GROUPE/AUTEUR:

ACCEPT

(ALLEMAGNE)

TITRE:
ALL AREAS - WORLDWIDE (1997)
LABEL:
GUN RECORDS
GENRE:
HEAVY METAL

""
NOISE - 07.09.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Histoire d’en finir en beauté, Accept propose un nouveau double album live un peu plus de 10 ans après le légendaire "Staying A Life". "All Areas Worldwide", qui propose 20 titres pour pratiquement deux heures, a été capté pour ses 14 premiers titres sur la tournée "Objection Overruled" en 1993, et pour les 6 autres, sur la tournée "Death Row" en 1994. Il sert en fait de testament à un groupe qui a finit sa seconde carrière en eau de boudin après deux albums ratés. Jetant le gant après un dernier concert en juillet 1996 à Tokyo, et plutôt que de finir sur une touche assez atroce, Accept a voulu proposer un disque sur scène, là où il est resté très bon. Le disque est produit par Stefan Kaufmann, et notre homme a su retranscrire l’atmosphère des concerts de cette reformation, avec un son puissant et un public assez présent. On regrette juste que Hoffmann soit seul aux guitares, car il lui est difficile malgré sa classe et son talent de parfaitement retranscrire des harmonies dont plusieurs passent à la trappe. Malgré cela on passe un bon moment, Kaufmann frappe toujours comme une brute, Udo est en pleine forme, plus rugueux que jamais et Baltes sait faire entendre sa basse.

Le disque se coupe en deux parties bien distinctes: une parfaite et une surprenante. La première qui regroupe les 14 premiers titres, malheureusement à cheval sur les deux CD, présente un bon équilibre entre titres récents et classiques. Ils nous laissent deviner l’architecture des concerts de l’époque "Objection Overruled" avec 4 titres de cet album bien entourés de classiques indémodables. Certes ces derniers ne sont pas aussi terribles que sur "Staying A Life" ("Breaker" est par exemple handicapé par l’absence d’un deuxième guitariste), mais les retrouver reste un moment de bonheur métallique. Par contre, nous avons droit à une version dantesque et un peu modifiée de "Princess Of The Dawn". Le public est mis en valeur alors que le côté épique et heavy du titre est bien retranscrit. La basse de Baltes ressort dans un solo plein de feeling qui trouve très bien sa place et qui est parfaitement accompagné par la frappe de bûcheron de Kaufmann. Cette version de ce grand classique est parfaitement réussie sans la dénaturer.

Rayon classiques, nous noterons une bonne version de "Starlight", idéale pour lancer le concert, tout comme le duo "Restless And Wild" – "Son Of A Bitch" qui fait toujours aussi mal là où il passe, montrant qu’Accept n’a rien perdu de sa puissance en concert, à l’instar également du triptyque infernal "Metal Heart", "Fast As A Shark" et "Balls To The Wall", même si l’absence d'un second guitariste se fait ressentir au niveau de la puissance. Malgré tout, retrouver ces titres reste un plaisir et le passage où le public chante la "Lettre à Elise" sur "Metal Heart" reste un grand moment qui donne le frisson. Il en va de même pour la version de "Balls To The Wall" sur laquelle le public se donne à merveille et magnifie la chanson sur plus de 11 minutes.

Enfin, il y a 5 bons titres de "Objection Overruled", qui s'ils ne sont pas forcément au niveau des classiques, se laissent tout de même écouter avec plaisir, comme le heavy "I Don’t Wanna Be Like You", ou "Slaves To Metal", largement meilleur en concert avec son refrain imparable et ses bonnes parties de guitare. "This One’s For You" se révèle également dans le contexte live avec son aspect bien heavy teinté de hard rock et son chant rapide. Enfin, "Bulletproof" confirme qu’elle est taillée pour la scène avec son refrain imparable, son riff à la fois heavy et épique et un ton général assez mid tempo de grande classe.

