GROUPE/AUTEUR:

BLAZE BAYLEY

(ROYAUME UNI)

TITRE:
PROMISE AND TERROR (2010)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
HEAVY METAL

""
NOISE - 04.05.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Ne jamais renoncer et s’accrocher, tel semble être la devise de Blaze Bayley, car notre homme après tant et tant d’épreuves trouve toujours le courage de continuer sa route. Même la perte de son épouse a été surmontée avec une force rare ! Blaze est parti en tournée avec son groupe, a sorti un nouveau live d’une belle qualité ("The Night That Will Not Die), et immédiatement dans la foulée s’est remis au travail. Celui-ci donne ce 5ème album, "Promise And Terror", se présentant à nouveau comme un véritable travail de groupe, groupe que l’on sent très soudé et désireux d’aller de l’avant, confirmant le nouveau départ pris avec "The Man Who Would Not Die". Le son est plus travaillé et les musiciens, qui sont enfin restés les mêmes, sont en nette amélioration niveau technique, plus très loin de la grande époque des débuts solos.

De plus, cet album et ses onze titres proposent une certaine évolution. La base heavy-métal reste bien sur la même, mais l’aspect mélancolique et sombre est plus en avant, avec une facette épique et progressive assez novatrice. Il n’y qu’à voir la partie finale et ses quatre titres n’en faisant qu’un seul et présentant un grand morceau conceptuel et ambitieux pour s’en convaincre. Ce "Promise And Terror" s’impose comme un des tout meilleurs de son auteur. Tout y est très travaillé et efficace et cette fois, sans aucun temps morts ni faiblesses. Tout commence de manière traditionnelle avec deux titres bien rentre-dedans, mais mélodiques et entraînants, taillés pour la scène et un début de concert en fanfare, car "Watching The Night Sky" et "Madness And Sorrow" rassurent sur l’état de forme de Blaze, puissants et dotés de refrains forts, le second présentant en plus un chant puissant et rapide, Bayley se montrant très à l’aise dans ce registre très speed.

Mais les choses sérieuses commencent réellement avec "1633", titre historique sur Galilée et superbe pièce sombre et épique, mettant à l’honneur la basse. Ce morceau, fort et puissant, avec des parties vocales doublées sur le break central, est une vraie réussite, digne des grandes heures des titres longs et progressifs d’Iron Maiden. Par la suite, et avant l’apothéose finale, se succèdent de bons titres de heavy-métal classique, bien interprétés et efficaces. Nous retiendrons notamment un excellent "City Of Bones", avec son introduction épique, un riff principal entêtant et surtout un refrain énorme, très bien amené, et d’une rare puissance émotionnelle. Ce titre est également magnifié par un break montant doucement en puissance pour arriver sur une explosion heavy avec soli de circonstance. "God Of Speed", même s'il est plus classique, marque aussi avec ses soli mélodiques et un break final très speed, illustrant bien le thème de la chanson.

Mais le cœur et la raison d’être de l’album sont bien son quatuor final, parfaitement amené par un "Time To Dare", à la fois heavy et mélodique. Ces quatre titres n’en font qu’un seul de plus de 20 minutes et qui retrace l’histoire de Blaze et de son groupe, face à la perte de Debbie Hartland et face aux difficultés rencontrées dans le business métallique. Le tout progresse dans l’ordre de la souffrance, d’abord la perte, puis la colère et le chagrin, pour finir avec l’acceptation. Ce final est une réussite complète, à la fois émouvant, tragique, puissant et sensible. Cela commence avec un court titre en partie acoustique, d’une force rare, avant un enchaînement parfait avec "The Trace". Le titre est heavy et mélodique avec un aspect épique très présent dans le chant. Arrive ensuite et doucement, un très beau et mélancolique, "Letting Go The World", très bonne power ballade dans son début avant que la facette heavy ne prenne le dessus sur une partie centrale ébouriffante, le tout exprimant à merveille le chagrin, thème central du titre. Tout ceci se finit en beauté avec un "Comfortable In Darkness" assez poignant et doté d’un refrain très fort. Ce titre est encore très mid-tempo et monte doucement en puissance. Blaze Bayley vit ses paroles et sa musique plus que n’importe quel chanteur ne pourrait le faire forçant le respect de ses auditeurs.

Ce "Promise And Terror" est donc un excellent cru du groupe et du Heavy-Métal en général. Blaze et ses hommes nous montrent avec classe qu’il faut compter avec eux et que les épreuves passées et à venir ne viendront jamais à bout de leur détermination.

Plus d'information sur http://www.blazebayley.net/



GROUPES PROCHES:
RAINBOW, ABSOLVA, DIO, ICED EARTH, IRON MAIDEN

LISTE DES PISTES:
01. Watching The Night Sky (03:36)
02. Madness And Sorrow (03:09)
03. 1633 (06:03)
04. God Of Speed (05:48)
05. City Of Bones (06:25)
06. Faceless (03:46)
07. Time To Dare (05:41)
08. Surrounded By Sadness (03:59)
09. The Trace Of Things That Have No Words (05:47)
10. Letting Go To The World (06:23)
11. Comfortable In Darkness (04:59)


FORMATION:
Blaze Bayley: Chant
David Bermudez: Basse
Jay Walsh: Guitares
Lawrence Paterson: Batterie
Nico Bermudez: Guitares


TAGS:
Concept-album, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BLAZE BAYLEY
DERNIERE ACTUALITE
BLAZE BAYLEY: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur BLAZE BAYLEY
DERNIER ARTICLE
Blaze Bayley - 23 et 24 Mars 2018- Chapelle Lez Herlaimont et Mametz
Musicwaves a retrouvé Blaze Bayley pour deux dates exceptionnelles entre la Belgique et la France avec la même ferveur et la même passion pour les heavy metalleux des deux côtés de la frontière. Tous les articles sur BLAZE BAYLEY
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TREAT: Treat (1992)
HARD ROCK MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
JEFF BECK: Emotion & Commotion (2010)
GUITAR HERO Classe et mélancolique, "Emotion & Commotion" est un enchantement à chaque note du maître.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLAZE BAYLEY
BLAZE-BAYLEY_The-Redemption-of-William-Black
The Redemption Of William Black (2018)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_Endure-and-Survive
Endure And Survive (2017)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_Infinite-Entanglement
Infinite Entanglement (2016)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_The-King-Of-Metal
The King Of Metal (2012)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
BLAZE-BAYLEY_The-Man-Who-Would-Not-Die
The Man Who Would Not Die (2008)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020