GROUPE/AUTEUR:

ELF

(ETATS UNIS)

TITRE:
ELF (1972)
LABEL:
EPIC
GENRE:
BLUES

""
MARC M - 16.08.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
En 1971, Ronnie James Dio s'appelle encore Ronald James Padavona (bien qu'il ait déjà utilisé le pseudonyme de Dio dans son groupe Ronnie Dio & The Prophets). Depuis quelques années, The Elves est un groupe de blues/boogie qui fait aussi de nombreuses reprises, parmi lesquelles du Jethro Tull et du Black Sabbath, à l'occasion ! Ronnie est aussi le bassiste de la formation, à l'époque. Elf ouvre à plusieurs reprises pour Deep Purple et c'est en tissant des liens d'amitiés avec le groupe, notamment avec son bassiste Roger Glover, que le quatuor américain va trouver son premier contrat.

Après l'arrivée du pianiste Mickey Lee Soule, Elf enregistre enfin son premier album, l'éponyme "Elf", en 1972, avec Glover et Ian Paice à la production. Avec 8 morceaux pas très longs, pour à peine 35 minutes, "Elf" ne fait pas figure de chef d'œuvre. Pourtant, à l'époque, ce style à mi-chemin entre hard rock et boogie avec des claviers (le piano surtout et aussi un orgue Hammond occasionnel) n'est pas si commun. Elf n'imite pas Status Quo (qui d'ailleurs à l'époque n'utilise quasiment jamais de claviers). Pourquoi le groupe n'a-t-il pas intégré des éléments un peu plus progressifs comme chez les groupes cités plus hauts et qu'il reprend en concert ? Mystère. Quoi qu'il en soit, Elf possède un son assez personnel, même si bien sûr, le genre n'est pas nouveau. Le chanteur fait la différence avec sa voix de ténor un peu rocailleuse – style musical oblige ! - mais qui peut devenir claire et caressante. Ronald est doté d'un vibrato naturel hors du commun et immédiatement reconnaissable. Les autres membres du groupe ne sont pas des manchots non plus, et si on est loin de la virtuosité de Ritchie Blackmore, David Feinstein (qui n'est autre que le cousin de Ronnie) est loin d'être mauvais et délivre sur chaque titre un bon solo au son rustique mais assez tranchant, bien construit avec suffisamment de pêche et d'émotion.

La musique sur "Elf" est plutôt enjouée, pleine de swing. On pourrait résumer ça simplement en disant c'est du bon rock'n'roll. Mais il y a aussi un petit peu plus que ça : "Never More" sort du genre, tout du moins au début car c'est un morceau en trois parties, qui fait pourtant moins de 4 minutes ! Première partie émouvante au piano, apparition de la guitare et de la section rythmique mais toujours sur une mélodie lyrique et mélancolique, solo de guitare, puis de façon surprenante, le groupe part sur une section au rythme haché plus agressif, avec piano et orgue. C'est presque pareil avec "Dixie Lee Junction", qui part aussi comme une ballade. Dommage que cela tourne au boogie bastringue à nouveau au milieu du morceau. Néanmoins le groupe montre déjà qu'il peut faire autre chose et que son chanteur est capable de chanter dans un tout autre registre. Le reste du disque est assez homogène avec suffisamment de variations pour ne pas ennuyer, entre titres qui balancent vraiment, comme "Love Me Like A Woman" et d'autres plus bruts offrant un compromis entre hard-rock et boogie, comme "Gambler, Gambler", qui recèle encore quelques variations de rythme et un drôle de final avec effets sonores bizarroïdes.

En fin de compte, "Elf" est un disque correctement produit et sympathique, plein de fougue et doté d'une bonne inspiration mélodique, qui surprendra ceux qui ne connaissent Ronnie James Dio que par son statut de ténor du métal.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
STATUS QUO, DIO, RAINBOW

LISTE DES PISTES:
01. Hoochie Koochie Lady (5:32)
02. First Avenue (4:22)
03. Never More (3:49)
04. I'm Coming Back For You (3:27)
05. Sit Down Honey (everything Will Be Alright) (3:47)
06. Dixie Lee Junction (5:09)
07. Love Me Like A Woman (3:47)
08. Gambler, Gambler (4:26)


FORMATION:
David Feinstein: Guitares
Gary Driscoll: Batterie
Mickey Lee Soule: Claviers
Ronald Padavona: Chant / Basse


TAGS:
Chant aigu, 70's, Bluesy, Groovy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ELF
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ALICE COOPER: Killer (1971)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ACCEPT: Breaker (1981)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELF
ELF_Trying-To-Burn-The-Sun
Trying To Burn The Sun (1975)
4/5
-/5
PURPLE RECORDS / BLUES
ELF_Carolina-County-Ball
Carolina County Ball (1974)
4/5
-/5
PURPLE RECORDS / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020