GROUPE/AUTEUR:

SOILWORK

(SUÈDE)

TITRE:
THE PANIC BROADCAST (2010)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
DEATH METAL

""
STRUCK - 16.08.2010 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Si la sortie de "Sworn To A Great Divide" était scrutée aussi bien par les fans transis que la presse spécialisée à l’encre acerbe, "The Panic Broadcast", huitième opus des Suédois, n’échappe à cette règle avec la sempiternelle question de connaître la direction musicale empruntée par le combo… Le thrash rageur des débuts de "Steelbath Suicide", le mélodeath entêtant qui a atteint son paroxysme sur "A Natural Born Chaos", voire le mélodeath teinté de metalcore de "Stabbing The Drama" ? Enfin, quel sera l’impact du retour de Peter Wichers parti le temps de "Sworn To A Great Divide", las des critiques suite aux évolutions du groupe ? Sans oublier le phagocytage de Scarve par le géant Soilwork avec l’intronisation de Sylvain Coudret cinq années après l’arrivée de Dirk Verbeuren ? En bref, la hideuse pochette reflète-t-elle un contenu aussi… repoussant que son contenant ?

Autant d’interrogations qui trouvent leurs réponses dès les notes introductives de la monumentale entame "Late For The Kill, Early For The Slaughter", véritable assaut mélodeath en règle, mené par les blast beats ravageurs de Dirk Verbeuren… Malgré tout, "The Panic Broadcast" ne se décline pas sur le mode effréné de ce titre introductif. Tout du long, l’album recèle de titres mid-tempo plus ou moins réussis (dans l’ordre "Night Comes Clean" et "Epitome"), et même du tube clairement affiché qu’est "Let This River Flow"…
Mais c’est bel et bien dans le mélodeath surpuissant que le combo excelle en enchaînant les titres catchy à souhait avec en tête, le monumental "King Of The Threshold" qui, sur scène, risque fort de déchaîner les fosses en mal de sensation… Et alors que "The Panic Broadcast" semble se clôturer sur un instrumental mélodique mid-tempo à la limite du progressif, "Enter Dog Of Pavlov" prend un virage inattendu dans une explosion furieuse, véritable ode au mélodeath made in Soilwork

En effet, "The Panic Broadcast" ne déroge en rien à la règle que s’est fixé le combo depuis quelques opus : Soilwork fait ce qu’il sait faire de mieux, à savoir: du Soilwork ! Qu’importe les changements de line-up, la signature Soilwork prime sur tout le reste (on ne décèlera la touche moderne de Sylvain Coudret estampillée Scarve que sur les harmoniques à l'arrière plan de "Late For The Kill, Early For The Slaughter") au risque de se voir reprocher un manque d’originalité manifeste, mais le combo peut-il décemment renier une marque de fabrique qui a fait son succès ? C’est donc sans surprise que les Franco-suédois nous balancent leur death teinté de metalcore aux refrains mélodiques entêtants au possible.

Ainsi, si "The Panic Broadcast" est moins immédiat que ses glorieux prédécesseurs, à la tête desquels nous trouvons le révolutionnaire "A Natural Born Chaos", les effets de ce huitième opus se font sentir sur la longueur en s’insinuant insidieusement et progressivement dans le cortex de l’auditeur pour mieux y rester gravé. Faisant fi des médisants, Soilwork continue de tracer son chemin en nous proposant ce qui se fait de mieux en termes de mélodeath : ni plus, ni moins !

Plus d'information sur http://www.soilwork.org/



GROUPES PROCHES:
UNTIL DAWN, IN FLAMES, INMATE, SAPIENCY, A HERO A FAKE, THE VERY END, THE RESISTANCE, THE NEW DOMINION, NORTHER, KARNAK SETI

LISTE DES PISTES:
01. Late For The Kill, Early For The Slaughter
02. Two Lives Worth Of Reckoning
03. The Thrill
04. Deliverance Is Mine
05. Night Comes Clean
06. King Of The Threshold
07. Let This River Flow
08. Epitome
09. The Akuma Afterglow
10. Enter Dog of Pavlov


FORMATION:
Björn "Speed" Strid: Chant
Dirk Verbeuren: Batterie
Ola Flink: Basse
Peter Wichers: Guitares
Sven Karlsson: Claviers
Sylvain Coudret : Guitares


TAGS:
Choeurs, Chant hurlé, Technique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
NUNO777 - 16/08/2010 -
0 0
4/5
Je renoue avec le Grand Soilwork après deux albums en demi teinte. Pour moi, on n'atteint pas le niveau du triptyque "A Predator's Portrait", "Natural Born Chaos" et "Figure Number Five" mais l'ensemble est très mélodieux et dézingue sévère. Du très Townsendien "Deliverance Is Mine" à l'ultra-puissant "Night Comes Clean" (quelle batterie) jusqu'au poisseux "Epitome" les occasions sont nombreuses d'aimer ce disque.




Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SOILWORK
DERNIERE ACTUALITE
SOILWORK : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur SOILWORK
DERNIER ARTICLE
SOILWORK - LE TRABENDO - 14 DECEMBRE 2015
Pour le dernier live que Music Waves couvrait en 2015, il fallait que ça envoie du lourd histoire de terminer l'année en beauté ... Et si un petit Soilwork, en tournée pour la sortie récente de leur Ride Majestic, faisait l'affaire ? Tous les articles sur SOILWORK
DERNIERE INTERVIEW
"On a voulu aussi montrer que l'écriture de Soilwork ne se résumait pas juste à Peter."

NOTES
- /5 (0 avis) 3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ALEX MASI: Theory Of Everything (2010)
GUITAR HERO A part quelques minutes disséminées de-ci de-là dans lesquelles on se demande où veut en venir l’Italo-américain, "Theory Of Everything" est un disque très rafraîchissant, et de par sa variété, n’ennuiera pas le commun des mortels.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PETER HAMMILL: The Silent Corner And The Empty Stage (1974)
ROCK PROGRESSIF "The Silent Corner And The Empty Stage" est d'une incroyable richesse lui permettant de se situer un léger cran au-dessus de "Chameleon In The Shadow Of The Night".
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SOILWORK
SOILWORK_Verkligheten
Verkligheten (2019)
3/5
4.5/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Ride-Majestic
The Ride Majestic (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Living-Infinite
The Living Infinite (2013)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_Sworn-To-A-Great-Divide
Sworn To A Great Divide (2007)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_Stabbing-The-Drama
Stabbing The Drama (2005)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020