ARTISTE:

ASIA

(ROYAUME UNI)
TITRE:

ARENA

(1996)
LABEL:

SPV STEAMHAMMER

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
""
PETE_T (12.04.2010)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Depuis longtemps, Asia se répétait et n’arrivait pas à sortir d’un carcan trop réducteur, mais ce disque allait changer la donne. Tout d’abord, une fois n’est pas coutume, un seul changement de line-up, cette fois-ci au niveau des guitares. Exit Al Pitrelli et arrivée d’une paire redoutable de talent avec Aziz Ibrahim (Simply Red) et Eliott Randall.

C’est avec un instrumental bercé par les percussions (Into The Arena) que le guitariste invité (sur ce titre uniquement) Hotei Tomayasu œuvre pour un morceau intemporel et rafraîchissant. Comme à leur habitude, les compositions sont directes et bien balancées, la production parfaite mettant en valeur le travail de fond mené par les colistiers Payne et Downes. Cependant, cet album regorge de morceaux particulièrement intéressants et en particulier le titre le plus progressif de leur histoire avec The Day Before The War, ballade qui se traîne sur plus de neuf minutes, où les tiroirs s’ouvrent et se referment dans une sorte de progression (!) permanente et continue. Sûrement un des morceaux les plus importants (et incontournable) de la période Payne.

Les autres titres qui tirent leur épingle du jeu sont Arena, 2 Sides Of The Moon et U Bring Me Down, ils permettent à cette version d’Asia de poser des socles larges et sécurisés qui, malheureusement, se fissureront quelque peu par la suite. Le restant des plages est à l’avenant : insipide comme la ballade Tell Me Why ou sans surprise à l’image de Words. Attention ! Je n’ai pas dit mauvais, mais la redite est lassante. Malgré cela il ne faut pas jeter la pierre à ce groupe car, arrivé à ce stade, ces titres contenteraient nombre d’autres combos en mal d’inspiration.

Je ne saurais finir sans souligner l’utilisation de l’orgue Hammond sur des titres comme Heaven ou 2 Sides Of The Moon, justifié dans le livret du CD par Payne comme une envie de prouver que la culture digitale permettait encore de se servir des vieux instruments. Le disque se clôturant par un nouvel instrumental Bello Nova aussi intéressant que celui d’ouverture dans une version plus moderne. Le morceau bonus qui n’en est pas un puisqu’il apparaît aussi sur "Archiva 2", se fond quant à lui dans le collectif sur le banc des remplaçants en faisant ici plus office de remplissage qu’autre chose.

Cet "Arena" surfe sur le haut de la vague Asia et ne sera détrôné que bien des années plus tard par "Omega" lors de la reformation du groupe dans son line-up original. Un disque incontournable et nécessaire dans la discographie du combo.


Plus d'information sur http://www.originalasia.com/





LISTE DES PISTES:
01. Into The Arena - 03:02
02. Arena - 05:14
03. Heaven - 05:18
04. Two Sides Of The Moon - 05:24
05. The Day Before The War - 09:09
06. Never - 05:34
07. Falling - 05:00
08. Words - 05:17
09. U Bring Me Down - 07:06
10. Tell Me Why - 05:15
11. Tuen It Around - 04:29
12. Bella Nova - 03:11
13. That Season (bonus) - 04:51

FORMATION:
Aziz Ibrahim: Guitares
Elliot Randall: Guitares
Geoff Downes: Chant / Claviers
Heiti Tomoyasu (1): Guitares
John Payne: Chant / Basse
Luis Jardim: Percussions
Michael Sturgis: Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
30/10/2010
  0 0  
3/5
J'ai beaucoup écouté cet album, et mon impression initiale a du mal à se dissiper. Trop de détours, pour un parcours en dents de scie qui peine à me procurer le "coup de coeur". Etonnant en un sens, je suis pourtant le premier à me plaindre de la constance musicale d'Asia, dans le style, les sonorités, les rythmiques, constance qui nuit à l'ampleur des contrastes émotionnels nécessaires à la musique prog pour qu'elle soit vraiment prog. Et ici, Asia a essayé de diversifier son empreinte musicale.

