.
.
GROUPE/AUTEUR:

ZEN ROCK AND ROLL

(ETATS UNIS)

TITRE:
END OF THE AGE (2002)
LABEL:
PROGROCK
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
BATRIC - 18.01.2004 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Comme tous les styles musicaux, il est possible d'aborder le rock progressif essentiellement de deux façons différentes : soit on joue ce que l'on a envie de jouer, avec ses tripes, sans se poser de questions, et on s'aperçoit ensuite seulement que le résultat obtenu est du rock progressif ; soit on décide de faire du rock progressif en se disant que c'est aussi bien qu'autre chose et on applique à la lettre les règles de base des pionniers de ce style. C'est cette dernière méthode que Zen Rock And Roll a choisie.

En effet, si un coup d'œil rapide sur la pochette de l'album donne un bon à-priori, ainsi d'ailleurs que la première écoute, les écoutes plus approfondies sont assez loin de confirmer ces premières observations.

Sans entrer dans le débat désormais éternel visant à donner une liste exhaustive des caractéristiques de notre style favori, admettons qu'il est beaucoup trop évident que Zen Rock And Roll applique à la lettre les recettes éculées afin de se faire passer pour le digne successeur de Genesis. Tout y est : flûte traversière à outrance, voix caractéristique des années 70's, mellotron et morceaux extrêmement longs, comme si ce qui n'était pas long ne pouvait pas être progressif.

Le problème est que lorsque le peu que l'on a à raconter tient en 5 minutes, l'étendre sur un quart d'heure s'avère au mieux lassant pour l'auditeur et peut, au pire, passer pour la confession d'un manque flagrant d'inspiration.
Et c'est bien là le travers de End Of The Age : le premier morceau commence assez bien, mis à part ce sentiment d'une production beaucoup trop typée année 70's et faisant bien pâle figure devant les productions parfaites auxquelles nous avons de plus en plus souvent droit. Mais l'introduction s'éternise avant d'entrer dans le vif du sujet et lorsque cette entrée arrive enfin, c'est pour décliner les deux mêmes motifs musicaux et rythmiques sur tout le reste du morceau.

Que dire ensuite des deux morceaux suivants, si ce n'est qu'ils sont bâtis exactement sur le même schéma que les deux précédents, et vous laisseront avec le sentiment que vous auriez pu obtenir le même plaisir sans vous ennuyer une seconde si l'ensemble avait durer 20 minutes au lieu de 45.

Même les dingues de technique s'intéressant plus à la virtuosité qu'à l'inspiration ne trouveront pas leur bonheur puisque ce "groupe" est en fait composé d'un seul musicien, qui n'a donc pas poussé la maîtrise d'un instrument jusqu'à devenir un nouveau modèle pour ses fans. De ce fait, aucune claque technique ne viendra compenser cette platitude musicale désespérément constante.

Certes sympathique un moment, voilà le type même de l'album jetable : on ne regrette pas son achat car il sert un peu mais au bout d'un moment, il n'est plus guère utile et nécessite d'être rapidement remplacé par autre chose de nettement plus intéressant, à savoir n'importe lequel des premiers Genesis, justement…

Plus d'information sur http://www.zenrockandroll.com



GROUPES PROCHES:
MANFRED MANN'S EARTH BAND, WARZECKA, TOTO, GENESIS

LISTE DES PISTES:
01. Copernican Principle - 18:23
02. From Melting Made - 10:30
03. End Of The Age - 16:20


FORMATION:
Jonathan Saunders: Tous instruments

TAGS:
70's
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
PETE_T - 25/06/2012 -
0 0
2/5
10 ans déjà que notre ami Batric a rédigé cette chronique. 10 ans ont passé depuis la parution de cet album.
Et bien, j'y arrive justement au bout de ces 10 ans et découvre ce disque composé de 3 longs morceaux.
Certes, comme Batric l'a bien fait remarqué il n'atteint pas le niveau des grands. Cependant l'homme est seul et propose tout de même une galette qui pourrait intéréssé les progueux dans l'âme amoureux de la période 70's.
A travailler de toute urgence : la voix. Monocorde et souvent désarçonnée par une justesse vacillante. Sinon, à part ça, sur la longueur, une grande partie de l'album berce gentillement les oreilles...et c'est déjà ça.
6,5/10

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ZEN ROCK AND ROLL
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
AINA: Days Of Rising Doom (2004)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PAIN OF SALVATION: 12:5 (2004)
METAL PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ZEN ROCK AND ROLL
ZEN-ROCK-AND-ROLL_Undone
Undone (2011)
2/5
-/5
PROGROCK / AUTRES
ZEN-ROCK-AND-ROLL_The-Birthright-Circle
The Birthright Circle (2004)
3/5
3.5/5
PROGROCK / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020