GROUPE/AUTEUR:

NIGHTWISH

(FINLANDE)

TITRE:
OCEANBORN (1999)
LABEL:
SPINEFARM RECORDS
GENRE:
METAL MELODIQUE

""Oceanborn" montre que le metal melodique peut être original et terriblement addictif."
BATRIC - 29.08.2003 - (4) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Le premier album de Nightwish permettait à ceux d'entre nous qui savent écouter entre les notes de déceler un réel potentiel. Deux ans plus tard sort ce qui reste l'album de la consécration pour ce groupe finlandais.

Dès le début du premier morceau, la claque est énorme : la production est mille fois supérieure, mettant enfin les orchestrations en valeur comme elles le méritent, la force des compositions est gommée des petits défauts qu'on pouvait trouver auparavant et surtout, la voix fait froid dans le dos. Tarja Turunen était une excellente chanteuse en 1997, elle devient en 1999 une chanteuse exceptionnelle.

Avec Oceanborn, les principes mêmes de Nightwish sont enfin clairement posés : une rythmique purement metal et une guitare incisive d'un côté, une chanteuse et des claviers classiques de l'autre, le tout agrémenté de choeurs omniprésents et d'interventions régulières d'une flûtiste pour adoucir un peu le tout. La recette est moyennement originale pour l'époque mais elle est de toutes façons efficace.

Sur le plan des compositions, la tête pensante du groupe, Tuomas Holopainen, clavier, déploie des trésors d'imagination, a un sens évident de l'harmonie et sait aussi bien nous émouvoir par des balades que nous énerver par des morceaux qui font mouche. Ecoutez le break de Devil And The Deep Dark Ocean et vous n'en reviendrez pas : réunir dans un même morceau un double-pédaleur frénétique, une voix masculine venue d'outre-tombe, une cantatrice et un avatar d'orchestre classique aux claviers sans tomber dans la caricature, il fallait arriver à le faire !

Autre point sur lequel Nightwish a travaillé de façons extrêmement positive : les voix masculines. Sur cet album, elles sont enfin cohérentes avec l'ensemble et apportent un réel plus.

Enfin, impossible de clore ce chapitre sans parler de deux morceaux qui contribuent à montrer l'étendue du talent de ce groupe. Le premier est Moondance, seul instrumental à l'actif des finlandais à ce jour, délicieusement jubilatoire par son côté danse folklorique moyenâgeuse, à laquelle la rythmique et l'amplification modernes apportent un caractère complètement décalé qui donne envie de sourire.

Le second est Walking In The Air, adaptation d'un morceau d'Howard Blake que Ritchie Blackmore a également repris dans les années 80's au sein du défunt Rainbow. N'y allons pas par quatre chemin, avec toute l'admiration que j'ai pour Blackmore, il va cependant sans dire que la version de Nightwish renvoie celle de Rainbow au rang de comptine pour nourisson. C'est beau, émouvant, énergique, rien ne manque...

Difficile, après cela, de dépasser ce niveau, voire même de l'égaler. On a l'impression qu'avec Oceanborn, Nightwish a tout donné. La suite nous prouvera qu'il n'en est rien et que les cinq finlandais ont encore beaucoup de choses à dire.

Plus d'information sur http://www.nightwish.com/



GROUPES PROCHES:
LACUNA COIL, MAGICA, PATHFINDER, VISIONS OF ATLANTIS, VICTORIANS - ARISTOCRATS' SYMPHONY , GODYVA, ETERNAL TEARS OF SORROW, OMEGA LITHIUM, IOEARTH, AFTER FOREVER

LISTE DES PISTES:
01. Stargazers
02. Gethsemane
03. Devil And The Deep Dark Ocean
04. Sacrament Of Wilderness
05. Passion and the Opera
06. Swanheart
07. Moondance
08. The Riddler
09. The Pharoah Sails to Orion
10. Walking in the Air


FORMATION:
Erno Vuorinen: Guitares
Jukka Nevalainen: Batterie
Sami Vänskä: Basse
Tarja Turunen: Chant
Tuomas Holopainen: Claviers