Oui, mais là, je ne trouve plus la cohérence !
Le titre éponyme est prometteur. Il allie assez bien le rock, la pop et les élans progressifs. Puis aussitôt après, "Heaven" me laisse un peu perplexe. Un thème peut-être un peu surexploité ?
"Two sides of the moon", avec son caractère sautillant, a fini par m'agacer.
Le suivant, c'est vrai en revanche, est très réussi. Belle démonstration progressive avec le puissant "The day before the War". Ensuite ? "Never"... On tombe dans la limite du mauvais goût. Dommage qu'Asia s'obstine dans le dépassement des 5 minutes, pour des idées aussi indigentes.
Et hop, on retourne sur le haut de la vague ou presque, avec la fraîcheur du dynamique "Falling", et cette fois curieusement, l'aspect un peu "léger", un peu désinvolte de la prestation vocale (façon Christophe Willem !!! ;-)) me convient tout à fait !
"Words" est une sorte d'hymne, un peu comme une marche victorieuse; pas désagréable, mais sur la longueur, c'est un peu lassant.
Et puis de nouveau on redécolle vers les hauteurs, avec le splendide "U Bring me Down". Une recette classique (le thème qui s'égrène, sur fond de chœurs hypnotiques), mais combien efficace ! le meilleur morceau de l'album, peut-être, se disputant la place d'élu avec "The Day...".

et puis ensuite, "Tell me why" ? bof, ni chaud ni froid. Et encore une fois, plus de 5 minutes pour une mélodie qui semble fatiguée bien avant ça. "Turn it around" ? itou. Mais ici la lassitude ne dépassera pas les 4min30, ouf !
"Bella Nova" de son côté est assez sympa, sans être transcendantal, mais on a ici une innovation assez réussie.

Et tenez-vous bien, pour clôturer la galette.... je suis tombé sur une édition ne se contentant pas de "That season" pour bonus, mais aussi... une version acoustique de "Two sides of the Moon" ! autant dire qu'on n'en voit plus la fin...

Dommage, parce qu'en élaguant, quitte à faire plus court, on pouvait obtenir un excellent album. En l'état, j'ai du mal à l'écouter jusqu'au bout.

J'ai attribué la même note à Silent Nation, parce qu'il est sans doute beaucoup moins novateur, mais au final, je me suis davantage attaché à ce Silent.
Ce n'est pas un album qui cherche à "se vendre à tout prix", il affiche des recettes extrêmement simples, mais bon sang, c'est homogène et ça marche ! "What about love", "Long way from home", "Midnight", rien que les 3 premiers, ça donne du punch pour la journée ! (oups, je m'égare... on n'est plus dans le même album !)

TONYB
12/04/2010
  0 0  
5/5
Le meilleur album de la période Downes / Payne : de la pop, du prog, du jazz, et un monument épique inspiré pour couronner le tout. Cet album s'écoute toujours avec autant de plaisir.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ASIA: Symfonia - Live In Bulgaria 2013
DERNIERE INTERVIEW
GEOFF DOWNES (30 AVRIL 2010)
Pour sa rentrée, Music Waves vous propose l'interview exclusive d'une légende du rock progressif à savoir le charmant Geoff Downes qui a officié dans des groupes aussi prestigieux qu'Asia, Yes, The Buggles...
 
AUTRES CHRONIQUES
PEARL JAM : Live On Two Legs (1998)
ROCK -
DOC HOLLIDAY: Doc Holliday Rides Again (1981)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ASIA
ASIA_Gravitas
Gravitas (2014)
4/5
2.9/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
ASIA_XXX
Xxx (2012)
3/5
3.3/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
ASIA_Resonance-The-Omega-Tour-10
Resonance : The Omega Tour 2010 (2012)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
ASIA_Spirit-Of-The-Night
Spirit Of The Night (2010)
1/5
1/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
ASIA_Omega
Omega (2010)
5/5
4.3/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022