ARTISTE:

SCORPIONS

(ALLEMAGNE)
TITRE:

FACE THE HEAT

(1993)
LABEL:

POLYGRAM

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
FM
""
LOLOCELTIC (23.06.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Trois ans après le succès phénoménal d'un "Crazy World" porté par la tubesque-ballade "Wind Of Change", Scorpions revient avec "Face The Heat", son nouvel opus studio produit par Bruce Fairbairn (Bon Jovi, Aerosmith, AC/DC, Poison, Krokus…). Chose qui n'était pas arrivée depuis longtemps, le line-up du quintet subit un changement, et pas des moindres puisque c'est Francis Buchholtz, bassiste historique du groupe, qui quitte le navire, remplacé par l'Américain Ralph Rieckermann pour de sombres raisons de désaccords concernant la gestion des finances du groupe.

Il n'est jamais facile de proposer une suite à un album ayant réussi à toucher le public et Scorpions en avait déjà fait l'expérience avec un "Savage Amusement" plutôt moyen qui avait succédé aux cartons que représentaient "Blackout" et surtout "Love At First Sting". S'il ne marquera pas particulièrement la discographie des Scorps, "Face The Heat" n'en possède cependant pas moins des qualités certaines. Tout d'abord, Meine, Schenker & Co. n'hésitent pas à prendre quelques risques, certes mesurés, mais intéressants malgré tout. C'est le cas avec un début d'album particulièrement lourd et puissant, composé du sombre et ultra-efficace "Alien Nation" au refrain accrocheur, et de l'hymnique "No Pain No Gain" composé pour supporter la Mannschaft (équipe nationale allemande de football) lors de la coupe de monde 1994. L'autre nouveauté vient de claviers plus présents, même si John Webster n'est pas intégré dans le line-up officiel. Nous les retrouvons ainsi sous forme de nappes renforçant le riff des guitares sur "Alien Nation" ou portant la mélodie de la ballade "Woman", titre réussit avec son côté bluesy et plaintif.

Pour le reste, le groupe œuvre sur des territoires plus traditionnels dont le niveau est variable. En effet, la réussite est au rendez-vous de titres tels que le Hard-Mélodique sympathique et entraînant de "Someone To Touch" ou des catchy "Taxman Woman" et "Nightmare Avenue", du Heavy et agressif "Unholy Alliance", ou des ballades "Woman" et "Under The Sun", titre plein de bonnes intentions appelant à la paix dans le monde, ce qui fait que plus de la moitié des morceaux proposés sur cet album sont de très bonne qualité. Malheureusement, le reste n'est pas au niveau, passant de titres moyens et sans intérêt particulier ("Hate To Be Nice", "Ship Of Fool") à une fin d'album sombrant dans le ridicule avec son enchaînement de 3 ballades toutes plus ratées les unes que les autres. Si "Lonely Nights" reste dans le domaine de la guimauve mélodique, "Destin" gnangnan au possible avec son refrain en français, et un "Daddy's Girl" pénible et sans relief, finissent par torpiller l'élan donné par un bon début d'album.

Si "Face The Heat" est loin d'atteindre les sommets proposés par son prédécesseur, il n'en est pas moins doté de réelles qualités. Dommage que Scorpions n'ait pas su concentrer son propos sur une petite dizaine de titres qui auraient permis à cet opus de garder une dynamique à la fois mélodique et efficace. Ceci dit, rien ne vous empêche de stopper votre écoute avant d'entrer dans ce final qui gâche un ensemble néanmoins intéressant.


Plus d'information sur http://www.the-scorpions.com/





LISTE DES PISTES:
01. Alien Nation - 5:44
02. No Pain No Gain - 3:55
03. Someone To Touch - 4:28
04. Under The Same Sun - 4:53
05. Unholy Alliance - 5:17
06. Woman - 5:56
07. Hate To Be Nice - 3:33
08. Taxman Woman - 4:30
09. Ship Of Fools - 4:15
10. Nightmare Avenue - 3:54
11. Lonely Nights - 4:50
12. Destin [Bonus] - 3:17
13. Daddy's Girl [Bonus] - 4:17

FORMATION:
Herman Rarebell: Batterie
John Webster (guest): Claviers
Klaus Meine: Chant
Matthias Jabs: Guitares
Ralph Rieckermann: Basse
Rudolf Schenker: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
3.5/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SCORPIONS : L'intégrale en 367 piqûres
DERNIER ARTICLE
SCORPIONS - HOTEL ACCOR ARENA - 26 JUIN 2018
L’adieu qui n’est qu’un au revoir !
DERNIERE INTERVIEW
SCORPIONS (09 FEVRIER 2015)
Pour fêter leurs 50 ans de carrière, le groupe Scorpions était en conférence de presse dans les locaux de Sony Music.
 
AUTRES CHRONIQUES
WHITECHAPEL: A New Era Of Corruption (2010)
DEATH METAL -
JORN LANDE: Dio (2010)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SCORPIONS
SCORPIONS_Return-To-Forever
Return To Forever (2015)
2/5
4.3/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
SCORPIONS_Comeblack
Comeblack (2011)
2/5
2/5
SONY BMG / HARD ROCK MELODIQUE
SCORPIONS_Sting-In-The-Tail
Sting In The Tail (2010)
4/5
3.6/5
SONY BMG / HARD ROCK MELODIQUE
SCORPIONS_Humanity--Hour-1
Humanity - Hour 1 (2007)
4/5
3.4/5
SONY BMG / HARD ROCK
SCORPIONS_Unbreakable
Unbreakable (2004)
3/5
3.8/5
BMG / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021