ARTISTE:

ACCEPT

(ALLEMAGNE)
TITRE:

BREAKER

(1981)
LABEL:

CBS

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant aigu, Chant éraillé
""
NOISE (16.08.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après deux albums sympathiques mais hésitants, la carrière d’Accept peine à décoller. "I’m A Rebel", malgré son hit éponyme, n’a pas été un grand succès et le groupe choisit de prendre sa carrière en main. Il repart rapidement en studio fin 1980 et sort début 1981 ce "Breaker" que l’on peut réellement considérer comme le véritable départ de la carrière d’Accept après deux honnêtes galops d’essai. Le résultat est en effet largement plus puissant et incisif, montrant une formation jouant un heavy métal pur et dur qui va droit au but. Le combo nous sort plusieurs brûlots avec duos de guitares explosifs, rythme infernal et chant d’Udo puissant et criard qui donne à la musique et aux titres une énorme force supplémentaire. La paire Hoffmann / Fischer s’imposant aux guitares comme une des meilleurs de la scène métallique, à la fois complémentaire et efficace en solo. De plus le son est clair et puissant, Michael Wagener a fait un travail remarquable derrière les manettes, le tout ne sonnant pas vieillot, même près de 30 ans après son enregistrement.

En se trouvant une personnalité forte et marquante, Accept signe le premier de ses classiques et lance son âge d’or de la plus belle des manières. Accept lance un courant qui donnera naissance plus tard au speed métal et au thrash. "Starlight", "Breaker" et "Run If You Can" sont des concentrés de puissances brutes, à la fois mélodiques par les harmonies de guitare et des refrains splendides, et rageurs par la voix et des riffs ultra heavy. Les 2 premiers ont même des allures de tubes en puissance, taillés pour la scène avec leurs refrains forts et instantanés, leurs excellents soli et la voix d’Udo qui est un véritable manifeste heavy métal. Ce départ en fanfare marque une nette transformation de la formation allemande tant la puissance exprimée est intense et sans trop d’égal dans la concurrence en ce début des années 80. La capacité d’Accept à mêler rage et finesse mélodique est complètement bluffante.

Après ce début très intense, Accept calme intelligemment le jeu avec une ballade splendide et puissante, "Can’t Stand The Night", portée par le chant très rocailleux d’Udo qui montre une force et une conviction sans égal, donnant le frisson sur le refrain pour un titre d’une rare intensité. Ensuite Accept relance la machine avec une énergie sans faille, de l’incisif et puissant "Son Of A Bitch" au redoutable "Burning", en passant par un "Feelings" plus hard rock dans l’âme mais très tranchant. Le groupe ne fait pas de quartiers et frappe dur et fort, "Son Of A Bitch" marquant par ses paroles sans concessions contre le business et les labels, tandis que "Burning" se présente comme un tube avec un aspect rock’n’roll à la Motörhead et un ton général ultra rapide et heavy, le refrain étant explosif et très instantané.

Enfin, dans la dernière partie du disque, Accept calme à nouveau un peu le jeu. Nous retrouvons Peter Baltes au chant sur "Breaking Up Again" et sur le refrain de "Midnight Highway". Ce dernier est bien la seule composition plus commerciale de l’album, le chant de Baltes aidant, très typé hard rock et retrouvant des influences AC/DC chères à Wolf Hoffmann, tandis que "Breaking Up Again" est une ballade comme les affectionne Baltes, avec chant très clair et doux, guitares acoustiques et mélancolie très prenante, le tout pour un titre jamais larmoyant ou commercial, juste magnifique de feeling.

Ce troisième album est donc une réussite. En sortant toute sa rage Accept frappe très fort et se montre incisif, puissant et mélodique tout en gardant encore une certaine base hard rock. Avec "Breaker", il lance sa carrière et montre une capacité impressionnante à composer le refrain ou le riff qui fait mouche. On sent de plus que le groupe a encore une forte marge de progression. La légende du heavy métal est en marche et il est difficile de voir qui pourrait l’arrêter. "Breaker" est ainsi un classique du genre et un de ces disques pionniers fondateurs du genre, conseillé à tous les amateurs du genre ou tout novice désireux de se lancer dans le style.


Plus d'information sur http://www.acceptworldwide.com/



GROUPES PROCHES:
LORD VOLTURE, FIREFORCE, KISSIN' DYNAMITE, WARLOCK, U.D.O., JUDAS PRIEST, RUNNING WILD, BULLET, HAMMERFALL, CRYSTAL VIPER

LISTE DES PISTES:
01. Starlight (03:52)
02. Breaker (03:35)
03. Run If You Can (04:49)
04. Can't Stand The Night (05:23)
05. Son Of A Bitch (03:52)
06. Burning (05:14)
07. Feelings (04:48)
08. Midnight Highway (03:58)
09. Breaking Up Again (04:37)
10. Down Ant Out (03:44)

FORMATION:
Jörg Fischer: Guitares
Peter Baltes: Chant / Basse
Stefan Kaufmann: Batterie
Udo Dirkschneider: Chant
Wolf Hoffmann: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (2 avis)
STAFF:
3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ACCEPT: Nouvel extrait de 'Too Mean To Die'
DERNIER ARTICLE
ACCEPT + NIGHT DEMON - L'ELYSEE MONTMARTRE - 01 FEVRIER 2018
Deutsche Qualitat !!
DERNIERE INTERVIEW
ACCEPT (14 JUIN 2017)
De passage éclair sur Paris, nous avons rencontré Wolf Hoffman qui nous parle du dernier Accept...
 
AUTRES CHRONIQUES
ELF: Elf (1972)
BLUES -
PETER HAMMILL: Chameleon In The Shadow Of The Night (1973)
ROCK PROGRESSIF - Intimiste et torturée, une oeuvre aussi sombre que magnifique qui ne se dévoilera qu'au prix d'écoutes répétées.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ACCEPT
ACCEPT_Too-Mean-To-Die
Too Mean To Die (2021)
5/5
-/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_The-Rise-Of-Chaos
The Rise Of Chaos (2017)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blind-Rage
Blind Rage (2014)
2/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Stalingrad
Stalingrad (2012)
3/5
4.5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blood-Of-The-Nations
Blood Of The Nations (2010)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021