TAGS:
Chant féminin, Choeurs, Symphonique, Epique, Musique Classique
 
 
(4) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
SHAKA - 04/10/2017 -
0 0
5/5
1999 fut une année très spéciale pour moi. Tout d’abord, côté vie privé, ce fut la catastrophe (les femmes sont définitivement des êtres sans cœur, sans sentiments et sans âme !) ; mais côté musical, au même moment, je découvrais l’album du siècle (de quoi me consoler un peu donc) ! En effet, je ne savais pas en mettant dans ma platine, un sampler d’un célèbre magazine à quel point j’allais recevoir un choc. Les titres défilent et c’est là qu’arrive « Stargazers », un morceau d’un groupe finlandais alors inconnu du nom de NIGHTWISH. Sur une musique typiquement Heavy Speed Metal à la STRATOVARIUS, se trouvait greffé un chant féminin lyrique époustouflant. Toute la soirée, cette chanson a tourné en boucle dans mon lecteur et le lendemain, je file chez mon disquaire à la quête du St Graal. Malheureusement, mes recherches sont restées infructueuses, pas de trace de NIGHTWISH dans les bacs. J’ai alors cherché dans mes catalogues de VPC et l’un d’eux proposait non seulement « Oceanborn », album duquel était extrait « Stargazers », mais aussi « Angels Fall First », l’album précédent. Je commandai donc immédiatement « Oceanborn » (et « Angels Fall First » quelques jours plus tard) et attendit fébrilement de le recevoir.
La première chose que j’ai faite en ouvrant le boîtier, cela a été de voir un peu à quoi ressemblait la chanteuse. Malheureusement, elle n’était pas blonde, mais sa beauté me subjugua et ça, c’est vraiment rare que je dise cela d’une brune ! A l’écoute de l’album, je ne fus pas du tout déçu, tant et si bien que cet album détient à coup sûr le record du CD qui a le plus tourné chez moi en boucle (à égalité peut être avec le « Razorblade Romance » de HIM). Une fois happé par cet album, impossible de s’en séparer. Les riffs sont d’une efficacité redoutable, les soli bien qu’assez simples et courts sont percutants, les claviers accompagnent majestueusement le tout et la voix... bon Diable, la voix ! Tarja domine la musique de NIGHTWISH avec sa voix d’ange, à la fois puissante sur les titres les plus Heavy et si douce sur les ballades que sont « Swanheart » et « Walking In The Air ». Sur « Devil & Deep Dark Ocean » et le redoutable « The Pharaoh Sails To Orion », elle est épaulée par un chant masculin démoniaque (ce n’est pas Tuomas, le clavier, comme sur « Angels Fall First ») qui contraste tant avec la belle Tarja. « Oceanborn », c’est tout simplement la perfection musicale, 10 chansons inoubliables qui ne prennent pas une ride avec les années. C’est l’album le plus percutant de NIGHTWISH, beaucoup plus Metal que « Angels Fall First » et moins sophistiqué que « Wishmaster ». Les mélodies sont toutes (oui, j’ai bien dit toutes) exceptionnelles, il n’y a pas une seule seconde de remplissage, d’inutile. Peux-t-on faire plus beau refrain que celui de « Sacrament Of Wilderness » ? Franchement ?
Non, vraiment, « Oceanborn » est l’album du siècle, je l’ai décidé ! On peut également dire que NIGHTWISH a ouvert la voix pour de nombreux groupes qui n’osaient pas imposer une chanteuse ; avant, elles étaient si souvent reléguées au second plan. Quel dommage que Tarja ne fasse plus partie actuellement de NIGHTWISH ! Quand je vois maintenant le carton des Finlandais dans notre bon pays si frileux en matière de Metal (et de Rock même) qu’est la France, je suis bien content (même si Tarja nous manque)... moi qui au tout début devais me battre pour faire connaître ce groupe, prêcher la bonne parole auprès des incultes et qui avaient pour première réaction de se moquer de ce groupe avec Arielle Dombasle au chant (mais j’ai réussi à convertir pratiquement tous mes potes métalleux, les pas métalleux et même ma mère qui a fait de « The Riddler » sa chanson préférée... devançant ainsi toutes celles de Mike Brant, c’est dire !). Tarja, qui continue en solo, est définitivement un ange (qui me ferait même presque changer ma remarque entre parenthèses au tout début de cette kronik) et une chanteuse d’exception que je place aux côtés (dans des registres bien différents je vous l’accorde) de Doro Pesch, Candice Night et Ysa Ferrer ! Et en plus, pour l’avoir vue sur scène et rencontrée, elle a un charisme et un charme dingue... respect donc !

DARKKNIGHT - 21/02/2008 -
0 0
5/5
Mon premier album de métal à vie. Il m'a longtemps envoûté...
TORPEDO - 21/08/2007 -
0 0
4/5
Après le pâle "Angels Fall First", ce "Ocean Born" est une révélation pour le groupe Nighwish qui va devenir une référence dans le monde du métal à chanteuse.

Un album qui donne la pêche et qui arrive aussi à proposer de superbes balades.

VOIR LES 4 AVIS DES LECTEURS
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC NIGHTWISH
DERNIERE ACTUALITE
NIGHTWISH dévoile tous les titres de Human. :II: Nature. en vidéo
Toutes les actualités sur NIGHTWISH
DERNIER ARTICLE
NIGHTWISH + BEAST IN BLACK - ACCORHOTELS ARENA - 10 NOVEMBRE 2018
Un souffle chaud venu du Grand Nord Tous les articles sur NIGHTWISH
DERNIERE INTERVIEW
"Il ne faut pas oublier que le point essentiel qui a fait sortir le groupe du lot, c’est probablement la façon de chanter de Tarja"

NOTES
4.1/5 (9 avis) 4.1/5 (9 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
NIGHTWISH: Angels Fall First (1997)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NIGHTWISH: Wishmaster (2000)
METAL MELODIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NIGHTWISH
NIGHTWISH_Human-ii-Nature-
Human. :ii: Nature. (2020)
5/5
3.7/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_Endless-Forms-Most-Beautiful
Endless Forms Most Beautiful (2015)
4/5
3.7/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_Imaginaerum
Imaginaerum (2011)
4/5
3.8/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_Dark-Passion-Play
Dark Passion Play (2007)
4/5
3.6/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_End-Of-An-Era
End Of An Era (2006)
5/5
4.7/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020