ARTISTE:

KARMA TO BURN

(ETATS UNIS)
TITRE:

APPALACHIAN INCANTATION

(2010)
LABEL:

NAPALM RECORDS

GENRE:

STONER

TAGS:
Bluesy, Groovy, Instrumental
""
NICOFRED (20.08.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En seulement trois albums, Karma To Burn a réussi un tour de force assez impressionnant dans un domaine pourtant loin d’être porteur en terme de ventes colossales. Pensez donc, un trio qui balance sans vergogne un Stoner brut de décoffrage et de surcroît instrumental alors que la vague "grunge" se fait ressentir comme un véritable raz de marée lorsque le groupe sort son premier opus sous forme de EP en 1996.

Cependant cette formation teigneuse sait pertinemment enrôler son petit monde et par conséquent devient très vite prometteuse. Des musiciens comme Burton C Bell ou John Garcia n’hésitent pas à s’immiscer dans cet univers poisseux en donnant respectivement de la voix sur quelques compositions concoctées par Karma To Burn. Pourtant, en 2002, alors que "Almost Heathen" fait l’unanimité dans le monde du Stoner, le groupe splitte car miné par les abus sournois et destructeurs qu’engendrent cette saleté de drogue. Bien malin donc en 2010 celui qui aurait parié une poignée de copecks sur un éventuel retour du trio.

Mais les faits sont là et "Appalachian Incantation" en est la preuve bien vivante. Les musiciens sont ressourcés, en pleine forme et surtout décidés en mettre plein les oreilles à tous ceux qui pensaient que le groupe était fini. En effet, cette longue pose s’avère finalement positive car elle a permis au combo de se retrouver dans un état d’esprit nettement plus sain, source d’une entente renaissante tel le phénix de ses cendres légendaires. D’ailleurs, les affaires reprennent là où elles s’étaient arrêtées, comme si le temps avait suspendu son vol. La ligne de conduite musicale engendrée par les précédents albums n’a pas bougé. Karma To Burn n’a absolument rien perdu de sa fibre créative qui au fond accentue davantage sa personnalité.

La guitare de Will Melcum fait office d’épicentre sur chaque composition, toujours excellemment entouré par une section rythmique particulièrement "groovy" sous les coups de baguettes de Rob Oswald et les parties de basses ondulantes de Rich Mullins. Il en est de même pour l’appellation des morceaux sous forme de numéros en forme d’un tirage aussi aléatoire que celui d’un bon vieux bingo où le 43 gagne une tringle à rideaux. L’instrumental règne en maître, construit sur des riffs d’une apparente simplicité dont la précision et la force d’interprétation régalent les écoutilles. "Appalachian Incantation" renforce cette faculté d’accroche grâce notamment à des changements de rythmes qui passent par des chemins venteux et poussiéreux néanmoins très typique du Stoner. Même accompagné d’un chanteur sur "Waiting On A Western World", en l’occurrence Daniel Davis de Year Long Disaster, le style Karma To Burn ne se perd pas en conjecture mais voit seulement son originalité s’effriter un tant soit peu vers une norme à laquelle le trio n’a pas l’habitude de nous emmener.

"Appalachian Incantation" s’apparente à un magistral retour d’un groupe qui mérite vraiment son statut de figure emblématique du Stoner. D’autant que la version double CD est honorée par "Cat Got Our Tongue" qui propose des titres inédits intéressants ainsi que le morceau "Two Times" interprété au chant par John Garcia. Karma To Burn est donc resté fidèle à sa marque de fabrique, sans prendre le moindre risque diront les mauvaises langues. Mais force est de reconnaître que ce talentueux trio n’a pas encore dit son dernier mot, ou plutôt lâcher ses dernières notes avec ce quatrième album qui dispose de tous les atouts pour combler une "fan base" aussi loyale que reconnaissante.


Plus d'information sur http://www. k2burn.net/





LISTE DES PISTES:
101. 44 - 05’11
102. 42 - 03’58
103. 41 - 04’57
104. 46 - 03’13
105. Waiting On The Western World - 05’42
106. 43 - 04’43
107. 45 - 06’36
108. 24 - 03’44
201. Two Times - 04'53
202. 14 - 05'05
203. 10 - 02'55
204. 13 - 04'16
205. 06 - 03'52
206. 20 - 03'33
207. 30 - 03'36

FORMATION:
Daniel Davis (Track 5): Chant
Richard Mullins: Basse
Rob Oswald: Batterie
William Mecum: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KARMA TO BURN: Mountain Czar
 
AUTRES CHRONIQUES
THIN LIZZY: Night Life (1974)
ROCK -
KILLERS (FR): Danger de Vie (1986)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KARMA TO BURN
KARMA-TO-BURN_Arch-Stanton
Arch Stanton (2014)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / STONER
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021