GROUPE/AUTEUR:

DEEP PURPLE

(ROYAUME UNI)

TITRE:
THE HOUSE OF BLUE LIGHT (1987)
LABEL:
POLYDOR
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

""
MR.BLUE - 31.03.2010 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Second album de la reformation, « The House Of Blue Light » n’est vraiment pas connu comme étant le plus mémorable du Deep Purple. Souffrant de la comparaison avec son illustre prédécesseur « Perfect Strangers », il se révèle également moins inspiré et fait plutôt pâle figure à ses côtés. Il faut dire que l’effet de surprise concernant la reformation est retombé et que l’entente Gillan/Blackmore bat déjà des deux ailes bien qu'ils soient au final les deux grands gagnants de cet album. En effet, Gillan semble dans ses meilleures années et Ritchie retrouve par moment un côté incisif fort agréable. De plus, le son très « eighties » et propret (moins puissant aussi) colle bien moins au rock d’un Purple qu’au récent Hard limite FM du Rainbow.

L’album démarre en trombe et le groupe semble vouloir placer ses trois meilleures missives d’entrée de jeu. D’ailleurs quand un best fait l’honneur d’inclure des titres de cet album, il pioche automatiquement dans ces trois là. “Bad Attitude” mid tempo Purpulien par excellence (riff éternel garni de gros claviers), dévoile un Gillan en grande forme et un solo digne de la grande époque, typé Perfect Strangers. The « Unwritten Law » possède quelque chose d’assez tribal dans lequel Gillan, magistral, offre un refrain mémorable. Et toujours du même calibre « Call Of The Wild », plus léger, bouge bien et possède sans doute le refrain le plus light et FM de l’album, et le meilleur dans son genre.

« Mad Dog » possède quant à lui un bon riff, une ligne vocale très accrocheuse et un solo de clavier « aboyant » mais passe moins bien le cap des écoutes. Il en va de même chez un « Black And White » moyen (garni d’harmonica), un « Hard Lovin’ Woman » très Rainbow et pas du tout innovant et un « Strangeways » qui lui sonne très Purple, trop pour être original, malgré un côté convaincant. « The Spanish Archer » possède un côté épique et tragique à la « Hungry Daze » très agréable et se présente comme la meilleure surprise de la face B. Une fois encore, Ritchie et Gillan y brillent de mille feux. La bluesy « Mtizi Dupree » est aussi curieuse que son titre mais reste très sympa même si le refrain peut agacer (ce qui est tout personnel). Enfin, « Dead Or Alive », qui conclut le court album, fonce à toute blinde et ressemble à s’y méprendre à « Twist In The Tale » garni du riff d’ « Anya », que l’on retrouvera d’ailleurs sur l’album suivant de la même formation. A noter que le solo de Lord rappelle ses envolées classiques de l’époque Simper Evans.

« The House Of Blue Light » n'est finalement pas un mauvais album, malgré quelques titres moyens en son milieu et une absence de véritable hit. Pas mauvais certes, mais bien loin tout de même des grands moments de l’histoire du pourpre profond.

Plus d'information sur http://www.deeppurple.com/



GROUPES PROCHES:
WHITESNAKE, BIGELF, DIO, BLACK SABBATH, BLACK COUNTRY COMMUNION, TED NUGENT, RAINBOW, LED ZEPPELIN, JON LORD, NAZARETH

LISTE DES PISTES:
01. Bad Attitude – 04:43
02. The Unwritten Law – 04:34
03. Call Of The Wild – 04:50
04. Mad Dog – 04:29
05. Black And White – 03:39
06. Hard Lovin' Woman – 03:24
07. The Spanish Archer – 04:56
08. Strangeways – 05:56
09. Mitzi Dupree – 05:03
10. Dead Or Alive – 04:42


FORMATION:
Ian Gillan: Chant
Ian Paice: Batterie
Jon Lord: Claviers
Ritchie Blackmore: Guitares
Roger Glover: Basse


TAGS:
80's, Accessible / FM, Old School
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
CHILDERIC THOR - 31/03/2010 -
0 0
4/5
Contrairement à l'avis général, je tiens The House Of Blue Light pour un des meilleurs albums de Deep Purple depuis qu'il s'est reformé. Il contient de véritables perles telles que "Bad Attitude", "The Unwritten Law", "The Spanish Archer", "Dead Or Alive " et surtout le lent et sombre "Strangeways". Mais c'est un fan inconditionnel (le mot est faible) de Ritchie Blackmore qui écrit ces quelques lignes...
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DEEP PURPLE
DERNIERE ACTUALITE
DEEP PURPLE: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur DEEP PURPLE
DERNIER ARTICLE
Deep Purple + Monster Truck - Lille -Zenith Arena - 01 Juin 2017
Deep Purple est de retour dans le Nord pour un concert en forme d'évènement, le groupe ayant annoncé se lancer dans une longue tournée d'adieu. Tous les articles sur DEEP PURPLE
NOTES
3.2/5 (4 avis) 3.4/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TED NUGENT: State Of Shock (1979)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RIVERSIDE: Reality Dream (2010)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEEP PURPLE
DEEP-PURPLE_Infinite
Infinite (2017)
4/5
3.6/5
EAR MUSIC / HARD ROCK
DEEP-PURPLE_Live-In-Paris-1975
Live In Paris 1975 (2013)
4/5
4.5/5
EAR MUSIC / ROCK
DEEP-PURPLE_Now-What
Now What (2013)
4/5
4.2/5
VERYCORDS / ROCK
DEEP-PURPLE_Rapture-Of-The-Deep
Rapture Of The Deep (2005)
4/5
3.7/5
EDEL / HARD ROCK MELODIQUE
DEEP-PURPLE_Bananas
Bananas (2003)
3/5
4/5
EMI / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020