La seconde partie surprend car elle ne présente pas moins de 6 titres de "Death Row", ce qui est loin d’être une bonne idée. Certes, il s'agit des plus présentables, mais les enchaîner de la sorte est suicidaire, et avoir un ou deux classiques pour les valoriser aurait été très bénéfique. De fait la fin de ce double live est assez évitable. Deux chansons mélodiques ressortent néanmoins: "Stone Evil" et "Bad Habits Die Hard". Elles passent assez bien l’épreuve du live, la première en particulier avec son riff heavy et son air sombre. Par contre, "What Else", "Sodom & Gomorra" et "The Beast Inside" sont facilement oubliables, alors que "Death Row" tire son épingle du jeu avec son riff teutonique, son chant lourd et un aspect heavy général intéressant.

Malgré sa fin un poil lourde et mal agencée, "All Areas Worldwide" reste un bon disque live, bel instantané de ce que rendait Accept en live en ce milieu des années 90. Les classiques font toujours leur effet, le groupe sait encore parfaitement jouer et présenter sa musique et les quelques titres récents proposés au début sont bien rendus. Par contre, à l’écoute des bien trop nombreux extraits de "Death Row", on se dit quand même que le groupe a bien fait de jeter l’éponge car il aurait finit par largement entamer sa légende. Si ce live reste un produit conseillé aux fans, les autres pourront se contenter de "Staying A Life". Il clôture en tout cas une reformation largement ratée. Udo reparti en solo mettra près de 10 ans à se faire charmer de nouveau pour une tournée unique en 2005 et sans lendemain.

Plus d'information sur http://www.acceptworldwide.com/



GROUPES PROCHES:
RUNNING WILD, HAMMERFALL, FIREFORCE, WARLOCK, HERMAN FRANK, KISSIN' DYNAMITE, CRYSTAL VIPER, U.D.O., JUDAS PRIEST, METALIUM

LISTE DES PISTES:
01. CD 1 Starlight (05:22)
02. London Leatherboys (04:41)
03. I Don't Wanna Be Like You (04:28)
04. Breaker (04:47)
05. Slaves To Metal (05:10)
06. Princess of the Dawn (10:47)
07. Restless and Wild (02:47)
08. Son Of A Bitch (03:27)
09. This One's For You (04:47)
10. Bulletproof (06:16)
11. Too High To Get It Right (5:42)
12. CD2 Metal Heart (06:19)
13. Fast As A Shark (03:49)
14. Balls To The Wall (11:08)
15. What Else (05:29)
16. Sodom & Gomorra (06:38)
17. The Beast Inside (06:24)
18. Bad Habits Die Hard (04:53)
19. Stone Evil (04:33)
20. Death Row (06:00)


FORMATION:
Peter Baltes: Basse
Stefan Kaufmann: Batterie / Titres 1 à 14
Stefan Schwarzman: Batterie / Titres 15 à 20
Udo Dirkschneider: Chant
Wolf Hoffmann: Guitares


TAGS:
Live, Chant aigu, Live
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ACCEPT
DERNIERE ACTUALITE
ACCEPT a un nouveau bassiste
Toutes les actualités sur ACCEPT
DERNIER ARTICLE
ACCEPT + NIGHT DEMON - L'ELYSEE MONTMARTRE - 01 FEVRIER 2018
Deutsche Qualitat !! Tous les articles sur ACCEPT
DERNIERE INTERVIEW
De passage éclair sur Paris, nous avons rencontré Wolf Hoffman qui nous parle du dernier Accept...

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KILLERS (FR): Mise Aux Poings (1987)
HEAVY METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PESTIFER: Age Of Disgrace (2010)
DEATH METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ACCEPT
ACCEPT_The-Rise-Of-Chaos
The Rise Of Chaos (2017)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blind-Rage
Blind Rage (2014)
2/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Stalingrad
Stalingrad (2012)
3/5
4.5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blood-Of-The-Nations
Blood Of The Nations (2010)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Predator
Predator (1996)
1/5
2/5
RCA / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020