ARTISTE:

MIND OF DOLL

(FINLANDE)
TITRE:

LOW LIFE HEROES

(2007)
LABEL:

FASTBALL

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Chant éraillé, Punk
""
ZOSO (25.01.2010)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Et si on montait un groupe ? Je connais machin qui est bassiste, truc a une guitare dont il se sert parfois pour emballer des nanas et moi je commence à bien toucher la batterie. On pourrait jouer dans des bars et envoyer du bon hard rock ! J’suis sûr qu’on peut faire un truc trop bien.

Les statistiques sont sèches. Lorsque des mecs en arrivent à ce niveau de passion ou d’inactivité (variable, le niveau) et qu'ils décident de se lancer sur la piste du grand cirque du Rock n’ Roll, il y a de grandes chances pour que, quels que soit leur professionnalisme et leur motivation, ils ne parviennent à produire que des choses… comment dire… moyennes. Oh ce n’est sans doute pas qu’une question de talent. Le public, le contexte, le job du papa, et plein d’autres critères entrent en compte. Mais si on l'observe de manière globale, ce tissu de paramètres tend vers une unique vérité : c’est beaucoup plus facile de faire du mauvais rock que du bon.

Alors, quand certains groupes sortent du lot, balancent le riff qui tue ou la ligne du chant qui vous fait vivement tendre le bras vers votre CD ou votre baladeur pour savoir le nom de la chanson, ce n’est pas étonnant que la question « pourquoi eux et pas le groupes de leurs grand frères respectifs ? » reste sans réponses. Mais en observant ces groupes sympathiques il n’est pas impossible de trouver quelques indices néanmoins.

Mind of Doll, par exemple, est une formation on ne peut plus anecdotique. Leur myspace cite les Ramones et Mötörhead, signe d’une vision efficace du song-writing et le groupe reste en vie malgré une traversé du désert discographique (formé en 2000, le premier album sort en 2007). Les musiciens viennent des pays du nord, où l’on sait déjà que les formations sont plutôt encouragées matériellement à exister puis humainement à s’exporter, faute de public. Il n’en faudra pas plus.

Et Mind of Doll se fout des statistiques. Ils ne rempliront sans doute pas le Stade de France, mais au moins, ils botteront le cul de ceux qui viennent les voir dans les bars. Les compos sont directes, puissantes, servies par un bon son et un sens de la mélodie certain, voire dévastateur sur certains titres comme ‘Miss Pretty’. Celui-ci chanson trouve son rythme de croisière sur un riff à la scie circulaire. Après des couplets saccadés, la voix râpeuse s’étire pour se faire plus mélodieuse sur le refrain. Au moment précis où l’auditeur s’attend au retour du couplet, c'est l'enchainement brutal sur un deuxième refrain encore plus puissant, un solo, une montée en puissance, un re-solo et le retour du deuxième refrain, en boucle qui s'achève sans fade out. En gros le groupe nous balade sur tout le début pour nous mettre dans la tête une grosse baffe refrain/solo/refrain.

Je pourrais vous parler de chaque titre en trouvant les petits points forts qui illuminent l’album. Ces mecs là composent et leurs titres fonctionnent. Les seuls moments moins prenants, à chercher plutôt sur la fin du disque d’ailleurs, viennent d’une faiblesse de telle mélodie, de tel riff, mais jamais d'une recherche de la facilité chez ces artisans. Un autre regret concerne le son, parfois un peu bruyant/sale inutilement. Le chanteur se retrouve ainsi parfois éreinté par les effets alors que sa voix puissante qui rappelle M. Shadow suffirait parfaitement à elle-même.

Pour le reste, je ne vois pas quoi rajouter sans répéter ce que j’ai déjà dit concernant un groupe tout à fait comparable : Star*Rats. Sans atteindre l’excellence de ce collègue, ce "Low Life Heroes" est d’une fraicheur agréable et d’une force indéniable. Une bonne moitié de leurs titres n’aurait pas eu à rougir sur un album des Guns ou d’Aerosmith.


Plus d'information sur





LISTE DES PISTES:
01. Single Malt - 03:32
02. Lack Of Chance - 03:08
03. Marks On My Face - 03:55
04. Miss Pretty - 04:03
05. Never Rising - 03:39
06. No Alibi - 03:44
07. Pickin' Up Scum - 03:44
08. Sick Girl Sad Case - 03:57
09. Trouble Maker - 04:39
10. Lovers - 03:58

FORMATION:
Erik Lunden: Guitares
Ide Miettinen: Basse
Sakari Virta: Guitares
Ville Muru: Batterie
Visa Heinonen: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Mind Of Doll: Shame On Your Shadow
 
AUTRES CHRONIQUES
AMNESIAC QUARTET: Tribute To Radiohead (2010)
JAZZ -
THE LAST EMBRACE: Aerial (2009)
METAL PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021