GROUPE/AUTEUR:

TERMINAL

(POLOGNE)

TITRE:
TREE OF LIE (2010)
LABEL:
WITCHING HOUR
GENRE:
METAL PROGRESSIF

""
CHILDERIC THOR - 21.04.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
1/5
Du métal progressif: très bien ! Le mercenaire de la batterie Virgil Donati en invité sur deux titres: intéressant ! Des influences galopant de Dream Theater (quelle surprise !) à Planet X avec une louche de rock-métal qui cartonne sur les ondes façon Nickelback pour le chant ou Linkin' Park: mouais, pourquoi pas !

Ca vient de Pologne ! Ca s’appelle Terminal, avec des jeunes gens aux dents longues et "Tree Of Lie" est leur galop d’essai. Les mordus du genre, ceux qui se contentent même des miettes, trouveront probablement matière dans ce menu bien fait à couper leur appétit un temps. Les autres, dont nous faisons partie, jugeront cet album bien fade, l’encéphalogramme résolument plat, à l'image de son visuel d'une désolante banalité.

Ce n'est pas désagréable pour autant, certains morceaux se révélant même sympathiques ("Afterlife", "Together Apart"), mais beaucoup trop de déjà entendu à l'horizon pour emporter l'adhésion. On y croise encore une fois, comme sur mille autres disques, les mêmes plans, les mêmes motifs si chers au prog depuis Dream Theater. Et que dire des tentatives ratées de plaquer des lignes de chants un peu rappées sur "Behind The Mask", ou de pondre une sorte de power-ballade ("Deep Inside"). Le résultat est pénible ! N’est pas Pain Of Salvation qui veut, et on s'en rend cruellement compte à l’écoute de "Tree Of Lie".

Soit, les musiciens n’ont pas à rougir de leur performance, notamment le chanteur Daniel Moszczynski. Cependant une bonne exécution, ainsi qu’une prise de son professionnelle, comme c’est le cas ici, ne suffisent plus désormais. Il faut des idées, du relief, autant de qualités qui font malheureusement défaut aux Polonais. Les quelques arrangements orchestraux ne sauvent pas cet essai de la lassitude. Honnête mais quelconque et vierge de toute larme d’émotion en définitive.

Plus d'information sur http://www.terminal.com



GROUPES PROCHES:
DREAM THEATER, NICKELBACK, PLANET X

LISTE DES PISTES:
01. The Beginning - 01:48
02. Afterlife - 04:35
03. Mind Destruction - 04:30
04. Together Apart - 03:58
05. Behind The Mask - 04:34
06. Brand New Sin - 05:24
07. Deep Inside - 06:16
08. The Maze - 04:29
09. Evil Machine - 04:42
10. Tree Of Lie - 03:34
11. Game Of War - 04:27
12. The End - 01:38


FORMATION:
Bartez Pietsch: Basse
Daniel Grupa: Claviers
Daniel Moszczynski: Chant
Greg Dziamka: Batterie
Jacek Rychly: Guitares
Patryk Zukowski: Guitares


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TERMINAL
NOTES
- /5 (0 avis) 1/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BLACK HORIZON: The Choise (2010)
HEAVY METAL Tout ceci mériterait un peu plus de finesse dans la recherche de l’accroche mélodique
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MIKE OLDFIELD: Heaven's Open (1991)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TERMINAL
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020