.
.
GROUPE/AUTEUR:

DIO

(ETATS UNIS)

TITRE:
DIO'S INFERNO THE LAST IN LIVE (1998)
LABEL:
SPV STEAMHAMMER
GENRE:
HEAVY METAL

""
NOISE - 21.06.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
La carrière solo de Ronnie James Dio bat de l’aile au moment où parait son premier album live. En effet, ses trois dernières livraisons n’ont pas rencontré le succès des débuts et même artistiquement notre homme est très loin de son âge d’or. Dans ces conditions, rien de mieux qu’un album live pour souffler un peu et proposer une sorte de best of de sa carrière. Celui-ci a été enregistré sur plusieurs dates de la tournée "Angry Machines" de fin 1996 à fin 1997, et même si Dio n’est plus au top de son art, ses concerts restent de grands moments de communion métallique, même si la taille des salles s’est un peu réduite. Nous retrouvons le line up des deux derniers disques, avec un Tracy G, peu brillant sur disque, mais qui assure un travail correct, alors que Dio, dont la voix reste toujours aussi pure et intacte malgré les années, reste l'attraction principale. Le son est assez brut de décoffrage et sans artifices et rend bien compte de l’atmosphère magique des concerts du groupe.

Au programme, quinze titres plus des soli et une intro qui retracent principalement les tubes de Dio mais aussi ceux chantés avec Black Sabbath ou Rainbow. Il ne reste que trois titres assez récents, deux de l’album "Angry Machines" ("Double Monday" et "Hunter Of The Heart"), et "Jesus, Mary And The Holy Ghost" de "Strange Highways". Et même s'ils passent largement mieux en live, le dernier nommé qui ouvrant efficacement le disque, ces titres font un peu office de moutons noirs au milieu de tant de grands moments de l’histoire du heavy métal. Dio met donc l’accent sur les tubes de sa carrière solo dont nous retrouvons quelques grands classiques parmi lesquels cinq titres d’"Holy Diver", qui reste son meilleur album solo.
Il y a le formidable et épique "Don’t Talk To Strangers", le titre éponyme qui donne le frisson avec son riff imparable et son refrain inoubliable, et deux tueries bien heavy: "Stand Up And Shout", toujours aussi speed et agressif, et un redoutable "Straight Through The Heart" qui fait toujours son effet en concert. Enfin, nous retrouvons "Rainbow In The Dark", toujours aussi imparable avec son air de clavier, son refrain énorme et son ton bien heavy. "The Last In Line" est représenté par deux titres: le tube éponyme et "We Rock", à savoir un excellent titre à la fois heavy, mélodique et épique et un titre plus direct et très efficace.

Après cela, Dio zappe sa carrière solo pour se concentrer sur quelques grands morceaux des groupes dans lesquels il a œuvré. Et c’est un peu dommage car sa carrière solo ne s’arrête pas à deux disques, et vu le plaisir que l’on prend à écouter autant de bombes d’"Holy Diver", nous aurions volontiers repris quelques grands titres de "Sacred Heart", de "Dream Evil", voire même un peu plus de "The Last In Line". Malgré tout il ne faut pas faire le difficile car il fallait faire un choix, et retrouver " Heaven & Hell" et "Mob Rules" de Sabbath, "Man On The Silver Mountain" et "Long Live Rock’n’Roll" de Rainbow est complètement jouissif. Ces versions sont excellentes, au niveau du chant bien sur, mais aussi musicalement, le groupe de Dio arrivant à se mettre au niveau des grands musiciens jouant sur ces titres. Et il va sans dire que chacun d'eux est un grand moment de métal tant Dio y met toute son âme et toute sa force.

Enfin, Dio nous sort le grand jeu avec sa version du "Mistreated" de Whitesnake qu’il avait joué sur scène en 1976-1977 avec Rainbow. Le très grand jeu même, car en 10 minutes, Dio nous scotche littéralement avec ce titre rempli de feeling rock, blues et hard. De plus, il le couple en son milieu avec "Catch The Rainbow", titre du 1er album de Rainbow, et ce morceau, même présenté de cette manière, donne toujours la larme à l’œil de par son feeling, son aspect épique et son chant si pur. Au final, ce titre est une véritable leçon de ce qu’est le hard rock classique dans sa forme la plus noble et la plus pure. Il justifie à lui seul l’achat de ce live et est un exemple pour les générations futures.

Si on oublie ses soli dispensables et sa durée finalement courte, ce double live reste hautement indispensable à n’importe quel fan de hard rock et de heavy métal. Dio, un peu au creux de la vague commercialement, s’y montre sous un jour très attachant et dégage une classe phénoménale. Souhaitons que cet album lui servira à relancer sa carrière solo vacillante. Il servira en tout cas de témoignage de ce qu’était Dio sur scène, là où il donnait sa pleine mesure et où il était sans doute l’un des tout meilleurs parmi les chanteurs métal

Plus d'information sur http://www.ronniejamesdio.com/



GROUPES PROCHES:
9 CHAMBERS, SHADOWSIDE, DOOGIE WHITE, DEEP PURPLE, EVIL MASQUERADE, RAM, JORN LANDE, SHADOW'S MIGNON, TANK, ELF

LISTE DES PISTES:
01. Intro (01:36)
02. Jesus, Mary & The Holy Ghost (03:27)
03. Straight Through The Heart (05:48)
04. Don't Talk To Strangers (06:03)
05. Holy Diver (04:59)
06. Drum Solo (04:02)
07. Heaven & Hell (07:29)
08. Double Monday (03:18)
09. Stand Up And Shout (04:08)
10. Hunter Of The Heart (05:15)
11. CD2 Mistreated/Catch The Rainbow (10:11)
12. Guitar Solo (03:39)
13. The Last In Line (06:54)
14. Rainbow In The Dark (04:56)
15. The Mob Rules (03:37)
16. Man On The Silver Mountain (02:11)
17. Long Live Rock'n'Roll (04:14)
18. We Rock (05:40)


FORMATION:
Larry Dennison: Basse
Ronnie James Dio: Chant
Scott Warren: Claviers
Tracy G: Guitares
Vinnie Appice: Batterie


TAGS:
Live, Compilation, Live, Epique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DIO
DERNIERE ACTUALITE
DIO : Une tournée avec l'hologramme de Ronnie James Dio
Toutes les actualités sur DIO
NOTES
4/5 (1 avis) 3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KOTTAK: Rock & Roll Forever (2010)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FIRECRACKER: Born Of Fire (2010)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DIO
DIO_Master-Of-The-Moon
Master Of The Moon (2004)
1/5
3/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
DIO_Killing-The-Dragon
Killing The Dragon (2002)
3/5
3/5
SPITFIRE / HEAVY METAL
DIO_Magica
Magica (2000)
3/5
3/5
SPITFIRE / HEAVY METAL
DIO_Angry-Machines
Angry Machines (1996)
1/5
1/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
DIO_Strange-Highways
Strange Highways (1993)
1/5
-/5
VERTIGO / HEAVY METAL
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020