ARTISTE:

ALICE COOPER

(ETATS UNIS)
TITRE:

LOVE IT TO DEATH

(1971)
LABEL:

WARNER

GENRE:

ROCK

TAGS:
Chant éraillé, Old School
""Love It To Death" possède un bon niveau général, il reste encore quelques titres un peu dispensables comme la reprise par trop répétitive de Rolf Harris, "Sun Arise", mais indéniablement, la formule magique a été trouvée."
NESTOR (03.08.2010)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après deux albums sortis sous la houlette de Frank Zappa, le constat est assez amer pour Alice Cooper. Commercialement, c’est la débâcle, et artistiquement le groupe semble encore se chercher. Pour couronner le tout, ils sont remerciés par leur mentor et doivent retourner sur Detroit. Pas découragé, le groupe réussit à se faire signer par Warner et sort son 3ème album en 3 ans, "Love It To Death" (pour être plus précis l’album est tout d’abord sorti confidentiellement sur le label de Frank Zappa, mais n’a connu le succès qu’à l’occasion d’une réédition dans la foulée par Warner).

Mais là où ses deux prédécesseurs se révélaient assez inefficaces, du fait d’une forte propension à se disperser, et d’une piètre maîtrise instrumentale, celui-ci est d’un tout autre calibre. Tout d’abord, Alice Cooper a trouvé sa voix. En se dotant d’un chant éraillé et vicieux le sieur Furnier a créé la marque de fabrique du groupe. Au-delà de cela, la production de Bob Ezrin dote le groupe d’un son qui, bien que sonnant désormais un peu daté, fait basculer celui-ci dans le professionnalisme.

La progression est des plus palpables puisque, outre la bonne tenue générale du disque, le groupe décroche son premier Hit, avec le classique "I’m Eighteen". Mais le changement ne doit pas se mesurer à l’aulne de ce seul succès, car l’évolution du groupe est bien plus profonde. Délaissant la provocation musicale et l’expérimentation à tout va, Alice Cooper, le groupe, se met à composer des titres qui tiennent la route et qui se montrent diablement accrocheurs.
Epaulés par Bob EZRIN, qui les amène à plus de simplicité et d’efficacité ils accouchent de morceaux qui, à l’image de "Caught In A Dream", "Hallowed Be My Name", "It’s My Body", et "Ballad Of A Dwight Fry", combinent à merveille énergie et efficacité. Dans cette dernière chanson le groupe rend hommage à Dwight Llif Frye (avec un "e"), un acteur qui s'est illustré dans plusieurs films d'horreur des années 30. L'entame voit Alice adopter une voix enfantine avant d'évoluer lentement vers une élocution de plus en plus sournoise, pour sombrer ensuite dans la folie.
Si l’on se réfère aux premières versions de titres tels que "I’m Eighteen", on peut constater que le producteur a poussé le groupe à raccourcir le morceau, à gommer les ambiances psychédéliques et à adopter un son plus Rock. Ce qui s’est montré totalement payant en termes de résultats.

Malgré le bon niveau général de ce disque, il reste encore quelques titres un peu dispensables comme la reprise par trop répétitive de Rolf Harris, "Sun Arise", mais indéniablement, la formule magique a été trouvée.

Il est à noter qu’Alice Cooper est alors réellement un groupe et que Alice Cooper, le chanteur, ne participe à la composition que de seulement 4 titres. Si cet album ne tutoie pas encore les sommets en termes de popularité et de qualité, il reste le premier à présenter le groupe de manière plus que décente et à laisser entrevoir le potentiel de celui-ci.


Plus d'information sur http://www.alicecooper.com/





LISTE DES PISTES:
01. Caught In A Dream - 03:06
02. I'm Eighteen - 03:00
03. Long Way To Go - 03:04
04. Black Juju - 09:09
05. Is It My Body - 02:42
06. Hallowed Be My Name - 02:29
07. Second Coming - 03:04
08. Ballad Of Dwight Fry - 06:31
09. Sun Arise - 03:50

FORMATION:
Alice Cooper : Chant
Dennis Dunaway: Basse
Glen Buxton: Guitares
Michael Bruce: Guitares / Claviers
Neal Smith : Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.8/5 (4 avis)
STAFF:
3.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Sondage de la semaine (Alice Cooper, Annihilator, Helloween, Iron Savior)
 
AUTRES CHRONIQUES
METALLICA: Load (1996)
HEAVY METAL -
DORO: Love Me In Black (1998)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALICE COOPER
ALICE-COOPER_Detroit-Stories
Detroit Stories (2021)
4/5
2.5/5
EAR MUSIC / HARD ROCK
ALICE-COOPER_Paranormal
Paranormal (2017)
4/5
1/5
EAR MUSIC / ROCK
ALICE-COOPER_Raise-The-Dead-Live-From-Wacken
Raise The Dead Live From Wacken (2014)
2/5
5/5
U.D.R. / HARD ROCK
ALICE-COOPER_Welcome-2-My-Nightmare
Welcome 2 My Nightmare (2011)
3/5
4/5
UNIVERSAL / HEAVY METAL
ALICE-COOPER_Alice-Does-Alice
Alice Does Alice (2010)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021