GROUPE/AUTEUR:

ENSLAVED

(NORVÈGE)

TITRE:
BLODHEMN (1998)
LABEL:
OSMOSE PRODUCTION
GENRE:
BLACK METAL

""
VAL - 21.04.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Sentant peut-être une irrémédiable évolution se faire jour dans leur musique, Ivar Bjornson et Grutle Kjellson choisissent, un an après un Eld pourtant diablement ambigu, de faire de Blodhemn une dernière offrande au viking métal. Ils composent ainsi, dans cette urgence typique du groupe, 40 minutes de black métal féroce. Pistes courtes, blast-beat incessant, et la quasi-absence de chant en voix claire témoignent d'une direction totalement assumée ; et ne parlons même pas de la pochette, à la limite de la parodie comme celle de l'album précédent.

Et il est comme d'habitude impossible de nier, à l'écoute, qu'Enslaved est bel et bien un groupe de black métal. Un black métal réfléchi, déjà adulte, qui s'ouvre à des éléments extérieurs pour progresser. Citons dans cette optique un titre comme "Ansuz Astral", dont la structure aux changements de rythme surprenants joue avec les codes du black pour en extirper la quintessence. Cependant, les aspects progressifs ne disparaissent pas pour autant complètement, à l'image d'un chant clair qui refait surface ici et là ("I Lenker Til Ragnarok") pour adjoindre au déferlement de riffs et de rythmiques martelées un contraste bienvenu.

La production elle-même se veut plus claire que par le passé, plus nette et plus affirmée, comme en témoigne la partie instrumentale du morceau-titre et son soli mélodique et épique en diable. A noter qu'il s'agit là du seul album d'Enslaved à avoir été produit à l'Abyss Studio de Peter Tägtgren, musicien suédois connu pour ses collaborations avec d'autres grands noms de la scène extrême scandinave (de Bloodbath à Marduk en passant par Immortal ou Dimmu Borgir), et l'apport d'un producteur externe témoigne de la volonté du groupe de faire évoluer ("par la force" si nécessaire) leur identité sonore ; une démarche intelligente à ce point de leur carrière, qui sera immédiatement suivie d'effets et leur permettra d'atteindre de nouveaux sommets.

Le drakkar lève en effet l'ancre pour la dernière fois ; l'album suivant, Mardraum, verra Enslaved s'éloigner définitivement du black métal tels qu'il le pratiquait jusque là... Blodhemn joue ainsi son rôle de transition avec un certain panache, et scelle l'ère Viking d'un groupe décidément inclassable, avant que celui-ci ne saute le pas pour de bon.

Plus d'information sur http://www.enslaved.no



GROUPES PROCHES:
VINTERSORG, EDAIN, EMPEROR, NAHEMAH, HELHEIM, SEAR BLISS, ISKALD, BURZUM, HAUCHARD, NORDAGUST

LISTE DES PISTES:
01. Intro – Audhumla : Birth Of The Worlds – 01:11
02. I Lenker Til Ragnarok – 05:39
03. Urtical Gods – 03:20
04. Ansuz Astral – 04:55
05. Nidingaslakt – 03:23
06. Eit Auga Til Mimir – 04:25
07. Blodhemn – 05:33
08. Brisinghamen – 03:32
09. Suttungs Mjød – Outro : Perkulator – 07:47


FORMATION:
Dirge Rep: Batterie
Grutle Kjellson: Chant / Basse
Ivar Bjørnson: Guitares / Claviers
Richard Kronheim: Guitares


TAGS:
Chant guttural, Epique, Oppressant
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ENSLAVED
DERNIERE ACTUALITE
ENSLAVED en tournée européenne avec HIGH ON FIRE cet automne
Toutes les actualités sur ENSLAVED
DERNIER ARTICLE
FESTIVAL HELLFEST - CLISSON, 19-21 JUIN 2009
Trois jours de festival, deux reporters et un live-report, pour attendre l'année prochaine ! Tous les articles sur ENSLAVED
DERNIERE INTERVIEW
Quelques heures avant leur prestation devant le public français de la Locomotive, les deux beaux bébés que sont Ivar Bjørnson (guitare) et Grutle Kjellson (chant et basse) d’Enslaved ont bien voulu répondre à nos questions.

NOTES
- /5 (0 avis) 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
EISBRECHER: Eiszeit (2010)
METAL INDUSTRIEL Ce métal industriel là n’est pas des plus sophistiqués, manquant sensiblement d’originalité, mais n’est pas dénué d’un certain agrément à l’écoute. Un intermède honnête en attendant mieux.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BLAZE BAYLEY: Tenth Dimension (2002)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ENSLAVED
ENSLAVED_E
E (2017)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / BLACK METAL
ENSLAVED_In-Times
In Times (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
ENSLAVED_RIITIIR
RIITIIR (2012)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
ENSLAVED_Axioma-Ethica-Odini
Axioma Ethica Odini (2010)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
ENSLAVED_Vertebrae
Vertebrae (2008)
4/5
3.5/5
INDIE RECORDINGS / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020