ARTISTE:

PRIMAL FEAR

(ALLEMAGNE)
TITRE:

SEVEN SEALS

(2005)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
""
NOISE (02.08.2010)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

A l’aube de la découverte du sixième album des Allemands de Primal Fear, il règne un certain scepticisme quant à la qualité de ce "Seven Seals". En effet il sort suivant une tradition bien établie, à peine plus d’un an après "Devil’s Ground", et succède de surcroit à deux albums bien faibles. Le dernier avait montré une formation déjà en perte de vitesse artistiquement et qui même commercialement, au-delà d’un cercle de fidèles, ne fonctionne plus comme à ses débuts. En proposant un heavy métal bas de gamme, sans titres forts ni mélodies marquantes, Primal Fear avait en effet touché le fond. De fait, on imagine mal le voir redresser la barre aussi rapidement. Et pourtant, il va le faire avec un brio énorme, une classe incroyable et stupéfaire un milieu métallique qui n’imaginait pas une seconde le groupe capable d’une telle évolution, nous parlerons même carrément d’une révolution complète à ce niveau là.

"Seven Seals" tient clairement du miracle. Le groupe se réinvente totalement. Les aigles sont déjà moins présents sur la pochette et il n’en reste qu’un seul mais très sobre et remarquablement bien dessiné. De plus, le groupe trouve enfin une certaine finesse musicale que l’on sentait déjà un peu poindre sur "Nuclear Fire", en combinant à merveille puissance, mélodie, orchestrations intelligentes et même des titres plus lents de grande qualité. On passe ainsi d’un heavy power métal fort classique à un heavy mélodique et soignée de grande classe. Si l'on ajoute que Ralf Scheepers chante la plupart du temps de manière douce et naturelle, ne gâchant plus sa voix en ne donnant que dans la puissance pure et dure pour se découvrir une belle voix subtile et mélodique, sachant être puissante uniquement quand il le faut, nous constatons que le groupe a fait un grand pas en avant.

Mais c’est bien à l’écoute des dix titres du disque que l’auditeur sera littéralement scotché et pourra mesurer l’ampleur du chemin parcouru par le même line-up qui a pondu un médiocre "Black Sun" et un horrible "Devil’s Ground" très peu de temps auparavant. Il en résulte ainsi un excellent album, clairement le meilleur du groupe et l’un des meilleurs en matière de heavy métal mélodique paru dans les années 2000. "Demons And Angels", titre d’ouverture, résume bien la nouvelle démarche du groupe. Il sonne heavy métal mais la mélodie est largement mise en avant, et le chant, notamment sur le refrain, est à la fois doux et puissant et des orchestrations magnifient le tout avant que des soli bien métal ne viennent achever une très belle partition.

La suite est du même tonneau, alternant titres heavy et mid-tempos redoutables, car après un "Rollercoaster" bien rentre dedans mais toujours mélodique, nous découvrons un tube redoutable avec le morceau éponyme. Ce titre plus lent est en effet une réussite totale avec un chant posé remarquable, une très belle construction musicale avec nombre d’arrangements, aux claviers et aux guitares, une belle montée en puissance et pour finir un refrain splendide à la fois puissant et émouvant. Le groupe ne relâche pas la pression, avec "Evil Spell" et "The Immortal Ones", excellents titres de pur heavy métal montrant que dans le genre, le groupe a aussi retrouvé une très grande inspiration. Puis vient une deuxième partie de disque ébouriffante avec de longs titres mélodiques très recherchés. Le duo "Diabolus" / "All For One" illumine cet opus. Le premier est un long morceau à tiroirs, aux mélodies imparables, tour à tour doux puis bien heavy, et aux splendides orchestrations, tandis que le second est un titre de heavy mélodique digne d’un Iron Maiden avec un début lent, un démarrage puissant et un refrain imparable. Enfin, après un "Carniwar" plus typé heavy classique, Primal Fear nous achève avec "Question Of Honour" et "In Memory", trouvant une sensibilité et une douceur qu’on ne lui imaginait pas un instant. Le premier est une splendide reprise du groupe solo de Matt Sinner pour un titre de heavy métal mélodique aux riches orchestrations et parfaitement chanté, en particulier sur un très beau refrain mélodique. "In Memory" clôture enfin le disque de fort belle manière, Primal Fear réussissant enfin à sortir une ballade forte et émouvante, notamment sur le refrain acoustique qui met à l’honneur un Ralf Scheepers qui chante avec une rare charge émotionnelle.

Primal Fear relève ainsi l’impossible pari. Après deux disques décevants, il propose son meilleur album à ce jour en réussissant à enfin évoluer et à se trouver une personnalité. Ce "Seven Seals", véritable pépite du genre, risque de surprendre les fans purs et durs de heavy métal à la Judas Priest, mais il ravira les amateurs de heavy mélodique léché, intelligent et d’une rare finesse. Espérons à présent que le groupe saura trouver son public et poursuive sur cette voie royale afin que le crapaud se transforme définitivement en princesse.


Plus d'information sur http://www.primalfear.de



GROUPES PROCHES:
DREAM EVIL, INNER WISH, CAGE, BRAINSTORM, IRON SAVIOR, PARAGON, JUDAS PRIEST, HIBRIA, MAGNUS KARLSSON

LISTE DES PISTES:
01. Demons And Angels (05:32)
02. Rollercoaster (04:28)
03. Seven Seals (03:54)
04. Evil Spell (04:31)
05. The Immortal Ones (04:19)
06. Diabolus (07:54)
07. All For One (07:53)
08. Carniwar (03:17)
09. Question Of Honour (07:23)
10. In Memory (05:07)

FORMATION:
Matt Sinner: Basse
Ralf Scheepers: Chant
Randy Black: Batterie
Stefan Leibing: Guitares
Tom Naumann: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PRIMAL FEAR : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
Evil Or Die Fest 2017 - 14 Octobre 2017 - Roeselare (Belgique)
Pour sa toisième édition, le Evil Or Die Festival a de nouveau réuni une affiche riche et variée avec en point d'orgue la venue des allemands de Primal Fear.
 
AUTRES CHRONIQUES
GRAND MAGUS: Hammer Of The North (2010)
HEAVY METAL -
SILENT FORCE: The Empire Of Future (2000)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PRIMAL FEAR
PRIMAL-FEAR_Apocalypse
Apocalypse (2018)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_RULEBREAKER
Rulebreaker (2016)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_Delivering-The-Black
Delivering The Black (2014)
3/5
3.5/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_Unbreakable
Unbreakable (2012)
2/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_16-6-Before-The-Devil-Knows-You-r
16.6 Before The Devil Knows You're Dead (2009)
5/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020