GROUPE/AUTEUR:

UNSUN

(POLOGNE)

TITRE:
CLINIC FOR DOLLS (2010)
LABEL:
MYSTIC
GENRE:
METAL GOTHIQUE

""
CHILDERIC THOR - 01.10.2010 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
On aurait tort de ne voir en Unsun qu’un artisan du Gothic Metal de plus. Les Polonais méritent mieux, beaucoup mieux même car ils se distinguent du tout venant de la musique avec voix féminines grâce à deux atouts de poids.

Premièrement, le groupe possède dans ses rangs une aussi remarquable que délicieuse chanteuse, la blonde Aya, au timbre de petite fille puissant et qui sécrète parfois un filet émotionnel touchant. Bien entendu, de bonnes vocalistes à la carrosserie appétissante, ça ne manquent pas et il faut désormais un peu plus que cela pour s’expulser de l’ornière des suiveurs. C’est là qu'intervient la seconde qualité, et pas des moindres, sur laquelle peut compter Unsun. Cette arme se nomme Mauser, l’ancien guitariste de Vader (!) et accessoirement époux de la belle. Bien qu’à des années-lumière du rouleau-compresseur polonais dont il fut une des pièces maîtresses de 1997 à 2008, l’homme sait composer de vraies chansons, immédiates et imparables, reposant sur la combinaison entre mélodies vocales envoûtantes gainées avec flamboyance et gros riffs lourds et atomiques.

Ajoutez à cela une rythmique du feu de dieu, assurée à la fois par le bassiste des très fleur bleue Masachist, et le batteur de la formation progressive Indukti, tous les deux également très loin de leur terrain de jeu habituel, et vous comprendrez que l’on tient en Unsun une véritable machine de guerre du Gothic Metal, sorte de Evanescence qui aurait avalé de la Vitamine C par boite de douze.

Faisant suite à un premier album prometteur, The End Of Life il y a deux ans, qu'il dépasse de la tête et des épaules, l’équipe revient en force avec ce Clinic For Dolls râblé, rempli jusqu’à la gueule d’hymnes et dont on voit mal ce qui pourrait l'empêcher d'imposer définitivement ses géniteurs parmi les plus grands groupes du genre. Sa première partie est éblouissante, collection de titres plus efficaces les uns que les autres, de l’inaugural "The Lost Way" au pesant "Mockers", sans oublier le morceau éponyme aux modelés inoubliables.

Aya éclabousse les pavillons avec son immense talent que teinte par moment une fébrilité certaine, témoin le très beau "A Single Touch". De fait, il est dommage que l'exercice intimiste, qui s'expriment avec "The Last Tear" et "I Ceased" ne réussissent pas vraiment aux Polonais, plus à l’aise avec les aplats mélancoliques qu’avec les pauses tragiques. Du reste, cette faiblesse incombe davantage au guitariste sans doute peu coutumier de ce type de compositions qu’à la jeune femme qui sait se montrer bouleversante.

Faisant parfois de l’œil au Metal progressif ("Home" et "Why"), il ne manque donc pas grand-chose pour faire de Clinic For Dolls une œuvre maîtresse du Gothic-Metal moderne. Cela faisait longtemps que le genre n’avait pas accouché d’une telle réussite…

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
LACUNA COIL, NIGHTWISH

LISTE DES PISTES:
01. The Lost Way - 05:39
02. Clinic For Dolls - 04:19
03. Time - 04:27
04. Mockers - 04:07
05. Not Enough - 04:15
06. The Last Tear - 04:20
07. Home - 04:26
08. I Ceased - 04:36
09. A Single Touch - 04:36
10. Why - 03:31


FORMATION:
Aya: Chant
Heinrich: Basse
Mauser: Guitares
Vaaver: Batterie


TAGS:
Chant féminin
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 08/10/2010 -
0 0
3/5
Un peu lassé par les voix féminines à la sur-mode dans le Métal, j'ai marché vers cet opus avec circonspection...hè bien c'est une bonne surprise qui s'est révélée à moi !

Puissance et mélodies combinées intelligemment et absence de la "morne attitude" caractéristique, trop souvent, du genre.

Un 7,5 pour moi.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC UNSUN
NOTES
- /5 (0 avis) 3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
STONE TEMPLE PILOTS: Stone Temple Pilots (2010)
ROCK Stone Temple Pilots vient d’inventer la musique générique, une musique sans génie qui se contente de singer, sans émotions, l’esprit de grands artistes.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PURE REASON REVOLUTION: Hammer And Anvil (2010)
ROCK PROGRESSIF Continuant sur sa lancée, Pure Reason Revolution nous propose avec "Hammer And Anvil" un rock progressif dynamique et électronique des plus séduisants.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT UNSUN
UNSUN_The-End-Of-Life
The End Of Life (2008)
3/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020