GROUPE/AUTEUR:

PRETTY MAIDS

(DANEMARK)

TITRE:
ANYTHING WORTH DOING IS WORTH OVERDOING (1999)
LABEL:
MASSACRE RECORDS
GENRE:
METAL MELODIQUE

""
NOISE - 03.09.2010 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Hormis dans son pays, Pretty Maids n’a plus l’aura du milieu des années 80 et sort des disques dans un relatif anonymat et ceci, malgré une qualité quasi constante, se confirme d’album en album. Il est clair que le groupe a largement souffert des diverses modes musicales, du grunge au thrash en passant par le death et le power métal. Son heavy métal mélodique ayant du mal à s’imposer en cette fin des années 90, il se retrouve même signé, après une compilation, "Back To Back", chez un tout petit label, bien indigne de son nom et de son talent. Et pourtant, que les absents ont torts tant cet "Anything Worth Doing Is Worth Overdoing" est un très bon album, certes peut être pas au niveau des classiques des débuts, mais avec une classe, une musicalité et une approche mélodique sans faille. Notre quatuor, toujours mené par Ronnie Atkins et Ken Hammer, n’a clairement rien perdu de sa capacité à composer des titres simples et efficaces avec toujours cette alternance entre puissance et douceur.

Ce 9ème album est une belle petite réussite, sincère, loin des effets de mode, d’une fraîcheur qui fait du bien et se portant garant de la continuité d’un heavy rock mélodique racé et puissant. Il a certes quelques titres plus classiques, mais jamais il ne tombe dans la médiocrité ou le remplissage. Ce disque comporte, dans sa première moitié, son lot de titres résolument heavy qui foncent droit au but, mais il y a toujours ce souci de la mélodie qui fait mouche, du riff efficace, et le tout est bien aidé par un son parfait, à la fois puissant et clair. De plus, des titres plus FM et pop viennent aérer une première partie d’album absolument parfaite.

"Snakes In Eden" et "Destination Paradise", qui ouvrent le disque, sont de véritables bombes. La première bénéficie d’une belle introduction aux claviers qui plante bien le décor montant doucement en puissance avant qu’un riff ultra puissant doublé d’un chant rapide ne vienne prendre l’auditeur à la gorge. Ces deux titres bénéficient de refrains très efficaces, "Destination Paradise" étant même un tube en puissance, rapide et à la mélodie irrésistible. Après ces deux missiles, le groupe a la bonne idée de calmer le jeu avec des titres plus mélodiques: "Hell On High Heels" et "When The Angels Cry". Dans la grande tradition de Pretty Maids, la mélodie plus pop et les claviers se mêlent à merveille aux passages plus hard rock. Le refrain FM du premier lui donne des allures de tube en puissance, tandis que la douceur du second est un moment de bonheur auditif. Après cet intermède, la face heavy revient en force avec "Back Off" et "Only In America", deux morceaux à la fois puissants et mélodiques avec, encore une fois, le refrain qui tue. "Only In America" se distingue même par des paroles de qualité, petit pamphlet sur l’Amérique avec samples de Martin Luther King. Enfin, la splendide ballade "With These Eyes" achève une grande partie d’album. Son ton très doux, avec claviers et guitare acoustique, est splendide de feeling et d’émotion et Atkins y délivre une très belle prestation.

La fin du disque est donc un peu moins imparable, empêchant ce disque de se hisser à la hauteur de ses glorieux aînés. On y trouve trois bons titres de heavy rock très classiques, bien réalisés mais sans le petit truc en plus du début. Cela étant, ces chansons restent sympathiques et plairont aux fans grâce à une bonne mélodie comme celle assez groovy du titre éponyme est efficace, un bon refrain comme celui de "Face Me", bien puissant et prenant, ou un très bon solo comme celui de "Scent On My Prey", avec son excellent passage très mélodique. Enfin, "Loveshine" clôture le disque de belle manière en retrouvant un ton FM-pop, entre Bon Jovi et Def Leppard. Le résultat est efficace et aérien, la basse s’y faisant particulièrement bien entendre, avec un bon refrain et une mélodie générale très entraînante.

Ce 9ème album est donc une belle petite réussite pour un groupe sympathique, aimant profondément sa musique, et qui mériterait de retrouver un succès plus important. Son métal mélodique est de grande classe et au-dessus de nombre d’albums largement mis plus en avant. Nous ne saurions en tout cas que conseiller l’écoute de ce disque aux amateurs de bon heavy métal mélodique. Ils y trouveront largement leur compte et verront que Pretty Maids a eu une vie après "Future World".

Plus d'information sur http://www.prettymaids.dk/



GROUPES PROCHES:
HERMAN FRANK, PLACE VENDOME, SEVEN TEARS, CROWN OF GLORY, MAD MAX, TRAIL OF MURDER, HAMMERFALL, CRYSTAL EYES, EVIDENCE ONE, PINK CREAM 69

LISTE DES PISTES:
01. Snakes In Eden (05:16)
02. Destination Paradise (03:31)
03. Hell O High Heels (04:07)
04. When The Angels Cry (05:52)
05. Back Off (03:49)
06. Only In America (04:00)
07. With These Eyes (05:15)
08. Anything Worth Doing Is Worth Overdoing (04:10)
09. Scent Of My Prey (04:11)
10. Face Me (04:25)
11. Loveshine (04:47)


FORMATION:
Ken Hammer: Guitares
Kenn Jackson: Basse
Michael Fast : Batterie
Ronnie Atkins: Chant


TAGS:
Chant aigu, Accessible / FM
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 03/09/2010 -
0 0
4/5
Pretty Maids est un groupe sous-évalué. La faute à "pas de chance" vraisemblablement.
Rarement leurs albums ont déçu. Il en est de même pour AWDIWO qui, avec ses petites touches FM et ses titres mémorables ("With This Eyes" est une tuerie), nous reste un album de bien belle facture.

Certes, le rendu est moins renversant que celui assené par "Future World", mais tout de même, ne boudons pas notre plaisir que diantre ! Il y a tellement de grenouilles qui veulent se faire passer pour des bœufs en ce monde de fureur musicale qu'il convient de savoir profiter façon "carpe diem" des belles rondelles qui passent.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PRETTY MAIDS
DERNIERE ACTUALITE
PRETTY MAIDS: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur PRETTY MAIDS
DERNIER ARTICLE
RAISMES FEST 2012 - 08 SEPTEMBRE 2012
Le festival de Raismes est de retour pour une édition réussie et ensoleillée. Tous les articles sur PRETTY MAIDS
NOTES
- /5 (0 avis) 3.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
RAINBOW: Bent Out Of Shape (1983)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KISS: Revenge (1992)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PRETTY MAIDS
PRETTY-MAIDS_Undress-Your-Madness
Undress Your Madness (2019)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Kingmaker
Kingmaker (2016)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Louder-Than-Ever
Louder Than Ever (2014)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Motherland
Motherland (2013)
4/5
3.7/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Pandemonium
Pandemonium (2010)
4/5
5/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020