GROUPE/AUTEUR:

DIE ON MONDAY

(FRANCE)

TITRE:
BLACK CAT (2010)
LABEL:
XIII BIS
GENRE:
STONER

""
HYPERUNKNOWN - 24.02.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Die On Monday est le projet emmené par Ben, qui abdique en 2008 de son poste de guitariste chez AqME pour donner naissance à son propre bébé. Accompagné par Guillaume Brouzes (ex- Comity), Toni Rizzotti (Enhancer) et Vincent Mercier (Vegastar), il part en quête d’un nouveau souffle musical en enfilant les étriers d’un stoner puissant. Le combo n’aura pas fait les choses à moitié puisque c’est Steve Rooke (Paul Mc Cartney, The Cure,…) qui aura mis sur bande depuis les légendaires studios Abbey Road les compositions du quartette français.

Réunion de gaillards provenant de scènes musicales plus ou moins différentes, entre rock, rap-métal et hardcore, c’est finalement autour d’un rock pas si loin des frasques de Fu Manchu et de la lourdeur de Down que Die On Monday a décidé de faire feuler son « Black Cat ». Pas prise de tête pour un dollar, le mot d’ordre de cette galette semble avoir été de se faire plaisir dans le jeu comme à l’écoute. Plus une bande son d’un road movie à travers le bitume sinueux de la route 66 qu’une référence au célèbre cabaret parisien, voilà un album qui s’écoute le mieux avec la tête embrumée de boissons pour bikers.

Parmi tout ces empressements électriques, Ben et son convoi appuie parfois sur la pédale de frein, histoire de bifurquer vers les terrains moins accidentés empruntés autrefois par un certain Soundgarden époque. Ainsi sur « Down On the Upside », « A Man Like The Others », « This Voice », tout autant que sur la bluesy « The Hands », épilogue de ce trip en dix chapitres, Die On Monday se fait moins racé, moins abrupt, mais c’est encore là qu’il paraît le plus ambitieux... Peut-être parce qu’il prend plus le temps de s’expliquer.

Après tant de divergences avec son groupe d’origine, et malgré tout ce temps passé avant la sortie de ce « Chat noir », Ben semble avoir privilégié les plaisirs simples, enfin personnels, sans vraiment de prise de tête. Et c’est sans doute sous cet angle que s’appréciera le mieux cet objet.

Plus d'information sur http://dieonmonday.com/



GROUPES PROCHES:
SOUNDGARDEN, FU MANCHU, DOWN

LISTE DES PISTES:
01. Black Cat - 03:54
02. Femme Fatale - 03:20
03. The Call Of Lust - 03:18
04. What You Want - 02:39
05. A Man Like The Others - 04:00
06. This Voice - 04:33
07. Never Getting Old - 04:09
08. I Don't Belong - 03:33
09. Do Sins - 02:53
10. These Hands - 07:07


FORMATION:
Benjamin Rubin: Guitares
Guillaume Brouzes: Batterie
Toni Rizzotti: Chant
Vincent Mercier : Basse


TAGS:
Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DIE ON MONDAY
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
FREEDOM CALL: Stairway To Fairyland (1999)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
CAESARS ROME: The Company We Keep (2010)
ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DIE ON MONDAY
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020