ARTISTE:

TYRANNY

(FINLANDE)
TITRE:

TIDES OF AWAKENING

(2005)
LABEL:

FIREBOX

GENRE:

DOOM

TAGS:
Growl, Mélancolique
""
CHILDERIC THOR (28.09.2010)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

De tous les groupes issus de la scène doom extrême, baptisée aussi funeral doom, que rehausse une bonne louche d'Ambient, à s'être imposés durant la première moitié des années 2000, Tyranny est alors sans conteste le plus intéressant, avec Shape Of Despair, Pantheist et Until Death Overtakes Me. Ce qui est intéressant est que chacun parvient à développer sa propre identité : si le premier insiste sur la tristesse et le romantisme, le second, sur des atmosphères quasi religieuses et le dernier, sur un minimalisme hermétique, Tyranny, lui délivre la musique la plus sombre et la plus oppressante du quatuor.

Tides Of Awakening constitue sa première véritable offrande – les Finlandais considèrent en effet Bleak Vistae et ses 45 minutes de souffrances comme un EP ! – et nous propose cinq titres en 66 minutes environ. Dès les premières mesures, le son, énorme, vous écrase littéralement. A ce niveau là, ce n’est plus seulement de la lourdeur ; c’est bien plus que cela : écouter cet album équivaut à s’enfoncer dans les abîmes de la terre sans aucun espoir de retour, très loin, toujours plus loin au plus profond des arcanes d’un monde indicible.

Fruit d’un mystérieux duo qui se réclame davantage de Burzum que de Candlemass, cette musique est dans son genre tellement extrême qu’elle en devient presque indescriptible. Elle n’est qu’une masse aux contours opaques, pétrifiée et grouillante de sons et d’ambiances, menée par une voix d’outre–tombe inaudible qui gronde tel le tonnerre et semble à deux doigts de faire effondrer les murs. Les titres sont d’une lenteur telle qu’ils semblent interminables et sont comme des labyrinthes dans lesquels l’auditeur ne peut que se perdre.

Pourtant, écouter Tides Of Awakening dans le noir total ou au cœur d’une nuit hivernale procure des sensations extraordinaires, car ces compositions recèlent une beauté immense et envoûtante pour qui sait la mériter. Décrire chaque chanson ( ?) semblerait vain tant celles-ci ne forment en définitive qu’un seul et même bloc cauchemardesque, qui pourrait être la parfaite bande-son d’une adaptation du mythe de Cthulhu de Lovecraft, mais mentionnons toutefois le monumental et caverneux "In The Arcane Clasp Of Unwritten Hours".

Le groupe pourra-t-il dorénavant faire mieux ? La question mérite en effet d’être posée car on a du mal à imaginer comment Tyranny pourrait faire plus abyssal que Tides Of Awakening. Ceci explique peut-être pourquoi le duo ne lui a toujours pas offert un successeur, à moins que l'on considère comme tel le terrifiant Tomb Of The Ancient King, sculpté en 2006 par Wormphlegm, projet Drone/Ambient de Matti Mäkelä et Lauri Lindqvist...


Plus d'information sur http://www.kolumbus.fi/makela.matti/tyranny





LISTE DES PISTES:
01. Coalescent Of The Inhumane Awareness - 14:29
02. Sonorous Howl From Beyond The Stars - 11:42
03. Upon The War-torn Shape Of Cold Earth - 17:15
04. In The Arcane Clasp Of Unwritten Hours - 15:27
05. Entreaties To The Primaeval Chaos - 07:43

FORMATION:
Lauri Lindqvist:
Matti Mäkelä:
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
MAUVENOIRE
29/01/2014
68
  0 0  
5/5
Le DOOM, le premier Groupe découvert CELESTIAL OF SEASON. Puis SHAPE OF DESPAIR. Depuis peu de Groupes m'ont donné autant d'émotions tant au niveau de la Mélodie que la voix du chanteur. TYRANNY a une voix extraordinaire comme je les aime. Leur ligne musicale est moins mélancolique que SHAPE OF DESPAIR. Peut être plus guerrière, colérique mais d'un calme oppressant ?
VAL
05/11/2010
  0 0  
4/5
Expérience sonore prodigieuse, Tides Of Awakening fait incontestablement partie de ces albums littéralement "à part", qui transcendent le concept de musique et demeurent occultes, même après de multiples écoutes. Peut-on encore parler d'écoute, d'ailleurs ? Le contenu sonore de ce disque se subit plus qu'il ne s'écoute. Une épreuve sensorielle de tous les instants, qui éveille cette peur de l'absolu qui sommeille au fond de nos instincts les plus primitifs. Une angoisse chthonienne.
Extrêmement difficile d'accès, il demandera une indulgence, puis une patience l'une comme l'autre à toute épreuve pour être enfin compris. Le jeu en vaut la chandelle.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SEVEN KINGDOMS: Seven Kingdoms (2010)
METAL MELODIQUE -
DUNKELNACHT: Atheist Dezekration (2010)
BLACK METAL - "Atheist Dezekration" est un bon album possédant son lot de bonnes petites compositions, mais cela suinte un peu trop le côté déjà entendu quelque part.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TYRANNY
TYRANNY_AEONS-OF-TECTONIC-INTERMENT
Aeons Of Tectonic Interment (2015)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DOOM
TYRANNY_Bleak-Vistae
Bleak Vistae (2004)
4/5
-/5
FIREBOX / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021