ARTISTE:

QUIET RIOT

(ETATS UNIS)
TITRE:

QR III

(1986)
LABEL:

EPIC

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant éraillé, FM
""
NESTOR (07.05.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Cet avis ne sera peut-être pas partagé par tous, mais il ne manque pas grand-chose à "QR III" pour que celui-ci soit l’un (si ce n’est « le ») des meilleurs albums de la bande à Kevin Dubrow. L’écoute des premiers titres de ce disque ne risque pas de réduire ce sentiment. Mais avant de s’emballer de la sorte, commençons par le début.

Bien qu’arborant le chiffre 3, ce disque est en fait le cinquième de Quiet Riot. Pour donner une suite à"Condition Critical", le groupe s’éloigne un peu des sonorités Métal pour intégrer des couches de claviers très présentes. Il faut dire qu’en 1986, cette démarche est à la mode. En effet, la même année, sortent le "Somewhere In Time" d'Iron Maiden, et le "Turbo" de Judas Priest, tandis que l’année suivante Def Leppard accouchera du tardif "Hysteria". La tendance est donc clairement aux claviers et à ce titre, Quiet Riot ne rate pas le coche. Comme il se dote par ailleurs d’un son excellent pour l’époque, à la fois clair et puissant, il semble donc que le groupe a tous les atouts en mains pour poursuivre sa brillante carrière.

Et ce n’est pas l’entame de l’album qui va contredire ce sentiment. En effet, avec des morceaux de la trempe de "Main Attraction", "The Wild & The Young", ou "Twilight Hotel", le groupe frappe très fort. "Main Attraction" est un morceau rapide basé sur une ligne de clavier puissante, alors que "Twilight Hotel" est une ballade très réussie. Quant à "The Wild & The Young", dont le clip fit les beaux jours de l’émission Métal Express sur M6, c’est un morceau très FM, au refrain entraînant et léger. On peut ajouter à cette belle brochette, le très bon "Put Up Or Shut Up", qui malgré des paroles d’une indigence rare, se comporte plutôt bien. Pour le reste, il est vrai que l’abondance de claviers peut se révéler un peu lassante et surtout assez anachronique avec 25 ans de recul, tant les sonorités utilisées semblent souvent figées dans les années 80, alors que l’absence de riffs de qualité se fait assez cruellement sentir sur des titres de la trempe de "Slave To Love".

A la sortie de ce disque, on se dit que le groupe détenait une flopée de super titres, mais pas suffisamment pour remplir un album entier. De fait, Quiet Riot s’égare dans un style qui ne lui est pas naturel et cherche à pallier quelques absences d’inspiration en refourguant des titres moyens et un peu bouche trou. Nous citerons notamment "Bass Case" qui se révèle n’être qu’un solo de basse de Chuck Wright, ainsi que "Helping Hands" qui a été composé originalement pour un album de charité qui n’a jamais vu le jour et qui trouve ici une seconde vie.

La mainmise des deux co-producteurs, John Purdell et Spencer Proffer (qui ont également participé à l’écriture de 5 titres) sur le son de cet album est flagrante et contribue à noyer le talent des musiciens sous d’épaisses couches de claviers dénuées d’inspiration. Voilà qui est bien dommage, même s'il n’est pas certain que le groupe, alors en perte de vitesse et de crédibilité, avait alors les ressources et la force nécessaires pour imposer ses vues à son entourage. L’accueil plus que mitigé de l’album empêcha le groupe de soutenir "QR III" en tournée et marqua le départ temporaire de Kevin Dubrow. Celui-ci aurait déblatéré sur le dos de leur producteur, alors que ce dernier se trouvait… dans son dos !!

"QR III" reste donc un album un peu bancal qui oscille entre excellence et banalité. Un album auquel il ne manque vraiment pas grand-chose (et notamment une production un peu plus sobre) pour devenir un standard incontournable, et qui se contente finalement d’être un disque correct et surtout très ancré dans son époque.


Plus d'information sur http://www.officialquietriot.com/





LISTE DES PISTES:
01. Main Attraction - 04:44
02. The Wild And The Young - 03:38
03. Twilight Hotel - 04:36
04. Dow And Dirty - 03:15
05. Rise Or Fall - 04:01
06. Put Up Or Shut Up - 04:08
07. Still Of The Night - 04:42
08. Bass Case - 00:59
09. The Pump - 04:01
10. Slave To Love - 03:57
11. Helping Hands - 04:14

FORMATION:
Carlos Cavazo: Guitares
Chuck Wright: Basse
Frankie Banali : Batterie
Kevin Dubrow: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Frankie Banali (QUIET RIOT, ex-W.A.S.P.)
 
AUTRES CHRONIQUES
THE OCEAN: Heliocentric (2010)
HARDCORE -
ASIA: Then And Now (1990)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT QUIET RIOT
QUIET-RIOT_Hollywood-Cowboys
Hollywood Cowboys (2019)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Road-Rage
Road Rage (2017)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Rehab
Rehab (2006)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Guilty-Pleasures
Guilty Pleasures (2001)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
QUIET-RIOT_Alive-And-Well
Alive And Well (1999)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021