ARTISTE:

SWALLOW THE SUN

(FINLANDE)
TITRE:

NEW MOON

(2010)
LABEL:

SPINEFARM RECORDS

GENRE:

DOOM

TAGS:
Growl, Mélancolique
""
STRUCK (03.02.2010)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Amis dépressifs, réjouissez-vous (ou du moins, remettez à plus tard vos pulsions suicidaires), les tenants du doom/death sont de retour ! Comme nous l’avions souligné lors de la précédente production, s’il y a bien un groupe décidé à exploiter sa notoriété acquise au gré d’une discographie naissante, c’est bel et bien Swallow The Sun. Auteurs de trois opus (dont le dernier relevant plus de l’EP que d’un vrai album), les Finlandais exploitent un gisement creusé en 2005 avec "The Morning Never Came" et sont plus que jamais décidés à nous ensorceler avec leur doom/death mélancolique qui a fait ses preuves.

C’est sur ces considérations que "These Woods Breathe Evil" ouvre les hostilités sur une trame toute death progressive mélancolique chère à Swallow The Sun. S’ensuit "Falling World", rythmé par un riff lourd et lent, limite martial telle une armée déchue de retour du champ de bataille. Ce titre typiquement doom aux guitares lancinantes, est juste entrecoupé de quelques rayons lumineux par l’entremise du piano enchanteur et/ou des lignes de chant clair de Mikko Kotamäki. Dans une veine toujours aussi gaie, Swallow The Sun continue son travail de sape avec les mélancoliques "Sleepless Swans" et "… And Heavens Cried Blood".

Si cette entame n’est pas désagréable, elle peut cependant rapidement s’avérer monotone. Fort heureusement - et c’est toute la force des Finlandais - la suite s’avère nettement plus enlevée et mélodique. A cet égard, le troisième volet de la berceuse "Horror" (série qui avait été interrompue sur le précédent opus) casse la lassitude ambiante avec ce qui demeure sans conteste la pièce maîtresse de cette nouvelle livraison. Articulée sur une dualité père rageur/fille triste, "Lights On The Lake" est un titre poignant qui vous prend véritablement aux tripes entre les superbes lignes mélancoliques d’une enfant noyée parfaitement retranscrite par Aleah, et les complaintes black d’un mari poussé à commettre l’irréparable suite à la mort de sa femme.

S'il ne faut pas s’attendre à des envolées lyriques pour autant, Swallow The Sun perpétue la recette développée sur les précédents opus en diversifiant son doom pour lui donner par moment des allures de death (voire black) progressif comme sur le magistral final "Weigth Of The Dead" introduit par un blast black survolté, limite symphonique, interrompu net dans son envol par le développement d’un thème doom épique et envoûtant. C’est justement ce qui fait le succès de Swallow The Sun : savoir épicer son doom pour le rendre moins strict et moribond que celui des groupes affiliés au genre. Le break inspiré et magnifié par des flûtes enchanteresses de "Servant Of Sorrow" en est un bel exemple. Outre cette capacité à magnifier sa recette musicale, la grande force de Swallow The Sun réside aussi dans la prestation de Mikko Kotamäki qui fait toujours autant merveille, alternant growls death abyssaux et lignes claires très caractéristiques, enrichis notamment sur ce nouvel opus de cris stridents black, exercice dans lequel il excelle également.

Même si nous ne nous attendions pas à une révolution pour ce quatrième opus, les Finlandais de Swallow The Sun ont tout de même réussi à nous faire adopter ce "New Moon" à la faveur d’une seconde partie nettement plus riche que son entame. Dans ces conditions, et bien que dans la droit lignée de ses prédécesseurs, "New Moon" est imprégné d’un zeste de souffle novateur qui lui permet d’éviter de tomber dans la redite qui lui pendait au nez.


Plus d'information sur http://www.swallowthesun.net





LISTE DES PISTES:
01. These Woods Breathe Evil
02. Falling World
03. Sleepless Swans
04. …and Heavens Cried Blood
05. Lights On The Lake (horror Pt Iii)
06. New Moon
07. Servant Of Sorrow
08. Weight Of The Dead

FORMATION:
Alesk Munter: Claviers
Juha Raivio: Guitares
Markus Jämsen: Guitares
Matti Honkonen: Basse
Mikko Kotamäki: Chant
Pasi Pasanen: Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
IS93000
04/11/2015
224
  0 0  
4/5
Mon album préféré de STS. Un album plus mélodique que les précédents. L'ensemble est accrocheur et agréable. Un bon équilibre général.


TOWNSEND LE DEVIN
29/10/2013
262
  0 0  
3/5
Je n'aime pas les cris de porc qu'on égorge, à part dans Pop Redemption (le film). Je n'ai aucun album de Black. Ici c'est ce qui me saoule royalement, et pourtant il n'y a que peu de passages. Je préfère le bon vieux chant death quand il est accompagné du talent et de l'ambiance qui vont avec (cf.Opeth), ce qui est le cas ici mais je préfère les 2 premiers opus et de loin... C'est dommage car la musique est géniale.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.7/5 (3 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SWALLOW THE SUN : Nouvel album en novembre
DERNIERE INTERVIEW
SWALLOW THE SUN (16 MARS 2010)
Initialement programmée avec Mikko Kotamäki l'interview du groupe Swallow the Sun aura finalement eu lieu avec Juha Raivio le guitariste/compositeur du groupe...
 
AUTRES CHRONIQUES
HUMAN TEMPLE: Murder Of Crows (2010)
A.O.R. - "Murder Of Crows" fait partie de ces perles qui méritent que l'on prenne le temps de les découvrir jusqu'au bout.
CROSS: The Thrill of Nothingness (2009)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SWALLOW THE SUN
SWALLOW-THE-SUN_When-A-Shadow-Is-Forced-Into-The-Light
When A Shadow Is Forced Into The Light (2019)
5/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DOOM
SWALLOW-THE-SUN_Songs-From-The-North-I-Ii--Iii
Songs From The North I, Ii & Iii (2015)
4/5
4.5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DOOM
SWALLOW-THE-SUN_Emerald-Forest-And-The-Blackb
Emerald Forest And The Blackbird (2012)
4/5
4/5
SPINEFARM RECORDS / DOOM
SWALLOW-THE-SUN_Plague-Of-Butterflies
Plague Of Butterflies (2008)
4/5
3/5
SPINEFARM RECORDS / DOOM
SWALLOW-THE-SUN_Hope
Hope (2006)
4/5
4/5
SPINEFARM RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021