MW / Accueil / Chroniques / UNRULY CHILD: Worlds Collide
GROUPE/AUTEUR:

UNRULY CHILD

(ETATS UNIS)

TITRE:
WORLDS COLLIDE
ANNEE PARUTION:
2010
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE
"Un opus correct, sans plus, dans lequel seuls quelques trop rares titres dépasseront la demi-douzaine d’écoute dans votre mange-disques préféré"
LYNOTT - 30.09.2010 -
C’est bien une Reformation avec un grand « R » qui nous intéresse ici en abordant cette chronique du nouvel album d’Unruly Child. En effet, depuis 1992 et son premier album, l’Enfant Indiscipliné n’avait plus retrouvé en son sein les musiciens qui lui avaient donné naissance. Revoilà donc aux commandes de ce « World Collide » Bruce Gowdy aux guitares (Stone Fury, World Trade), Guy Allisson aux claviers (World Trade) accompagnés de Larry Antonio à la basse (Pablo Cruise) et Jay Schellen (Hurricane, World Trade, Asia) à la batterie.

Et le chanteur me direz-vous ? Hé bien ma foi, il n’a pas changé non plus mais il a changé quand même… Je m’explique (y’a que sur moi que ça tombe des chros pareilles) : en 1992 Mark Free était le vocaliste d’Unruly Child et, en 2010, Marcie Michelle Free est la chanteuse d’Unruly Child. Remisez vos gausseries au placard, rustres personnages, ce sont des choses qui arrivent dans tous les milieux, le monde du Rock n’ayant aucune raison d’être une exception. Si vous appréciez la voix Mark/Marcie, elle est par ailleurs un tantinet plus grave aujourd’hui que par le passé (?), vous pouvez l’entendre sur les deux premiers King Kobra, sur l’album de Signal et sur ses deux albums solo (l’un sous le nom de Mark, l’autre de Marcie). L’artiste ayant réalisé la pochette de l’opus, Hugh Syme, est, pour la petite histoire, le papa de celles des trois derniers Dream Theater, de celles des disques de Rush, du « Get a Grip » d’Aerosmith, du « X-Factor » de Maiden et des « Promised Land » et « Hear in the Now Frontier » de Queensryche. De bien belles oeuvres ma foi.

Au-delà de ces considérations hautement philosophiques, que vaut cet album du retour ? Hé bien sans ambages osons avancer qu’il s’agit d’une déception. En effet, même s’il est avéré que nous attendons toujours trop de nos « amours » passés, ce en partie car le temps qui passe embellit parfois les souvenirs, l’amateur d’AOR risque ici de rester un tantinet sur sa faim.

Tout d’abord parce qu'il est difficile de trouver des hits (même un hit) dans cet album, or, pour un album d’AOR, c’est un brin gênant. Certes, quelques titres de bonne facture peuvent être recensés, mais ils ne sont pas férocement emballants. Ces derniers sont ceux qui respectent le plus la tradition-phare de l’AOR soit une mélodie qui vous suit jusque sous la douche, vous connaissez la chanson, c’est le cas de le dire. On peut ainsi citer dans cette veine la triplette (les morceaux se suivent) « When We Were Young », la ballade « Tell Another Lie » et « Love is Blind » probablement le meilleur titre de l’opus même s’il serait inconvenant de ne pas le mettre en concurrence avec « Very First Time » qui démarre un peu comme l’« Every Breath You Take » de Police et qui cajole bien les foules sur son refrain.

Sinon, peut être évoqué « Show me the Money », très typé 70’s, dont la rythmique fleure bon l’ « Immigrant Song » de Led Zep et qui nous fait penser à Tesla, « Life Death » qui possède un refrain insipide voire énervant, « Neverland » et « Talk to Me », qui, avec leurs guitares sèches, s’écoutent mais ne déchainent pas les passions, tout comme « Read my Mind », qui nous ouvre ses portes façon « hommage à Queen » mais tombe ensuite un peu à plat malgré un beau solo, sans omettre le Loverboyen « When Worlds Collide » qui leur est tout de même supérieur grâce à son refrain. Permettez-moi d’ajouter à ce panel « You don’t Understand » qui dispose d’une mélopée à la limite du ridicule sur les couplets, et « Insane », qui malgré ces « houuuu Bab’ » Coverdaliens stresse tout du long.

Ainsi donc, comme vous pouvez le constater nous ne sommes pas ici en présence du disque d’AOR de l’année, ni du mois d’ailleurs. Un opus correct, sans plus, dans lequel seuls quelques trop rares titres dépasseront la demi-douzaine d’écoute dans votre mange-disques préféré.

Plus d'information sur http://www.unrulychild.net/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
TOTO, STYX, HAREM SCAREM

LISTE DES PISTES:
01. Show Me The Money - 5:08
02. Insane - 4:27
03. When We Were Young - 4:14
04. Tell Another Lie - 3:58
05. Love Is Blind - 5:10
06. When Worlds Collide - 4:53
07. Talk To Me - 5:03
08. Life Death - 3:59
09. Read My Mind - 5:14
10. Neverland - 4:50
11. Very First Time - 4:29


FORMATION:
Bruce Gowdy: Guitares
Guy Allison: Claviers
Jay Schellen: Batterie
Larry Antonino: Basse
Marcie Michelle Free: Chant


TAGS:
Accessible / FM
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

FLECHE BLEUE - 04/10/2011 15:24:56
Je dois d'abord préciser que j'étais fan de World Trade ... 1989 ... hé oui ... Schellen ... Gowdy ... Allison ... du haut niveau!!
Je ne suis certainement pas le seul dans ce cas.
J'aborde donc avec prudence cet album et finalement, dès le premier morceau c'est l'extase !! "Show me the money", AOR syncopé, original et Mark (ou plutôt Marcie) a très bien dirigé sa métamorphose, parfois rugueuse même flirtant le Shortino. Le deuxième morceau "Insane" ne faiblit pas, tout se déroule bien jusqu'au point noir de l'album, "Life death", incohérent par rapport à la qualité globale. When words collide me fait penser à World Trade tout craché !!!
Bravo à Marcie et ses ex World Trade, l'envie de l'écouter ne me quitte pas !!
2325 10654
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC UNRULY CHILD
DERNIERE ACTUALITE
UNRULY CHILD: Détails sur "Big Blue World"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant UNRULY CHILD
 
NOTES
 
3/5 (1 avis)
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT UNRULY CHILD
 
UNRULY-CHILD_Big-Blue-World Big Blue World (2019)
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
UNRULY-CHILD_Can-t-Go-Home Can't Go Home (2017)
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
UNRULY-CHILD_Worlds-Collide Worlds Collide (2010)
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019