.
.
GROUPE/AUTEUR:

BUMBLEFOOT

(ETATS UNIS)

TITRE:
HERMIT (1997)
LABEL:
SHRAPNEL
GENRE:
ROCK ALTERNATIF

""Hermit": deuxième album de Ron Thal, deuxième chef d’œuvre."
NUNO777 - 19.07.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Le choc provoqué par The Adventures Of Bumblefoot encore dans les mémoires, l’annonce d’un nouvel album de Ron Thal avait de quoi intriguer. Allait-il confirmer le génie qu’on lui prêtait avec de la musique encore plus novatrice, ou continuerait-il à creuser le sillon du premier album au risque de décevoir ? Ron Thal est un personnage hors-norme qui ne perd pas de temps et, malgré la notoriété nouvelle et brutale acquise dans le petit monde de la guitare, il ne va pas s’en laisser compter et offrir un deuxième album seulement deux ans après son premier. Peu ou pas de changement autour de l’album, même label Shrapnel, son frère Jeff qui tient la batterie et Ron qui s’occupe du reste. Quelques invités aux saxophones et violoncelles finissent de boucler le line-up de Hermit, un disque foncièrement différent de The Adventures Of Bumblefoot. La pochette qui fait penser à l’affiche du film Birdy (Alan Parker) ainsi que le titre de l’album avaient de quoi trancher avec le burlesque et le côté enfantin de la pochette de The Adventures. Ces éléments allant dans le sens d’un profond changement artistique vont être confirmés par le contenu du disque qui se veut quasi intégralement chanté et d’une profonde noirceur.

"Zero" est une courte introduction au deuxième morceau, "Hermit", qui plante un décor glauque et poisseux avec de magnifiques arpèges acoustiques. La teneur des paroles de "Hermit" est parfaitement introduite par cette première séquence car ce titre révèle les pensées d’un homme sincère et résolu aux choses qui lui semblent vraiment importantes, mélangées à une solitude avouée et déchirante. Même si on adore les délires guitaristiques et harmoniques du New-Yorkais, c’est sur les ambiances intrigantes de "Goodbye", "Unsound" ou "Gray" que Ron Thal nous surprend le plus. Les morceaux sont souvent construits sur un squelette acoustique languissant avant de lâcher la saturation ("Sweetmeat"). Son écriture sur cette majorité de titres se rapprocherait d’un grunge assez classique avec une basse très ronflante et beaucoup d’accord de puissance. Les soli qu’il place sur ses titres sont lumineux de créativité (surtout sur "Goodbye"). Il a même une certaine lucidité et l’autodérision qui va avec quand il ridiculise le shredder de base qui masque son manque de musicalité par une vitesse d’exécution toujours plus folle sur "I Can’t Play The Blues".

Il n’y a guère que les trois derniers morceaux du disque et "I Can’t Play The Blues" qui marquent une rupture bien plus joviale et burlesque. Entre l’histoire délirante de marin sur le rythme très soutenu de "Rowboat" (qui donne quelques prémisses à ce que sera Uncool), la supersonique "Hangup" dont la mélodie est jouée par des harmoniques naturelles extrêmement rapides, et la démonstration de crooner de "Everytime I Shake My Head (It’s Like Christmas)", la pression du début redescend largement. Bons nombres de titres ont été écrits dans des situations d’urgence ou de maladie, comme des instantanés de vie, des césures dans le présent tourmenté de Ron Thal. Par exemple, "Rowboat" est venu au cerveau inconscient de Thal lors d’un sommeil agité. Perturbé par une mélodie trop réelle et des pensées qui fourniront le matériel au texte de cette chanson, Thal s’est empressé de se lever au beau milieu de la nuit pour écrire ce titre en quelques minutes (mode opératoire qui rappelle celui d’un autre génie, Steve Vai).

Nous disions que Hermit était bien différent de son prédécesseur, moins génial dans la folie qui vous explose à la figure, moins technique, moins instrumental, plus sombre mais en même temps tellement surprenant avec des textes d’une grande profondeur et des chansons aux premiers abords simples mais qui révèlent des trésors de mélodies. Nous regretterons l’absence de transcription de la quasi-totalité des paroles, seuls quelques titres ont été intégrés au livret (au grand étonnement de Ron Thal lui-même). Celles-ci se révèlent indispensables pour s’imprégner de l’ambiance délicieusement tragique de l’album -de plus, elles sont dans un Anglais facile à comprendre.
A titre personnel, j’écoute cet album depuis son acquisition en 1997 et après treize années je ne m’en lasse toujours pas. Hermit: deuxième album de Ron Thal, deuxième chef d’œuvre.

Plus d'information sur http://www.bumblefoot.com



GROUPES PROCHES:
6:33 & ARNO STROBL, QUEEN, TRIPLE FX, PAUL GILBERT, MÖRGLBL, STEVE VAI, FRANK ZAPPA, LE MINUS

LISTE DES PISTES:
01. Zero-02:05
02. Hermit-05:48
03. Fatback-03:40
04. Freak-05:08
05. Sweetmeat-04:18
06. I Can't Play The Blues-03:30
07. Gray-06:28
08. Unsound-04:57
09. Goodbye-05:50
10. Rowboat-04:31
11. Hangup-02:58
12. Every Time I Shake My Head It's Like Xmas-03:56


FORMATION:
Jeff Thal: Batterie
Ron Thal: Chant / Guitares / Basse / Claviers


TAGS:
Guitar-Hero, Acoustique, Happy / Délirant, Planant, Lourde, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BUMBLEFOOT
DERNIERE ACTUALITE
GAGNEZ VOTRE PLACE POUR LE CONCERT DE RON "BUMBLEFOOT" THAL!
Toutes les actualités sur BUMBLEFOOT
DERNIERE INTERVIEW
Sons of Apollo, Art of Anarchy, l'année 2017 aura été riche pour notre ami Ron "Thal" Bumblefoot. Music Waves revient avec lui sur son actualité brûlante et ses projets enthousiasmants futurs...

NOTES
4/5 (1 avis) 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DIO: Magica (2000)
HEAVY METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
CIRCLE OF DEAD CHILDREN: Psalm Of The Grand Destroyer (2010)
DEATH METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BUMBLEFOOT
BUMBLEFOOT_Little-Brother-Is-Watching
Little Brother Is Watching (2015)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / GUITAR HERO
BUMBLEFOOT_Abnormal
Abnormal (2008)
4/5
4/5
AUTOPRODUCTION / GUITAR HERO
BUMBLEFOOT_Uncool
Uncool (2000)
4/5
4/5
AUTOPRODUCTION / METALCORE
BUMBLEFOOT_The-Adventures-Of-Bumblefoot
The Adventures Of Bumblefoot (1995)
5/5
3/5
SHRAPNEL / GUITAR HERO
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020