ARTISTE:

BLACK HORIZON

(FRANCE)
TITRE:

THE CHOISE

(2010)
LABEL:

GOFANNON

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
"Tout ceci mériterait un peu plus de finesse dans la recherche de l’accroche mélodique"
LYNOTT (21.04.2010)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Les Parisiens de Black Horizon ont tracé leur chemin dans des territoires bien chaotiques depuis leur formation en 1991. Le décès d’un des leaders du groupe, Hervé B en 1993, des changements de nom (Half Breed, HB5), des tâtonnements dans le style musical à adopter… Voilà bien quelques éléments perturbateurs qui en auraient abattu plus d’un. Oui mais voilà, le souffle qui transporte ses membres depuis leurs débuts a maintenu le combo en vie. Black Horizon respire encore et sort enfin un premier album 19 ans après sa naissance. Voilà qui s’appelle insister.

Ainsi, il n’est pas étonnant d’apprendre que les morceaux ont pour la plus part dix ans d’existence et qu’ils ont en fait été retravaillés pour proposer, à ceux qui suivent le groupe depuis le début, des titres actualisés plus en accord avec les influences et avec les sonorités d’aujourd’hui, dixit le combo à qui il ne peut être reproché de ne pas parler avec franchise.

Black Horizon s’exprime en anglais (sauf sur un titre : "Réagis" qui nous ramène vers Sortilège) et officie dans la veine d’un Heavy-Metal classique au possible. Les ingrédients habituels sont bien présents, les solos qui envoient, les envolées lyriques, les refrains qui essayent de galvaniser aussi. « La vierge de fer » est souvent présente, sur "On The Battlefield", "Time", ainsi que, de manière ahurissante, sur les soli du titre en français, et sur le méritant instrumental "Aurora". Queensrÿche vient également nous rendre visite sur "Silence".

Le gros point négatif de ce disque vient du manque préjudiciable de mélodies. Souvent balourdes, quand elles ne sont pas indéfinissables, elles n’attirent pas l’oreille. En tous cas, elles ne donnent pas envie d’y revenir, sauf à de trop rares exceptions (comme "Time", "Réagis" et "Silence"). Trop souvent nous reviennent, dans ce domaine, en mémoire les opus médiocres de la fin des années 80 avec tous ces Torch, Chariot, Château, Culprit, Crossfire, j’en passe et pas des meilleurs.

Voilà qui est bien dommage car les musiciens sont vraiment au niveau, le mix est excellent et permet d’entendre remarquablement tous les instruments, le rendu est carré, la mise en place à louer, tout comme les atmosphères. Du potentiel à n’en pas douter donc, mais tout ceci méritera un peu plus de finesse dans la recherche de l’accroche mélodique. Il est fort probable que le meilleur est à venir, mais tachez messieurs de ne pas attendre vingt ans avant de pondre un nouvel opus, car la patience des métalleux a des limites bien plus circonscrites.


Plus d'information sur http://blackhorizon.free.fr/



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Mr Chrabloonzki - 0:59
02. Bastard - 3:30
03. Time - 4:39
04. Did You See It ? - 5:15
05. The Choice - 5:29
06. Silence - 7:11
07. Reagis - 4:07
08. On The Battlefield - 6:12
09. The First Door - 4:34
10. Tower - 4:42
11. Aurora - 8:19

FORMATION:
Alex: Guitares
Bruno: Chant
Dom: Basse
Fifi: Batterie
Seb: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
STEVE HACKETT: Spectral Mornings (1979)
ROCK PROGRESSIF - Steve prend vraiment son envole avec cet album, peut-être le plus homogène de tous. Splendide guitare !
TERMINAL: Tree Of Lie (2010)
METAL PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021