ARTISTE:

COSMOGRAF

(ROYAUME UNI)
TITRE:

END OF ECCLESIA

(2009)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Mélancolique
""
PETE_T (06.09.2010)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Cosmograf, projet du multi-instrumentiste anglais Robin Amstrong, propose à nos oreilles attentives un deuxième album paru en 2009 mais arrivé à Music Waves suite aux parties de surf nocturnes sur le net de votre serviteur. Cet artiste se revendique de références des années 70 en passant par Queen, Led Zeppelin, Yes et autres Deep Purple ou Pink Floyd. De telles références ont-elles leurs places dans cette galette à la pochette réussie ? Et bien oui !

Le hard rock typique de cette période est bien à son paroxysme avec des titres comme Sins Of The Father et Evolution Railroad où les guitares acérées ainsi que les rythmes utilisés n’ont rien à envier aux artistes concernés sus nommés. Ces 2 titres mis à part Cosmograf louvoie plutôt aux alentours de combo comme Blackmore’s Night tel la première partie de Return To The Sea au trio guitare classique/flûte/percussions dépaysant, ainsi que Barclay James Harvest première période et ce A Day On The Moon en guise d’offrande, ou bien encore Like Wendy dans le titre final et sa lenteur lourde et préoccupante.

La guitare acoustique est largement utilisée et se trouve souvent en opposition avec sa sœur électrifiée, offrant une intemporalité surprenante : La Iglesia et son intro hispanisante clôturée par un soli agressif dans le cadre d’un intermède instrumental juste à propos, Flowers In My Hair officiant dans un registre plus classique mais efficace. Ne pas parler de l’émouvant Ministry Of Failure serait sacrilège puisque ce morceau claviers/voix d’une mélodie imparable fait monter une bouffée d’émotion certaine, la voix de Robin étant particulièrement captivante.

La partie progressive de l’artiste éclate aux antipodes du menu proposé avec Who Will You Serve et The Darks That Follow The Light les deux plus longs titres de l’album. Le premier s’ouvre sur un chœur d’église interrompu par des claviers eux-mêmes désarçonnés par un soli de 6 cordes ravageur. Juste le temps de souffler avant la prise de pouvoir d’une mélodie toujours aussi réussie, le final se terminant une fois de plus par un déferlement électrique. La deuxième plage est à peu près construite sur la même base mais le rythme lourd et pesant de la première partie est contrecarré par le retour hard rock '70 en clôture.

La voix du maître a une particularité certaine à s’adapter aux différentes influences que font émerger les titres, rauque et puissante mais sachant aussi se faire aussi suave et attachante et, c’est simple, il est difficile de croire qu’une seule et même personne officie derrière le micro !

Cet album met en évidence un talent certain, "End Of Ecclesia" est une réussite et la multi-pluralité musicale de son auteur ne fait que donner une bouffée d’espoir pour la prochaine livraison. L’ensemble est de belle facture et calibré pour plaire aux amateurs des combos cités.

Un nouvel album a d’ores et déjà été annoncé par Robin : "When Age Has Done It's Duty". Date de sortie prévue : fin d’année 2010.


Plus d'information sur http://www.cosmograf.co.uk





LISTE DES PISTES:
01. Sins Of The Father - 04:55
02. Who Will You Serve - 09:51
03. Evolution Railroad - 07:00
04. Return To The Sea Part 1 - 03:02
05. Return To The Sea Part 2 - 07:26
06. A Day On The Moon - 03:58
07. La Iglesia - 06:26
08. Flowers In My Hair - 04:53
09. Ministry Of Failure - 04:19
10. The Dark That Follows The Light - 09:24

FORMATION:
Robin Amstrong: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Sam Amstrong - Amy Amstrong: Chant (10)
Steve Dunn: Guitares / Basse / Guitare classique (10)
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
11/02/2018
  0 0  
3/5
Un premier essai prometteur, avec lequel on peut déjà goûter à la mélancolie sombre que Robin Armstrong va mettre en musique, avec une force rare, tout au long de la discographie. L'aboutissement de son talent de compositeur ne se fera pas attendre - dès le deuxième opus.
"End of Ecclesia" est à ce jour l'album le plus progressif de l’anglais, mais sans doute le moins cohérent. Pas beaucoup de lien, par exemple, entre un 'Evolution Railroad', longue tirade alambiquée étirant son curieux credo hard rock électro, et son successeur immédiat 'Return to the Sea Part 1', très joliment acoustique - et médiéval… Mais indéniablement, il y a la voix, le talent et l’émergence d’une identité musicale très forte, avec des signes qui posent des bases, comme ces interférences électroniques qui viennent enrailler la lecture de 'Flowers in my Hair'. J’aurai rarement découvert une musique aussi mélodique, et à la fois en marge.

NOSMAA2
03/05/2014
60
  0 0  
5/5
comment ne pas tomber sous le charme de ce somptueux album , je conseil aux personnes qui ne connaissent pas ce groupe si atypique emmené par Sieur Amstrong de se laisser envahir par cette atmosphère extraordinaire qui vous fait carrément voyager...
fermez les yeux juste après l'excellent "Sins Of The Father " et laissez vous envoûter par l'intro chorale de " Who Will You Serve " qui va vous emmener tout droit vers de somptueux solos de guitares et claviers... à couper le souffle...

album magnifique , très jouissif et dépaysant... je ne me lasse toujours pas de l'écouter.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (4 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
COSMOGRAF: Nouvel album en avril
DERNIERE INTERVIEW
COSMOGRAF (SEPTEMBRE 2011)
Robin Amstrong (la tête pensante de Cosmograf) a bien voulu répondre à nos questions, cela tombait bien car son album est parmi des plus apprécié au sein de la rédaction ainsi qu’auprès de nos lecteurs.
 
AUTRES CHRONIQUES
DORO: Fight (2002)
HEAVY METAL -
OCTOBER FALLS: A Collapse Of Faith (2010)
BLACK METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COSMOGRAF
COSMOGRAF_The-Hay-man-Dreams
The Hay-man Dreams (2017)
5/5
4.3/5
BURNING SHED / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Unreasonable-Silence
The Unreasonable Silence (2016)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_Capacitor
Capacitor (2014)
4/5
4.4/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Man-Left-In-Space
The Man Left In Space (2013)
5/5
3.9/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_When-Age-Has-Done-Its-Duty
When Age Has Done Its Duty (2011)
5/5
4.6/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021