.
.
GROUPE/AUTEUR:

THE BEATLES

(DEFAULT)

TITRE:
LET IT BE (1970)
LABEL:
APPLE RECORDS
GENRE:
POP

"Les mauvaises conditions d’enregistrement et l’ambiance délétère entre les membres donnent de piètres résultats : un album juste moyen, surtout pour un groupe qui a marqué son temps par l’excellence de la qualité de ses productions."
ABADDON - 15.07.2010 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
8 mai 1970, les Beatles, un mois après leur séparation officielle, font paraître leur dernier album, Let It Be. Pour comprendre cet opus, au contenu pour le moins hétérogène et surprenant, il faut parler d’historique avant de parler musique.

Début 1968, les Fab’ Four enregistrent le "Double Blanc", et les sessions, c’est le moins que l’on puisse dire, ne se passent pas dans l’harmonie. La présence constante de Yoko Ono, et moins de connivences entre les membres ont donné un album certes honorable, mais loin de l’osmose créative qui avait présidé aux chefs-d’œuvre précédents.

Afin de resserrer les liens, Paul McCartney propose un retour aux sources : écrire un album dans l’esprit du jeu de scène, s’éloigner des bidouillages techniques qui malgré tout ont permis à leur musique d’évoluer au point de marquer leur époque, et pourquoi pas, revenir en concert (idée pour laquelle George était plus que réticent). C’est le point de départ du projet Get Back. Début 69, les quatre se réunissent dans un studio de fortune installé dans des studios de cinéma de Twickenham. Les mauvaises conditions d’enregistrement et l’ambiance délétère entre les membres (le film Let It Be est très éloquent sur ce point) donnent de piètres résultats, au point que George Harrison quitte les lieux. Les Beatles se réinstallent aux studios d’Apple Productions et enregistrent en un mois tous les titres présents sur l’album. Ils donnent également le 30 janvier le fameux Rooftop Concert sur le toit des studios Apple, concert auquel n’assisteront qu’une poignée de proches et d’employés, et qui pour la petite histoire, sera interrompu par la police sur plainte des voisins. Les titres Dig A Pony, I’ve Got A Feeling et One After 909 qui figurent sur la version finale de l’album ont été enregistrés pendant le Rooftop Concert, dans l’esprit initial du projet Get Back. Two Of Us, Dig It et Maggie May sont des captations live des sessions studio.

Le résultat obtenu est juste moyen, surtout pour un groupe qui a marqué son temps par l’excellence de la qualité de ses productions. L’impression qui ressort est celle d’un bœuf musical (en V.O. : jam session) plutôt bâclé. Résultat qui s’explique par le parti pris de rester dans une non-sophistication proche de l’esprit live, mais qui ne masque pas le laisser-aller ambiant : des titres comme Dig It ou Maggie May sont indignes de la discographie des Fab’ Four ! Devant l’indigence de certains titres (et le refus du groupe de faire paraître l’album en l’état), Alan White, le manager du groupe, décide de confier les bandes au producteur Phil Spector. Celui-ci, sans prendre l’avis du groupe, travaille sur les titres studio et va modifier les arrangements pour obtenir le résultat final que l’on connaît. Son travail sur The Long And Winding Road, notamment, va lui attirer les foudres de Paul, qui s’estime trahi par les litres de mélasse répandus sur la chanson : ralentissement du tempo, ajout de larges tartines de cordes, d’une harpe et de chœurs. Phil Spector se défendra en arguant que le titre était à peu près inaudible, John Lennon à la basse improvisant de façon très fausse. Cette brouille entre Paul et le producteur sera l’une des causes qu’il invoquera pour son départ du groupe, et la raison pour laquelle il fera paraître plus de 30 ans après une version “déspectorisée” sous le nom de Let It Be ... Naked.

