aigu
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC EDGUY
DERNIERE ACTUALITE
EDGUY : Nouvelle lyric video
Toutes les actualités sur EDGUY
DERNIERE INTERVIEW
Music Waves a rencontré Tobias Sammet pour évoquer Avantasia, Edguy et ce nouvel album déroutant avec notamment sa ballade Springsteen, sa reprise de Falco... et sur la scène metal devenue, selon lui, un cliché d'elle-même !

NOTES
- /5 (0 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
STRATOVARIUS: Fourth Dimension (1995)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AGENESS: Imageness (1998)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EDGUY
EDGUY_Space-Police--Defenders-Of-The-Crown
Space Police - Defenders Of The Crown (2014)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
EDGUY_Age-Of-The-Joker
Age Of The Joker (2011)
4/5
3.3/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK MELODIQUE
EDGUY_Tinnitus-Sanctus
Tinnitus Sanctus (2008)
3/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
EDGUY_Rocket-Ride
Rocket Ride (2006)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
EDGUY_King-Of-Fools
King Of Fools (2004)
2/5
-/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020