GROUPE/AUTEUR:

JUDAS PRIEST

(ROYAUME UNI)

TITRE:
RAM IT DOWN (1988)
LABEL:
COLUMBIA
GENRE:
HEAVY METAL

""
LOLOCELTIC - 01.10.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Le moins que l'on puisse dire, c'est que "Turbo" aura fait débat au sein de la communauté métallique. Même s'il restait d'une qualité supérieure à la moyenne, ses atours mélodiques et synthétiques étaient loin de faire l'unanimité. Ajoutez à cela un "Live" sur lequel le Priest a commis le crime de lèse-majesté de ne pas inclure tous ses hits, et de passer par la case studio pour réenregistrer certains passages, et vous avez un groupe culte qui vacille sur ses fondations.

Si ce "Ram It Down" commence sur les chapeaux de roue avec le cri strident de Rob Halford lançant un titre éponyme cinglant comme l'éclair, propulsé à la double-pédale et doté d'un solo incendiaire, la suite n'en est pas moins bancale. Coincé entre son envie de poursuivre les expérimentations de "Turbo" et le besoin de retrouver les éléments qui ont forgé sa réputation, Judas Priest alterne le très bon et le dispensable, même si Halford est une nouvelle fois impérial, au même titre que la paire Tipton / Downing dont les riffs et soli rendent intéressant le moindre titre moyen à la base. Il n'en est pas de même d'un Dave Holland qui, en plus d'être desservi par un mix insistant sur sa caisse claire, montre également ses limites lorsque le tempo s'accélère un peu trop ("Hard As Iron").

Porté par le génie de ses trois têtes pensantes, Judas Priest réussit donc à éviter le naufrage, nous offrant au passage quelques nouveaux joyaux pour sa couronne, comme le titre éponyme déjà évoqué, un "Heavy Metal" bien nommé, basique et efficace, et un magistral "Blood Red Skies" montant en puissance sur près de 8 minutes au milieu d'une ambiance crépusculaire. A noter également l'irrésistible reprise survitaminée du "Johnny B. Goode" de Chuck Berry. Autour de cela, le combo de Birmingham balance entre des riffs certes efficaces mais par trop évident ("Come And Get It"), voire caricaturaux ("Love You To Death") qui auraient pu figurer sur "Turbo", et des tentatives de retour vers "Screaming For Vengeance" (le synchopé "Love Zone") et "Defender Of The Faith" (la copie trop conforme "Monster Of Rocks"), "I'm A Rocker" s'avérant carrément dispensable.

Il va donc falloir que Judas Priest prenne une décision quant à la direction musicale à suivre, sous peine de finir par tourner en rond. Ayant visiblement pour objectif de rassurer sa fan-base, le quintet n'en a pas moins accouché d'un opus à la limite de la cohérence et qui, s'il réussi à ne jamais sombrer, doit essentiellement son maintient à flot à quelques titres au-dessus de la moyenne et l'interprétation de haut-vol de ses principaux leaders.

Plus d'information sur http://judaspriest.com/



GROUPES PROCHES:
DREAM EVIL, SAXON, ACCEPT, HELSTAR, ARMORED SAINT, GRAND MAGUS, PRIMAL FEAR, ATKINS MAY PROJECT, SLOUGH FEG, HALFORD

LISTE DES PISTES:
01. Ram It Down - 4:49
02. Heavy Metal - 5:58
03. Love Zone - 3:58
04. Come And Get It - 4:07
05. Hard As Iron - 4:08
06. Blood Red Skies - 7:51
07. I'm A Rocker - 3:58
08. Johnny B. Goode - 4:39
09. Love You To Death - 4:36
10. Monsters Of Rock - 5:31


FORMATION:
Dave Holland: Batterie
Glenn Tipton: Guitares
Ian Hill: Basse
K.K. Downing: Guitares
Rob Halford: Chant


TAGS:
Chant aigu
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC JUDAS PRIEST
DERNIERE ACTUALITE
JUDAS PRIEST: La vidéo officielle de 'Breakin' The Law'
Toutes les actualités sur JUDAS PRIEST
DERNIER ARTICLE
JUDAS PRIEST + DISCONNECTED - ZENITH DE PARIS - 27 JANVIER 2019
Du Heavy Pur et Dur ! Tous les articles sur JUDAS PRIEST
DERNIERE INTERVIEW
Comme tous les ans, le festival Metaldays accueille plus d'une centaine de groupes en Slovénie ! Rencontre avec les organisateurs d'un festival bientôt incontournable.

NOTES
4/5 (2 avis) 3/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ANGRA: Aqua (2010)
METAL MELODIQUE "Aqua" plaira définitivement aux fans du groupe mais aussi à ceux qui ont un penchant pour un Speed Métal à la fois mélodique, inventif, subtil, et progressif.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
STONE TEMPLE PILOTS: Stone Temple Pilots (2010)
ROCK Stone Temple Pilots vient d’inventer la musique générique, une musique sans génie qui se contente de singer, sans émotions, l’esprit de grands artistes.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JUDAS PRIEST
JUDAS-PRIEST_Firepower
Firepower (2018)
5/5
4.5/5
COLUMBIA / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Redeemer-Of-Souls
Redeemer Of Souls (2014)
4/5
3.5/5
COLUMBIA / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Nostradamus
Nostradamus (2008)
4/5
4.4/5
SONY BMG / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Angel-Of-Retribution
Angel Of Retribution (2004)
3/5
3/5
SONY BMG / HEAVY METAL
JUDAS-PRIEST_Demolition
Demolition (2001)
2/5
2.5/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020