Voilà ce qu’il faut savoir pour expliquer (excuser ?) le résultat global de l’album Let It Be. Musicalement, surnagent les titres les plus connus : le morceau éponyme, mais aussi Get Back, précédemment publié en single, avec en face B le Don’t Let Me Down de John curieusement exclu de la mouture finale; One After 909, un rock assez pêchu qui a été composé ... en 1957 ! I Me Mine, proprement mis en boîte en l’absence de John qui avait définitivement quitté le groupe ; et un Across The Universe, agréable mais pas très novateur, qui aurait pu avoir sa place dans Sgt Pepper. Le reste se noie dans l’approximation musicale, avec des arrangements plus que succints et des à-peu-près dans les harmonies vocales (Two Of Us) auxquels les Beatles ne nous avaient pas du tout habitués...

Même si Let It Be est le dernier paru des albums des Beatles, il ne faut surtout pas le prendre comme leur testament musical. Le vrai couronnement de leur carrière est bien l’incroyable Abbey Road, sorti plus de sept mois avant mais enregistré six mois après. Pour les puristes, la version Let It Be... Naked est, malgré les conditions sommaires d’enregistrement, un document plus intéressant.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
BIGELF, RICHARD O'BRIEN, MOON SAFARI, THE LEMON CLOCKS, TEMPUS FUGIT (CANADA), OCEAN COLOUR SCENE, THE MOODY BLUES, DYNAMO BLISS, THE HAPPY ENDINGS, DEEP PURPLE

LISTE DES PISTES:
01. Two Of Us
02. Dig A Pony
03. Across The Universe
04. I Me Mine
05. Dig It
06. Let It Be
07. Maggie Mae
08. I've Got A Feeling
09. One After 909
10. The Long And Winding Road
11. For You Blue
12. Get Back


FORMATION:
George Harrison: Chant / Guitares
John Lennon: Chant / Guitares / Claviers
Paul McCartney: Chant / Basse / Claviers
Ringo Starr: Chant / Batterie


TAGS:
70's, Accessible / FM, Jam
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
MR.BLUE - 06/12/2012 -
0 0
5/5
Une pochette de 33 tours et la bande son de "Let It Be", voilà mon premier souvenir musical.
Et même si bien des années plus tard cette nostalgie opère encore, elle n'est pas la seule cause de mon amour pour cet album.

Car si en effet les Beatles se déchirent, des forces individuelles jaillissent ici de toute part. 'Across The Universe' est du Lennon pur Jus, 'Let It Be' reste incontournable et dans une veine plus Rock et direct, 'One After 909' et 'Get Back' sont imparables. Le feeling dégagé par le bien nommé 'I've Got A Feeling' est contagieux et au final, en dehors des quelques traits d'humour peu surprenants dans cette ambiance à couper au couteau, "Let It Be" me fait bien plus d'effet que certains soit disants "classiques" du groupe.

Passions et tensions génèrent parfois de biens belles choses, en voici une mémorable !

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE BEATLES
DERNIERE ACTUALITE
REVOLUTION : La musique des BEATLES le 23 octobre au Grand Rex
Toutes les actualités sur THE BEATLES
NOTES
3/5 (1 avis) 3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DORO: Doro Live (1993)
HARD ROCK MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
STATE COWS: State Cows (2010)
A.O.R. Vous trouverez dans cet opus toutes les saveurs que propose la musique californienne
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE BEATLES
THE-BEATLES_Abbey-Road
Abbey Road (1969)
5/5
5/5
EMI / POP
THE-BEATLES_Yellow-Submarine
Yellow Submarine (1969)
2/5
2/5
EMI / POP
THE-BEATLES_The-Beatles
The Beatles (1968)
4/5
5/5
APPLE RECORDS / POP
THE-BEATLES_Magical-Mystery-Tour
Magical Mystery Tour (1967)
4/5
4.5/5
EMI / POP
THE-BEATLES_Sgt-Pepper-s-Lonely-Heart-Club-Ba
Sgt Pepper's Lonely Heart Club Band (1967)
5/5
5/5
CAPITOL / ROCK
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020